Coronavirus. Footing, marchés, santé. Ce qui change en France dès ce 24 mars

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Le gouvernement français a décidé de préciser et renforcer le confinement par décret, applicable dès le 24 mars, pour mieux lutter contre le coronavirus. Voici ce que change.

  • La pratique sportive est plus encadrée : à partir du 24 mars 2020, les règles du confinement sont précisées pour le sport et l’activité des enfants. L’activité sportive est limitée à 1h par jour, à moins d’un kilomètre de chez soi, et seul·e. Cela signifie qu’il faudra spécifier l’heure de départ sur l’attestation dérogatoire de déplacement, mais également le lieu de départ.
  • Les marchés ouverts sont interdits : à partir du 24 mars 2020, les marchés ouverts sont interdits. Ils sont une zone de contamination trop importante, avec des personnes proches les unes des autres dans des espaces restreints. À cette interdiction, le Premier Ministre ajoute une dérogation : si des maires jugent que le marché est vital pour leur communauté (dans les villages par exemple), ils peuvent demander leur maintien au préfet, qui décidera.
  • Le parcours de soins hors coronavirus : Lorsqu’on doit se rendre dans un centre de dialyse, ou un établissement de santé pour un problème de santé qui n’est pas lié au coronavirus, c’est évidemment toujours possible. Il n’y aura pas d’interruption des soins de ceux qui ont une maladie chronique, mais il faut que ce soit urgent si le déplacement vers les centres de soin est spontané, ou alors sur convocation d’un médecin.

Les autres mesures restent en vigueur et seront toujours sanctionnées par des amendes de 135 € pour un premier contrôle sans attestation ou sans déplacement jugé essentiel, sanction qui peut monter jusqu’à 1 500 € en cas de récidive.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Voyager en train pour pas cher en Europe ? C’est possible

La fin de l’état d’urgence en Espagne rétablit la liberté de déplacement entre les régions, et coïncide avec la...

Marion Maréchal : les confidences d’une patriote

Marion Maréchal parle rarement d'elle, de son parcours, de sa personnalité. Pour Livre Noir elle s'est exceptionnellement prêtée à...

Articles liés

Déconfinement : Mensonges et trahisons

Au programme du JT TV LIbertés du 28 avril 2021, retour sur la dernière manipulation de l’exécutif autour du Covid-19. Alors qu'Emmanuel Macron doit...

Décentralisation du covid-19 et dépassements parisiens [L’Agora]

Fermeture des écoles, obligation du télétravail, liberté de déplacement pendant le week-end de Pâques : si le gouvernement avait voulu pousser les Parisiens à partir...

Covid : vacciner n’est pas libérer

Dans l’actualité ce soir, un mythe s’effondre. Le Conseil d’Etat a débouté la requête d’un octogénaire. Il réclamait un retour à la liberté de...

Covid : Veulent-ils nous confiner à vie ?

Au programme ce soir, la pression pour reconfiner intégralement la France est toujours à son comble. Les indicateurs se succèdent et s’enchaînent pour faire boucler...