Cinéma. La fille au bracelet : désirs et émotions plurielles de l’adolescence

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Les films français réussis sont suffisamment rares pour que l’on ne signale pas la sortie de cette Fille au bracelet, faux film de tribunal et véritable enquête sur le monde impénétrable des désirs et émotions plurielles de l’adolescence. Lise (18 ans, 16 ans au moment des faits) est accusée d’avoir sauvagement assassiné sa meilleure amie Flora à coup de couteau et encourt quinze années d’incarcération. Son procès, qui constitue la quasi totalité du film, s’évertue à retracer avec la rigueur la plus exemplaire l’établissement des faits, à confronter les témoignages contradictoires pour dessiner en creux la psychologie d’une jeune fille dont se révèle graduellement la part secrète.

La grande force du film réside dans son approche dépassionnée des enjeux, loin de l’hystérie lacrymale inhérente au genre. Le cinéaste opère à partir de plans souvent fixes, qui font du moindre déplacement de caméra un événement dramaturgique. Il privilégie les silences, qui eux aussi accordent aux paroles qui le strient (interrogatoires, plaidoirie, réquisitoire) une valeur essentielle. Loin de toute caricature, le récit montre comment s’élabore la grammaire d’un procès, où, sous la posture théâtralisée du procureur, du président, des experts ou de l’avocat se configure une liturgie de la vérité. Peu à peu affleure le portrait d’une adolescente, loin, si loin de l’image que le père et la mère avaient pu fixer. Affranchissement, sexualité, turpitudes : la jeune Lise du box, de moins en moins mutique au fur et à mesure des jours, semble par ses mots, ceux des autres et les images projetées une étrangère dont les parents aimants n’ont pas vu la métamorphose.

Sobre, pudique et profond, préférant la litote à l’hyperbole, Stéphane Demoustier révèle pour ce deuxième film une remarquable maîtrise de son art.

Sévérac

La fille au bracelet, un film de Stéphane Demoustier, avec Melissa Guers, Roschdy Zem, Chiara Mastrianni, Anaïs Demoustier. En salle actuellement.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

Les Éternels, de Jia Zhangke. Une interrogation universelle sur la condition de l’homme moderne (cinéma)

Au festival de Cannes, l’année dernière, mieux valait être une jeune réalisatrice occidentale dépourvue de talent, montrant l’horreur du monde (la guerre : c’est mal ;...

Nantes. Soral, Sigaut, Severac en rencontre dédicace le 19 décembre

25/11/2015 – 07H30 Nantes (Breizh-info.com) –  La section nantaise du mouvement Egalité et Réconciliation organise une rencontre entre les auteurs des éditions Kontre Kulture et...

Marion Sigault et Claire Séverac à Nantes le 17 mai

 09/05/2014 – 07h00 Nantes (Breizh-info.com) – Claire Séverac - chanteuse et écrivaine - et Marion Sigault - historienne - donneront une conférence à Nantes le samedi...