La filière agricole recherche 200 000 volontaires pour les récoltes de légumes et de fruits

A LA UNE

La filière agricole recherche 200 000 volontaires pour les récoltes de légumes et de fruits. Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a appelé les Français confinés, notamment les chômeurs techniques et les indépendants, à venir épauler les agriculteurs.

Une déclaration assez cavalière, qui a surpris même les syndicats agricoles…

Les offres d’emplois saisonniers se trouvent essentiellement sur le site internet desbraspourtonassiette.wizi.farm, lancé par la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), l’Association nationale emploi formation agriculture (ANEFA), Pôle emploi et la startup Wizifarm pour faciliter la mise en relation des volontaires et des employeurs.

« Une partie d’entre eux concernent la récolte, puisqu’il faut remplacer les renforts saisonniers, souvent étrangers, qui viennent d’habitude à cette période et ne peuvent plus circuler avec le coronavirus », indique à Actu.fr Mickaël Jacquemin, président de l’Association nationale emploi formation agriculture (ANEFA).

Et si le coronavirus permettait finalement de relocaliser, y compris la main-d’œuvre ? Et de forcer les grands groupes agricoles notamment à mieux payer les salariés, ce qui éviterait que seuls des étrangers acceptant des salaires de misère et des conditions de travail parfois lamentables viennent dans nos campagnes pour travailler ?

Les ministères du Travail et de l’Agriculture ont encouragé les demandeurs d’emploi et salariés mis en chômage technique à rejoindre temporairement la filière. Au regard de l’état d’urgence sanitaire déclaré lundi 23 mars, « le salarié pourra cumuler son indemnité d’activité partielle avec le salaire de son contrat de travail dans la filière agroalimentaire », ont-ils annoncé dans un communiqué commun.

Avec 49 000 volontaires recensés jusqu’ici, il semble que l’appel ait été entendu…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés