Hystérie vaccinale. Christian Estrosi veut priver d’assurance chômage les non vaccinés… et les confiner chez eux [Vidéo]

Estrosi

Christian Estrosi, maire de Nice anciennement LR ayant depuis opéré un ralliement à Emmanuel Macron, souhaite que les Français non vaccinés n’aient plus accès aux allocations chômage et qu’ils soient confinés à leur domicile. L’homme politique s’est pourtant montré moins radical par le passé au sujet des islamistes.

Christian Estrosi veut confiner les Français non vaccinés et les priver d’assurance chômage

À chaque jour qui passe, son lot de propos outranciers de la part de responsables politiques français. Le 13 janvier 2022, c’est le maire de Nice Christian Estrosi, ancienne figure des Républicains s’affichant désormais comme un soutien d’Emmanuel Macron, qui a lancé une nouvelle charge contre les non vaccinés du pays.

Au micro de BFMTV face à Jean-Jacques Bourdin, Christian Estrosi a déclaré qu’il était favorable à l’instauration d’une obligation vaccinale contre le Covid-19 en France.

Mais, si les partisans de la vaccination obligatoire ne manquent pas dans la classe politique, notamment chez les députés et sénateurs socialistes sous l’égide de Patrick Kanner, le maire de Nice, manifestement inspiré par les récentes déclarations d’un président de la République dont il approuve la politique, va plus loin :

« Ceux qui ne sont pas vaccinés devraient être confinés chez eux dans les mêmes conditions qu’en mars 2020. Et par ailleurs, ils ne devraient pas avoir droit à un accès à l’assurance-chômage ».

Le maire de Nice revendique le modèle canadien de Justin Trudeau…

« Quand on fait prendre de tels risques à la société, on doit en payer le prix », justifie ensuite Christian Estrosi. Quant à l’origine de cette idée de priver les non vaccinés de l’accès aux allocations chômage, le maire de Nice le reconnaît, il veut faire « comme au Canada ».

Le Canada, un pays qui a plongé dans la folie sanitaire sous la baguette de son Premier ministre Justin Trudeau. Et où, effectivement, la perspective de voir les travailleurs canadiens non vaccinés interdits de l’accès à ces allocations fait son chemin. Lors d’une déclaration à la presse le 31 décembre dernier, le ministre fédérale de l’Emploi Carla Qualtrough a fait savoir que les employés non vaccinés contre le Covid-19 qui perdraient leur emploi par refus du vaccin se verront désormais privés de l’assurance emploi, équivalent canadien des allocations chômage.

Par ailleurs, le ministre canadien a ouvertement reconnu que cette mesure visant à maintenir les entreprises et les administrations ouvertes et préservées des clusters de Covid-19 (oubliant donc manifestement au passage que la vaccination n’empêchait en rien la transmission du virus) avait aussi pour objectif de contraindre encore davantage les non vaccinés à recevoir leurs injections. Actuellement au Canada, environ 10% de la population âgée de 12 ans et plus n’a encore reçu aucune dose de vaccin contre le Covid-19.

Enfin, si le maire de Nice se montre intransigeant à l’égard des Français non vaccinés, il semble avoir fait preuve de bien plus de « souplesse » concernant d’autres catégories de la population, comme le rappelait dans une vidéo publiée en 2020 le conseiller municipal RN de Nice, Philippe Vardon :

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. cela ne m’étonne pas, c’était un proche de Jaques Médecin, opportuniste parmi les plus c..s, pour faire plaisir à Maron, il ferait n’importe quoi !!

  2. Le COVID fait sortir les personnalités du bois.. comme les guerres! Pas sur qu’il y ait une amnistie post COVID

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS