Plus d’1 vacancier sur 4 prévoit de profiter des sports d’hiver

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

D’après la 35ème vague du baromètre Mondial Assistance/OpinionWay, les intentions de départ pour le sport d’hiver sont à la hausse pour la troisième année consécutive :

  • 1 Français sur 5 prévoit de partir pour les vacances de février (22 % vs 20 % en 2019), dont plus d’1 sur 4 aux sports d’hiver,
  • 73 % des Français prévoient de rester dans l’Hexagone (+6 point vs 2019),
  • La durée moyenne du séjour est de 8 jours (égale à 2019),
  • Le budget moyen est de 1101 € (-15 € par rapport à 2019)

Les vacances scolaires de Février s’étendent du 8 février au 9 mars en fonction des zones (du 15 février au 2 mars pour la zone concernant la Bretagne).

Les Français sont plus nombreux à envisager de partir

Cette année, les Français seront plus nombreux à partir durant les vacances d’hiver (22 % vs 20 % en 2019).

Les intentions de départ entre Franciliens (21 % soit -8 points vs 2019) et habitants des régions (22 % soit +3 points vs 2019) se rééquilibrent. Cette hausse en région concerne surtout les habitants du Sud-Est, plus nombreux à envisager des vacances en février (27 % contre 21 % en 2019).

Si les intentions de départ sont à la hausse, la durée moyenne du séjour reste stable (8 jours) tandis que le budget alloué à ces vacances baisse légèrement (1101 €, -15 € par rapport à 2019).

Les sports d’hiver toujours plébiscités par les voyageurs

Le budget des vacances d’hiver reste plus élevé que celui des autres vacances. Cela s’explique notamment par l’engouement des vacanciers pour les sports d’hiver (27 %). Les Alpes restent la destination phare (61 %), même si elle est, cette année, moins plébiscitée (-14 points). Les massifs des Pyrénées (17 %) et du Jura (13 %) arrivent quant à eux en 2ème et 3ème position.

La part des vacanciers qui voyageront hors de l’Hexagone baisse légèrement (27 % vs 29 % en 2019).

Parmi eux, 13 % choisiront l’Europe, 6 % l’Afrique et 2 % l’Amérique du sud et 2 % l’Asie.

Du côté des professionnels du secteur, la saison hivernale s’annonce plus dynamique. En effet, les Français opteront davantage pour l’hébergement payant (+ 4 points) tel que l’hôtel (15 %) ou le gîte à la campagne (6 %) au détriment du séjour chez leurs proches (17 %, -8 points par rapport à 2019).

Les solutions collaboratives privilégiées pour un budget optimisé

Les solutions collaboratives poursuivent leur progression. Qu’il s’agisse d’un séjour aux sports d’hiver ou ailleurs, plus d’1 Français sur 2 aura recours à une solution collaborative (53 %) pour :

  • L’hébergement (37 %, +4 points)
  • Les activités sur place (37 %, +4 points)
  • Les moyens des transport (32 %, +2 points)

Plus habitués aux outils numériques, et plus connectés pendant leurs vacances, les jeunes âgés de 18 à 34 ans sont les plus nombreux à recourir à une solution collaborative pour organiser leurs vacances : 71 % contre 34 % des personnes âgés de 65 ans et plus.

La méthodologie de l’étude

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence entre les 15 et 16 janvier 2020.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

Articles liés

Covid-19. Ces projets de vacances qui manquent tant aux Français…

Si plus d'un tiers des Français se disent moralement impactés par le fait de ne pouvoir se projeter dans des projets de vacances en...

La serre en hiver – Autonomie et permaculture

Vous aussi, vous rêvez d’avoir une serre pour allonger votre saison de culture ? Celle de David Latassa, abonné isérois du magazine Les 4...

Météo. Quel hiver allons-nous avoir en Bretagne ?

Chaque année, c'est la même question : Quel hiver allons-nous avoir en Bretagne ? Alors que notre région connait actuellement une météo très douce...

Pour célébrer le solstice d’hiver

Les fêtes « traditionnelles » de Noël et du Nouvel An perdent peu à peu leur signification religieuse, pour devenir simples prétextes à des...