Mais d’où vient le poisson d’avril ?

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Aujourd’hui, 1er avril, avec une armada potentielle de petits monstres à la maison en cette période de confinement, vous ne devriez pas échapper au collage de quelques poissons d’avril dans votre dos (ou dans votre journal préféré). Mais d’où vient cette tradition ? Pourquoi des blagues le 1er avril particulièrement ? On vous explique tout ci-dessous.

Poisson d’avril : des origines diverses et contestées

En France, l’année civile débutait à différentes dates selon les régions, mais dans celles où elle commençait le , il était courant de prolonger les fêtes mariales jusqu’au 1er avril. Le roi Charles IX décida, par l’Édit de Roussillon en 1564, que l’année débuterait désormais le 1er janvier, marque du rallongement des journées, au lieu de fin mars, arrivée du printemps. Le pape Grégoire XIII étend cette mesure à l’ensemble de la chrétienté avec l’adoption du calendrier grégorien en 1582. Selon la légende, beaucoup de personnes eurent des difficultés à s’adapter au nouveau calendrier, d’autres n’étaient pas au courant du changement et continuèrent à célébrer le 1er avril selon l’ancienne tradition. Pour se moquer d’elles, certains profitèrent de l’occasion pour raconter aux étourdis des histoires pour rire et leur remettre de faux poissons correspondant à la fin du carême. Ainsi naquit le fameux poisson d’avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n’acceptent pas la réalité ou la voient autrement. Cette hypothèse de la réforme calendaire, qui s’appuyait sur le fait que la tradition du poisson d’avril est bien attestée au XVIe siècle, est cependant contredite car l’expression ou la notion de poisson d’avril est évoquée dans plusieurs écrits antérieurs à 1564, notamment un poème de Pierre Michault en 1466, Le livre de la deablerie (diablerie) du curé Eloy d’Amerval en 1508 ou un poème dans l’œuvre Testament rhetoricæ d’Eduard de Dene en 1539.

Une autre origine viendrait de l’usage dans différents pays d’ouvrir la saison de pêche le 1er avril ou au contraire dans d’autres de la suspendre, afin de respecter la période de reproduction. Pour faire un cadeau aux pêcheurs, et pour se moquer un peu d’eux car la pêche était soit trop facile (abondance le jour d’ouverture), soit infructueuse (jour de suspension), on leur offrait un hareng. C’est alors qu’une habitude populaire se serait installée : on accrochait subrepticement un vrai poisson dans le dos des gens. Comme les habits étaient plus larges, les victimes ne s’en apercevaient pas tout de suite, de sorte que le poisson devenait de plus en plus gluant et puant. Ainsi serait né le goût de faire ce jour-là des petits cadeaux pour rire, des plaisanteries ou des mystifications. Là encore cette hypothèse est rejetée, les archives historiques mentionnant le choix d’autres dates par les autorités gérant les pêches.

La présence du poisson dans les farces du 1er avril peut aussi s’expliquer par le fait que le 1er avril se situe vers la fin du carême, période durant laquelle les chrétiens ne devaient pas consommer de viande. On imagine aisément qu’à la fin du carême il était devenu lassant de manger du poisson, au point que le poisson en devenait un objet de dérision !

Ces trois hypothèses historiques, bien que remises en cause et incertaines, sont le plus soutenues.

Dans les pays anglophones on célèbre ce que l’on appelle l’April Fool’s Day, ou en français le « jour de la duperie ». En Écosse, il est de coutume en cette journée de partir à « la chasse à l’imbécile ». En Angleterre, il est d’usage de redoubler d’inventivité et d’humour. En Allemagne, il est d’usage comme dans les autres pays de faire des blagues et de Jemanden in den April schicken. En Russie, est célébré le « jour des fous » et au Portugal, est fêté ce que l’on nomme le dia das mentiras ou dia das petas, à savoir le « jour des mensonges ».

Voici un beau poisson d’avril, de la BBC anglaise, il y a quelques décennies. En 1957 plus précisément, la très sérieuse BBC a diffusé un reportage montrant des paysans italiens, affairés à la cueillette sur des arbres à spaghettis.

Ou encore en 1972, Antenne 2 (l’actuel France 2) relaie l’annonce du ministère de la Santé de l’époque qui interdit de fumer dans les lieux publics ; ce qui n’était qu’un canular est devenu réalité 35 ans plus tard.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le Québec face à la menace progressiste. Dialogue avec Alexandre Cormier-Denis

Le Québec fait rêver de nombreux Français, notamment ceux qui sont candidats à l'expatriation. Face aux menaces aux menaces...

Eric Zemmour : « Le problème majeur c’est le Grand Remplacement, c’est-à-dire le remplacement d’une population par une autre, d’une civilisation par une autre...

Eric Zemmour : « Le problème majeur c’est le Grand Remplacement, c’est-à-dire le remplacement d’une population par une autre,...

Articles liés

Solidarité COVID : vers un prélèvement exceptionnel sur les traitements et pensions des fonctionnaires ?

En mars 2020, quand Emmanuel Macron et le gouvernement ont décidé de confiner le pays, le président de la République avait déclaré : "...

Christianophobie. Pâques bientôt supprimé de la liste des jours fériés ? [MAJ]

MAJ du 2 avril : c'était, comme indiqué plus bas, un poisson d'avril :) En ce 1er avril 2018, voici une nouvelle qui risque de...