Municipales. Pas de grands changements dans les villes rurales de Loire-Atlantique

A LA UNE

Marqué par une forte abstention – et une ambiance crépusculaire due à la crise sanitaire du coronavirus, du reste largement prévisible, le premier tour des municipales n’a pas donné lieu à de grands changements, notamment dans la Loire-Atlantique rurale où à quelques exceptions près, les sortants sont réélus ou en ballotage très favorable.

A Blain, l’affaire Tani ne semble pas changer grand-chose au scrutin, marqué par 59% d’abstention. Le maire sortant de droite est en ballotage favorable, suivi de près par la gauche (43 contre 33%). La liste citoyenne est qualifiée pour le second tour. Juste à côté, à Bouvron, la liste d’Emmanuel Van Brackel, dans la lignée de l’ancienne municipalité Verger, obtient 19 des 23 postes du conseil municipal. A charge pour eux de gérer le déclin, aggravé par le coronavirus. A Fay où la moitié des électeurs ne sont pas allés voter, le sortant Claude Labarre est largement réélu avec 68% des voix. Record d’abstention – 71% – à Notre-Dame des Landes, où le maire Jean-Paul Naud, seul candidat, est réélu.

A Châteaubriant le marcheur François-Xavier le Hécho rêvait de « sang neuf » pour la ville en déclin. Il devra se contenter de deux élus au conseil – et la gauche de 4 – car le maire divers droite Alain Hunault est réélu avec 61.7% par moins de la moitié des électeurs. A Ancenis en revanche – avec tout juste 50% de participation, un bon niveau par les temps qui courent – la gauche (Rémy Orhon) vire en tête avec 41% des voix, mais le successeur Pierre Landrain (40.16%) et l’ex-adjointe centriste Nathalie Poirier (18.47%) sont en mesure de garder la ville à droite.

Petite surprise en revanche, à Plessé le maire sortant Bernard Lebeau est défait nettement (47.8%) avec 51% d’abstention ; l’opposition de gauche prend le conseil. A Herbignac avec 50% de participation, la droite passe encore au travers à 80 voix près – la liste sortante de gauche est réélue. Autre raison de pavoiser pour la gauche : après un mandat chaotique de droite, entre chasse aux nudistes, infractions au code des marchés publics et autre vente du camping municipal, la Turballe revient au bercail : la gauche de Didier Cadro revient aux affaires avec 59.5% (53% d’abstentions).

Dans le sud-Loire, le premier adjoint du Pellerin – actuellement confiné – est en ballotage très favorable avec 42.5%, talonné par les écolos (37%) et la gauche (20%). A Sainte-Pazanne, avec 55% d’abstention, le maire sortant Bernard Morilleau est réélu avec 63.5% des voix. Large réélection aussi pour le maire sortant de Pornic, Jean-Michel Brarrd (69.6%), avec 56% d’abstention dans cette commune côtière.

Louis Moulin

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés