195 pays (+3) ont été, à ce jour, affectés par le virus, pour 378 741 (+41 252») cas déclarés.

Depuis le début de l’épidémie: 16 496 décès ( + 1 855 hier); 101 608 guérisons (+ 2 784 hier ) ;

260 637 (+ 36 209 hier) patients en cours de soins, dont 12 238 en état critique ( + 1 769 hier).

1 855 nouveaux décès du coronavirus (+ 217) par rapport à la veille) dans la seule journée du 23 mars.

11 pays seulement ont déclaré plus de 100 décès depuis le début de l’épidémie ( Italie, Chine, Iran, Espagne, France, USA, Royaume Uni, Pays Bas, Corée du Sud, Allemagne et Suisse).

La Belgique devrait rejoindre le groupe de tête (+ de 100 décès), demain

Sur les 16 496 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie, 15 778 l’ont été dans ces 11 pays (95,7%) et 10 932 (66,3%) dans les pays occidentaux (US, UE, OTAN).

1 667 des 1 696 décès d’hier (98,3%) sont «US, UE, OTAN». Les victimes «occidentales» sont et resteront désormais, de très loin, les plus nombreuses sur l’ensemble de la planète alors que l’épidémie est toujours en extension rapide (en occident). Parce qu’il a réagi trop tard et maladroitement, l’occident paiera de 3 à 6 fois plus cher que l’Asie, tant en pertes humaines qu’en terme économique.

Les bonnes nouvelles :

1 – La Chine sort progressivement du confinement et se remet peu à peu au travail. Aucun cas nouveaux, aucun décès, mais 72 703 guérisons sur 81 093 cas déclarés, il ne reste que 5 120 patients soignés dont 1 749 en situation sérieuse ou critique. Quand bien même ces derniers viendraient tous à décéder , ce qui est peu probable, le bilan de l’épidémie pour la Chine serait de l’ordre de 5 000 décès.

Une étude publiée par des scientifique chinois dans la revue «The Lancet Public Health» en Septembre 2019 indiquait que le nombre de décès liés à la grippe saisonnière était compris chaque année, entre 84 000 et 92 000. Il semble que la grippe 2019-2020 ait été beaucoup plus clémente que les autres années. En clair, l’épidémie de coronavirus de l’hiver 2019-2020 aura provoqué beaucoup plus de dégâts économiques que de pertes humaines en Chine ……..

La vigilance des autorités, dont on peut dire qu’elles ont plutôt bien gérées l’épidémie, devra rester de mise durant plusieurs mois. Un vaccin adapté devrait être proposé à partir d’avril.

2 – L’Italie, pour sa part, enregistre une baisse des nouveaux cas et du nombre quotidien de victimes pour le 3ème jour consécutif. Si, la baisse des nouveaux cas se confirme demain, les autorités de santé italiennes pourront dire que le pic de l’épidémie a été franchi: c’est du moins ce qu’elles prévoient. Ce ne sera pas pour autant la fin des mesures de confinement. Il y aura encore quelques milliers de morts et une période d’au moins six semaines sera nécessaire pour arriver à la situation chinoise d’aujourd’hui en première quinzaine de mai, et davantage pour parvenir à l’éradication complète de l’épidémie sous réserve, bien sûr, de ne pas rechuter.

3 – Pour la France dont la courbe de montée en puissance de l’épidémie a suivi d’assez près la courbe italienne, avec 11 jours de décalage, le pic de l’épidémie pourrait être observé, à quelques jours près, bien sûr, vers le 4 avril, sous réserve que les mesures de confinement soient strictement respectées par tous. En fin d’épidémie, le nombre de décès pourrait être inférieur à celui de l’Italie.

Dates

Nb de cas Décès

Dates

Décalage de 11 jours

Nb de cas Décès

24 février

229 7

6 mars

643 9

25 février

322 10

7 mars

949 11

26 février

453 12

8 mars

1 126 19

27 février

655 17

9 mars

1 412 25

28 février

888 21

10 mars

1 784 33

29 février

1 128 29

11 mars

2 281 48

1 mars

1 694 34

12 mars

2 876 61

2 mars

2 036 52

13 mars

3 664 79

3 mars

2 502 79

14 mars

4 477 1

4 mars

3 089 107

15 mars

5 423 127

5 mars

3 858 148

16 mars

6 645 148

6 mars

4 636 197

17 mars

7 730 178

7 mars

5 883 233

18 mars

9 134 264

8 mars

7 375 366

19 mars

10 995 372

9 mars

9 172 463

20 mars

12 625 450

10 mars

10 149 631

21 mars

14 459 562

11 mars

12 462 827

22 mars

16 018 674

12 mars

15 113 1 016

23 mars

19 858 860

13 mars

17 660 1 266

24 mars

14 mars

21 157 1 441

25 mars

15 mars

24 747 1 809

26 mars

16 mars

27 980 2 158

27 mars

17 mars

31 506 2 503

28 mars

18 mars

35 713 2 678

29 mars

19 mars

41 035 3 405

30 mars

20 mars

47 021 4 032

31 mars

21 mars

53 578 4 885

1 avril

22 mars

59 138 5 476

2 avril

23 mars

63 927 6 077

3 avril

24 mars

Pic de l’épidémie probable

4 avril + ou –

Pic de l’épidémie ?

La mauvaise nouvelle du jour concerne les États Unis.

Avec 10 152 cas supplémentaires en une seule journée, les USA enregistrent 700 cas de plus qu’hier et battent le record absolu de nouveaux cas en une seule journée. Trump a exprimé des doutes sur les restrictions mises en place face au coronavirus, déplorant leur impact sur l’économie et laissant entendre qu’il pourrait aller vers un assouplissement, faisant ainsi fi des recommandations des autorités sanitaires et scientifiques de son pays.

Il est vrai que la récession guette l’économie US si le confinement est trop long, mais le président Trump pourrait payer très cher une décision d’assouplissement si les pertes humaines devenaient trop élevées. Il risque aussi de payer un probable effondrement de l’économie US s’il confine trop longtemps sa population. Sa campagne électorale de ré-élection à partir du mois d’août ne sera donc pas un long fleuve tranquille.

Nous reviendrons plus tard sur les conséquences géopolitiques de cette affaire de Coronavirus.

Un dernier mot sur la polémique concernant la chloroquine du professeur Didier Raoult, patron de l’institut hospitalo-universitaire de Marseille (IHU). Ce produit pharmaceutique, peu coûteux et correctement dosé, a été jugé efficace par les Chinois qui l’ont utilisé dans le traitement du coronavirus, il a été adopté par les américains pour traiter la maladie, il a été testé avec succès, sans le moindre effet indésirable, par le professeur Didier Raoult sur 24 patients affectés par le coronavirus, patients dont les pathologies pré-existantes n’étaient évidemment pas contre indiquées pour un traitement à la chloroquine. Et pourtant ce produit a été classé le 13 janvier 2020 en «produit vénéneux» par Arrêté ministériel de Madame Buzyn, en charge de la santé à l’époque . https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/1/13/SSAP2001007A/jo/texte

Ce classement surprenant pourrait s’expliquer par un conflit d’intérêts dans laquelle certains lobbies auraient joué un rôle. Voir: http://www.geopolintel.fr/article2194.html#nb2

Pour ma part, je ne peux que partager pleinement la déclaration de bon sens du professeur Raoult:

« Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c’est ce traitement qui devrait devenir la référence. Avec mon équipe, nous estimons avoir trouvé un traitement. Et sur le plan de l’éthique médicale, j’estime ne pas avoir le droit, en tant que médecin, de ne pas utiliser le seul traitement qui ait jusqu’ici fait ses preuves»…..

Voici, ci après, le tableau du jour.

Général (2S) Dominique Delawarde

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine