Alix chez les Helvètes : la soumission ou la rébellion

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Dans le 38ème tome des aventures d’Alix, César confie au célèbre héros gaulois le soin de préparer la romanisation de l’Helvétie. Les Helvètes sont confrontés à un choix : la soumission ou la rébellion.

Jules César confie à Alix une mission diplomatique en Helvétie : assurer l’allégeance des tribus à Rome, au prix de quelques offrandes qu’elles sacrifieront à leurs dieux. Son objectif est de pacifier définitivement cette région, conquise au prix de terribles batailles. Souhaitant garantir la frontière de Rome, il veut ainsi y implanter des colonies romaines. Pour cette mission, Alix est accompagné, outre de son ami Enak, de Lucius et d’Audania. Le jeune Lucius, suffisant et arrogant, fils d’un ami de César, haït tout ce qui n’est pas romain, y compris Alix en raison de ses origines gauloises. Audania, charmante fille du chef éduen Diviciacos, qui aurait disparu il y a quelques années, souhaite retrouver la trace de son père, qu’elle espère toujours vivant. Mais Senaca, veuve du chef Dumnorix, veut à tout prix éviter la romanisation…

La célèbre série de bandes dessinées Alix, entamée en 1948 par Jacques Martin (1921-2010), se déroule à l’époque de Jules César. Elle se caractérise par un souffle épique et une recherche d’exactitude historique. Héros de la série, le jeune homme Alix Graccus, d’origine gauloise, devient le fils adoptif d’un riche romain. S’il est l’ami de César, il reste tiraillé entre son origine gauloise et son adoption romaine. Ses aventures se déroulent principalement à Rome, en Gaule, en Mésopotamie, en Afrique et en Asie Mineure. Deux tomes, créés par les successeurs de Jacques Martin, se déroulent en terre celtique (tome 28 La cité engloutie, tome 33 Britannia).

Ce nouveau tome des aventures d’Alix a été écrit à partir des notes préparatoires de Jacques Martin, retrouvées après sa mort par ses enfants Frédérique et Bruno. Le créateur d’Alix a vécu 25 ans en Suisse et tenait à cette histoire. Le scenario de Mathieu Bréda insiste sur le choc des civilisations entre Helvètes et Romains. Il rappelle l’exode volontaire de 350 000 Helvètes en 58 avant J.-C., vaincus par César à la bataille de Bibracte. Les Helvètes hésitent encore : soumission à Rome ou rébellion ? Ce conflit est porté par deux femmes fictives : la Celte romanisée Audiana et sa tante Senaca, farouche opposante à la romanisation. On découvre la culture helvète antique, juste avant la romanisation. Mais les Helvètes choisissent de se soumettre à Rome. A la fin de l’album s’établissent, sur les bords du Léman, les premières colonies d’anciens légionnaires.

La reconstitution des paysages et bâtiments est particulièrement réussie. Ce dessin signé Marc Jailloux reste très fidèle au trait de Jacques Martin, adepte de la ligne claire. Marc Jailloux sait donner du mouvement aux scènes d’action. Ses planches sont mises en couleurs avec talent par Jean-Jacques Chagnaud, qui apporte beaucoup de luminosité à cette aventure.

Pour prolonger cette découverte de la Suisse antique, Casterman a publié Les Voyages d’Alix : L’Helvétie (Christophe Goumand et Marco Venanzi), album documentaire mêlant texte, dessin et photo.

Kristol Séhec

Alix, Tome 38 : Les Helvètes, 11,95 euros, Éditions Casterman.
Les voyages d’Alix : L’Helvétie, 12,90 euros, Éditions Casterman.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Alix chez les Celtes : une quête identitaire (bande dessinée)

La célèbre série de bandes dessinées Alix, à l’origine réalisée dès 1948 par Jacques Martin (1921-2010), se déroule à l'époque de Jules César. Elle...