Coronavirus : manque de masques, manque de gel hydroalcoolique, mais assez de soignants ?

A LA UNE

Anne-Sophie Chazaud : « En France, la pensée dite progressiste contient en son sein un ferment puissamment liberticide »

Anne-Sophie Chazaud, philosophe et essayiste, a publié il y a plusieurs semaines un livre important, « Liberté d’inexpression: nouvelles...

Covid-19. Toujours pas de vraie 2ème vague en vue mais un rebond saisonnier d’ampleur limitée pour l ‘Europe et les USA

Au niveau planétaire, si la contamination progresse principalement en Europe, la courbe générale des décès ne permet pas encore...

Monsieur K : « Nos ennemis nous ont déclaré une guerre à mort » [Interview]

Il est la voix de plusieurs émissions, anciennement sur Méridien Zéro et aujourd'hui sur ERFM. Ils sont des milliers...

Nantes. Le MIN, un marché magnifique, mais couteux et plein de malfaçons ?

Nouveau ventre de Nantes achevé dans la précipitation avant les municipales pour accueillir ses 100 entreprises et 800 salariés,...

Michel Maffesoli : « Le transhumanisme est l’aboutissement de la paranoïa moderne » [Interview]

Au dernier colloque de l’Institut Iliade, en date du 19 septembre 2020, dont le thème était « La nature comme...

L’extension de l’épidémie de coronavirus paraît inéluctable. L’administration de la santé s’y prépare activement et se veut rassurante. Elle détaille abondamment les moyens matériels qu’elle est prête à mobiliser (nombre de lits d’hôpital, places en réanimation, réquisition de masques, etc.). Mais l’inquiétude pourrait plutôt venir de la capacité des personnels hospitaliers à faire face au choc.

La chambre régionale des comptes s’est penchée ces dernières années sur la situation de plusieurs établissements hospitaliers bretons. Presque à chaque fois, elle a souligné le fort absentéisme qui y règne. Les bilans sociaux obligatoirement établis chaque année par les établissements permettent aussi de le constater.

Au centre hospitalier de Guingamp, par exemple, il avoisinait 10 % en 2017 chez les personnels médicaux. Au Centre hospitalier de Quimperlé, l’absentéisme pour maladie représentait en moyenne 23,38 jours par agent personnel non médical. Au Centre hospitalier de Douarnenez, il atteignait 25,5 jours par agent. Au Centre hospitalier de Paimpol, il progressait fortement chez les personnels médicaux. Au CHU de Rennes, même si la Chambre notait que « comparaison avec les autres CHU et les autres CH [était] favorable au CHU de Rennes, quel que soit le type de personnels et le motif d’absence », l’absentéisme représentait quand même cinq semaines de travail par agent en 2015. Au CHU de Nantes, le bilan social 2018 faisait ressortir en 2018 un taux d’absentéisme de 9,56 % pour le personnel soignant et de 8,44 % pour le personnel non médical.

Congés maladie et garde des enfants

L’absentéisme est classiquement imputé à l’épuisement du personnel hospitalier. Il est plus élevé chez les agents de plus de 55 ans que chez ceux de moins de 25 ans. Cependant, la catégorie la plus touchée est celle des 25-40 ans. Les congés de maternité ne suffisent pas à expliquer cet écart. Il est donc arrivé à la chambre régionale des comptes d’exprimer une certaine suspicion. Au CHU de Rennes, elle notait en 2016 que « le refus du temps partiel pourrait entraîner un surcroît d’absentéisme ». En 2014, elle suggérait au centre hospitalier de Saint-Brieuc de « procéder à un contrôle médical du bien-fondé de l’interruption du travail ». Sans grand effet, puisque la Chambre constatait un absentéisme toujours très élevé au CHSB quatre ans plus tard : en moyenne 13,84 jours par an chez le personnel médical et 34,07 pour le personnel non médical.

L’épidémie ne peut qu’accentuer la fatigue des personnels et risque donc d’accroître le taux d’absentéisme. Pourra-t-on le compenser par un recours à l’intérim et/ou à des CDD ? Le coronavirus risque plutôt d’avoir un effet dissuasif. Quant aux faux congés-maladie soupçonnés, ils est probable qu’ils servent souvent à garder des enfants malades. La fermeture de nombreux établissements scolaires en lien avec l’épidémie n’arrangera rien sur ce plan. Au contraire : les pouvoirs publics ont annoncé des facilités pour les parents concernés. Devront-ils en priver le personnel hospitalier ?

E.F.

Crédit photo : Hôpital Laënnec, Quimper, photo Kergourlay [cc] Wikimedia Commons
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Ivan Rioufol : « Il y a une contre-société islamiste en France »

Le journaliste et éditorialiste du Figaro se bat depuis des années contre la montée de la violence islamiste. Chaque...

Expédition punitive. Papacito présente son nouveau livre chez Bistro Libertés

Passionné d’histoire, youtubeur aux millions de vues et scénariste, Papacito est l’auteur de best-sellers : « Carnet de guerre »...

Marine Le Pen : « L’idéologie islamiste devrait être considérée comme ennemie de la France »

Marine Le Pen : « L’idéologie islamiste devrait être considérée comme ennemie de la France ». La présidente du Rassemblement national était l'invitée du...

La Transphobie et le Football féminin par Micro-Connard

La Transphobie et le Football féminin par Micro-Connard. https://www.youtube.com/watch?v=g8fnBhCQz0o Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et...

Ligue 1. Défaites du Stade Rennais, du FC Lorient et du Stade Brestois

Sale week-end pour les clubs bretons. Outre le match du FC Nantes à Lens, reporté, les autres rencontres se sont soldées par trois défaites,...

Incivilités, nuisances, surpopulation : les îles bretonnes souhaitent réguler l’afflux de touristes

Victimes de leur succès, les îles bretonnes réfléchissent à une solution pour réguler l'afflux de touristes sur leurs territoires afin de préserver les équilibres...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -