Visite de Donald Trump en Inde : l’un des rares pays au monde où il est populaire

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Le président Trump peut espérer un bain de foule enthousiaste les 24 et 25 février en Inde. Avec 56 % d’opinions favorables, il y est même plus populaire que dans son propre pays (44.6 %). C’est ce que révèle une étude du think tank américain Pew Research Center du 8 janvier 2020. D’autres pays aiment Trump, mais ils sont rares. Revue des pays à visiter ou à éviter pour Trump en période électorale.

Ceux qui aiment Trump : les sociétés sur la ligne de front de la guerre des civilisations

  • Avec 71 % d’opinions positives, c’est en Israël que Trump est plébiscité. La relation USA-Israël est forte. Trump a rompu l’hypocrisie qui régnait auparavant et a dans ses décisions clairement affiché le parti-pris ancien des USA en faveur de l’Etat hébreu. Son dernier plan de paix est un traité à l’ancienne qui fixe des frontières en fonction du rapport de force.
  • En Asie du sud-est, les Philippines aiment encore plus Trump qu’Israël (77 % d’opinions favorables). Ce pays catholique fait face à des organisations séparatistes islamistes. Il s’inquiète également de la montée en puissance chinoise.
  • Face à cette montée en puissance, le Viêt Nam compte lui aussi sur l’appui de la Marine US. Les Viêts aiment donc plutôt Trump – ou peut-être est-ce la presse officielle unilatérale qui fait aimer Trump. La population du Viêt Nam n’a pas été testée en 2020, mais lors de la précédente étude en 2017, Trump y récoltait 58 % d’opinions positives. La guerre du Viêt Nam est maintenant bien loin.
  • Au Kenya, pays d’Afrique noire très majoritairement chrétien et soumis à la pression des djihadistes somaliens, Trump réalise 65 % d’opinions favorables.

Ceux qui sont plus partagés : des situations géopolitiques et intérieures plus complexes

En Inde (56 %), Pologne (51%), Corée du Sud (46 %), Ukraine (44 %), des opinions diverses s’expriment. Les Anti-Trump comme les Pro-Trump ont une expression médiatique. Cependant le besoin d’une aide américaine en cas de coup dur face au Pakistan, à la Chine, à la Corée du Nord ou la Russie donne un minimum de crédit au président américain.

Ceux qui détestent Trump : ceux qui n’en peuvent plus du mâle blanc dominant

Dans une grande partie du monde, les pro-Trump se cachent dans des catacombes médiatiques et sociales.

Pour les Mexicains (8 % de bonnes opinions), Trump est le type même du gringo arrogant, inculte et égoïste. La construction du Mur à la frontière révoltent les Mexicains. Ils sont pourtant les premiers à se plaindre de la violence de leurs gangs.

Dans le monde islamique (11 % en Turquie, 12 % en Tunisie, un peu plus au Liban où il reste des chrétiens), Trump fait figure de croisé pro-Israël. Le Muslim-Ban ne passe pas. Ce sont pourtant les pays qui discriminent leurs propres minorités pour des raisons religieuses.

En Europe et dans ses implantions outre-Mer (Amérique, Australie), Trump est également impopulaire (autour de 20 à 30 % d’opinions favorables). Les médias sont très majoritairement anti-Trump et relaient avec gourmandise des anecdotes parfois vraies mais toujours en sa défaveur. Les pays anglophones lui donnent de meilleurs scores, comme si l’accès en direct à sa parole permettait au public de se forger une image plus contradictoire du personnage.

Sa politique est souvent présentée comme totalement dénuée de sens. Il y a même quelque chose d’épidermique dans la haine/dérision qu’il suscite. Il représente de façon caricaturale celui qu’on veut jeter dans les poubelles de l’histoire : le patriarche blanc capitaliste, sans complexe.

Deux façons de traiter les relations de Trump avec l’Inde : l’une d’Euronews, l’une de la chaîne chinois CGTN.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales....

Articles liés

I-Média n°347 – Zemmour, d’Ornellas, Trump… Censure générale !

I-Média n°347 – Zemmour, d’Ornellas, Trump… Censure générale ! 00:00​​ Introduction 01:44​ L’image de la semaine La célébration du bicentenaire de la mort de Napoléon...

États-Unis : filmé en caméra cachée, un directeur de CNN avoue que la chaîne fait délibérément de la propagande anti-Trump

États-Unis : filmé en caméra cachée, un directeur de CNN avoue que la chaîne fait délibérément de la propagande anti-Trump. https://www.youtube.com/watch?v=e3J2ylqF6OI Voir ci-dessous : BREAKING: Part 1...

L’Inde continuera à acheter des armes russes malgré les menaces de sanctions américaines

Sergey Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, est arrivé en Inde ce lundi pour discuter de plusieurs questions géopolitiques, notamment d'accords importants, tels...

La nouvelle puissance indienne

Jamais l’Inde n’avait été aussi puissante sur la scène internationale. Jamais non plus "la plus grande démocratie du monde", selon un cliché toujours en...