Le boom du DIY : où aller en Bretagne pour y participer ?

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Le « Do It Yourself », mieux connu sous DIY, s’est installé en Bretagne comme dans le reste de la France. Plusieurs entreprises s’y sont développées et certains proposent même des ateliers. Le «Fais-le toi-même » prend de l’expansion et semble vouloir s’établir.

Qui pratique le DIY et où en apprendre plus sur le sujet ?

Alors que créer et réparer est toujours plus facile, le secteur du DIY, en Bretagne, est en plein essor. La hausse des prix à la consommation, depuis quelques années, a conduit les Bretons et le reste des Français à découvrir ce marché qui leur permet d’économiser, mais aussi de mettre à profit leur créativité.

Selon une étude, un Français sur trois en début d’année 2019, déclarait pratiquer régulièrement une activité manuelle, tout secteur confondu (nourriture, arts plastiques et bricolage). En mars, le salon « Fils Croisés en Bretagne » présentera au public quatre grandes disciplines de loisirs créatifs : le patchwork, la broderie, la dentelle et le tricot. Ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur le DIY grâce à des conseils, trucs et astuces de la part de nombreux artistes et créateurs qui seront sur place. Lors de ce même événement, des ateliers scrapbooking et cartonnage seront offerts.

Le DIY et l’économie responsable dans les commerces bretons

Bien au-delà des économies réalisées par les consommateurs, le DIY représente pour beaucoup une façon de vivre. La consommation excessive excède de nombreux Français. En participant au fait-maison, ils prennent du plaisir à créer tout en consommant moins.

C’est le cas de celles qui participent aux ateliers cosmétiques orchestrés par Mélanie dans le golfe du Morbihan. Autour et à l’intérieur du moulin à marée de Pen Castel à Arzon, les participants y transforment plantes et algues en produits de beauté autour d’une grande table garnie de verres, de bols et de ramequins. Lors d’une promenade au bord du golf et d’un étang, la guide du tour récupère des feuilles de la bette maritime avant de faire surgir l’odeur anisée du fenouil sauvage d’une longue tige. Elle indique ensuite l’achillée millefeuille, dont elle dit être une plante magique bonne pour tout.

L’atelier a des allures magiques. Pendant que de la criste-marine et du fucus infusent dans un saladier. Mélanie, dévoile aux participants le secret des plantes, puis mélange de l’argile verte et des huiles pour concocter un masque. Tous s’étonnent du changement de texture de la préparation, alors qu’ils touillent, essaient différents mélanges et discutent, tout en protégeant leur concoction dans un gobelet fermé par du papier.

Une offre personnalisée pour groupes

Le Panda Rose personnalise l’offre de DIY en permettant à des groupes de professionnels ou de particuliers, de choisir entre des ateliers art floral, customisation de tote bag, miroir tissé, attrape-rêves, carnet brodé, origami, broderie, scrapbooking, création de bijoux, couture ou encore atelier home déco.

Pour les professionnels, ces activités DIY peuvent s’effectuer lors d’un séminaire, un team-building, une animation commerciale, une soirée interne, une soirée pour les clients ou une journée d’intégration. Pour les particuliers, toutes les raisons sont bonnes à se rassembler et de créer en groupe, mais encore plus en créant des journées familiales où les enfants peuvent participer.

L’entreprise se déplace sur le territoire de la Bretagne et pays de la Loire. Une autre belle façon de s’offrir du fait-maison dans un cadre joyeux, avec ses amis ou ses collègues.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à la presse une tribune intitulée...

Nominoë et les Rois de Bretagne Episode 20

L'implantation des Vikings pèse lourdement sur la Bretagne, le peuple est éreinté, les hommes du nord établissent des bases proches du littoral et se...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections régionales en Bretagne, ce serait...

Tourisme en Bretagne. Ouverture de 8 VVF

Dès à présent, la majorité des VVF accueillent les premiers vacanciers et 93 seront ouverts pour les traditionnelles « grandes vacances d'été ». Sur...