Donges. Un marché privé du département à la Pommeraye, une expérience concluante

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Le 28 mars dernier, Agnès Eskenazi du groupement des commerçants indépendants de Loire-Atlantique (GECALA) et Myriam Bioret, qui a installé en 2019 une salle de réception et une épicerie sur le site de l’ancienne chapelle de la Pommeraye, à Donges – construite après-guerre pour remplacer temporairement l’église paroissiale bombardée et désaffectée en 2017 – ont lancé, face à la suppression d’une grande partie des marchés du département, un marché privé avec trois producteurs. Cette expérience, concluante, sera renouvelée ce vendredi de 8h à 12h30.

Agnès Eskenazi estime que « l’expérience a été très concluante, les clients étaient enchantés ».

Elle a sollicité sur les réseaux sociaux l’avis d’une infirmière de la commune sur le côté sanitaire : « avons-nous été inconscientes d’organiser cela ? ». Celle-ci a répondu « Non si toutes les consignes ont été respectées. Répartir les stands, bien séparés sur le terrain. Mettre les personnes à au moins un mètre des stands, utiliser du gel hydro à chaque client, demander aux clients de ne pas stationner à chaque stand, mais faire les achats rapidement et rentrer chez eux, lavage des mains tout de suite et laisser les produits aérer avant de les rentrer ».

Un nouveau marché aura lieu vendredi matin, avec quatre producteurs (un marchand de pâtes, un marchand de pommes, producteur de fruits et légumes – de la Turballe, et un fromager). À l’avenir, le GECALA se désengage de l’organisation – les marchés pourront donc avoir lieu d’autres jours avec d’autres producteurs – ils seront organisés par Myriam Bioret elle-même. D’autres marchés privés existent dans le département – ils sont généralement organisés sur des terrains privés par des groupements ou des associations de paysans qui pratiquent la vente en direct ou transforment leur production de primeurs, lait ou de viande.

En parallèle, la plupart des maires des communes côtières – et même de l’agglomération de Nantes à l’exception notable de Nantes – ont demandé et obtenu la réouverture de leurs marchés, ce qui maintient une vie minimale et permet aux producteurs d’écouler tant bien que mal leur production. À Donges, le marché hebdomadaire a lui aussi rouvert. Cependant, la situation est bien plus compliquée pour les commerçants et producteurs des secteurs non-alimentaires, dont les charges continuent de courir, tandis qu’ils sont toujours empêchés de travailler.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Voyager en train pour pas cher en Europe ? C’est possible

La fin de l’état d’urgence en Espagne rétablit la liberté de déplacement entre les régions, et coïncide avec la...

Marion Maréchal : les confidences d’une patriote

Marion Maréchal parle rarement d'elle, de son parcours, de sa personnalité. Pour Livre Noir elle s'est exceptionnellement prêtée à...

Articles liés

Les nouvelles pièces d’or Suisses – réflexions sur le marché de l’or physique

Les nouvelles pièces d'or Suisses - réflexions sur le marché de l'or physique https://www.youtube.com/watch?v=SO2uITPH90U Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

High-Tech, Petit électroménager, Hi-Fi…Comment dénicher de bonnes remises sur Internet ?

Internet est une véritable jungle, notamment pour le consommateur qui rapidement, peut se perdre entre sites mal intentionnés, produits de mauvaise qualité en pagaille,...

Confessions d’un trader repenti : Anice Lajnef balance tout !

Anice Lajnef a été trader pour différentes banques puis responsable trading sur les marchés dérivés pour la Société Générale. Il a passé au total...

Marchés en Loire-Atlantique : le marché du dimanche matin à Savenay menacé

Le conseil municipal du 14 octobre dernier à Savenay faisait le bilan de la gestion du marché, gérée depuis 2015 par la société Loiseau...