Depuis quelques jours a été lancé Le Club de la Presse, un portail en ligne qui vous permet d’accéder à des magazines conservateurs, de façon regroupée, pour 12,99 euros / mois et sans engagement (vous arrêtez quand vous voulez).

Voici les titres qui composent ce bouquet : Le Bien CommunL’Étudiant LibreL’Homme NouveauL’IncorrectLiberté PolitiqueLivr’ArbitresMonde & VieLes Publications de Contribuables AssociésLa NefLa Nouvelle Revue UniversellePermanencesPolitique MagazinePrésentRenaissance CatholiqueTous Contribuables, etc. Pour information, la valeur totale de ces excellents titres dépasse les 120 euros / mois.

Le Club de la Presse propose deux autres services :
    1. La Lettre de Visegrád : un décryptage de l’actualité de la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie. Premier sujet abordé : « Moins riche mais mieux gouverné, le V4 s’en sort mieux que la France face au coronavirus ».
    2. Chapitre 1 : les chapitres 1 de tous les livres engagés ou susceptibles d’intéresser un lectorat engagé. Premier chapitre 1 disponible, celui du nouveau livre de Philippe Herlin, La Renaissance de l’Occident.

Enfin, si vous vous abonnez, Le Club de la Presse vous offre deux cadeaux d’une valeur totale de 44 euros :

  • Un Atelier de l’Histoire consacré à l’incroyable épopée de Jeanne d’Arc, d’une valeur de 29 euros.
  • Verdun, 21 février 1916 – 18 décembre 1916, une e-bande dessinée de Reynald Secher, Guy Lehideux et Jean-Claude Cassini (Reynald Secher Éditions) de 48 pages d’une valeur de 15 euros.

« Il s’agit aussi d’ouvrir l’esprit des lecteurs. Trop souvent, et c’est le cas sur Internet, on ne consulte que les supports qui correspondent parfaitement à notre pensée. Or il y a des choses intéressantes chez le voisin qui pense légèrement différemment. La Manif pour Tous a permis à toute une génération de s’ouvrir à toutes les tendances de la droite : en marchant ensemble, des conservateurs ont rencontré des libéraux, des catholiques ont sympathisé avec des identitaires, etc. Nous souhaitons prolonger cette ouverture d’esprit en permettant à chacun de découvrir d’autres pensées de droite. C’est pour cela que Le Club de la Presse propose des publications très diverses. Leur point commun : être de grande qualité » explique Véronique Coupry, responsable de ce projet, à nos confrères de l’OJIM.

Chaque publication reçoit un montant fixe par abonné au Club de la Presse et par numéro mis à disposition des abonnés.

« Il y a une volonté d’aider ces publications à ne pas rater le train de la digitalisation payante. Celle-ci est très compliquée à effectuer en solo. Prenons l’exemple des plateformes vidéos : personne ne s’abonnerait à un bouquet qui ne proposerait que les réalisations d’un studio (Europa Corps de Luc Besson par exemple) pour des raisons de qualité, de quantité et de diversité. Le succès du digital payant est au rendez-vous quand c’est Disney qui lance son service de streaming, parce qu’il comprend les films de la Warner, de Disney, Pixar, Lucasfilm ou encore Marvel, etc. Le Club de la Presse propose donc à chaque acteur média engagé, tout en restant libre et indépendant (le secteur ne connaît de toutes les manières aucun phénomène réel de concentration), de rejoindre cette offre » poursuit Véronique Coupry.

De quoi compléter, mais surtout diversifier l’offre médiatique actuelle.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V