Coronavirus. Une société belge développe un masque à oxygène imprimé en 3D pour remédier à la pénurie de respirateurs

A LA UNE

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les hôpitaux ont un besoin urgent de respirateurs mécaniques pour traiter les patients atteints du COVID-19. En réponse à cette pénurie, Materialise, pionnier de l’impression 3D basé en Belgique, a développé le « Materialise NIP Connector », un dispositif permettant de convertir les équipements standard disponibles dans la plupart des hôpitaux en un masque qui facilite la respiration des patients en créant une pression positive dans les poumons.

Ces masques assemblés permettent aux cliniciens de réduire le temps durant lequel les patients doivent avoir accès à des respirateurs mécaniques, ce qui contribue à réduire la pression sur la disponibilité des respirateurs. L’entreprise dispose de décennies d’expérience dans l’impression médicale 3D certifiée et accélère actuellement les enregistrements réglementaires qui sont cruciaux pour garantir la sécurité des patients et des soignants. L’entreprise prévoit la mise à disposition en masse du dispositif pour les hôpitaux d’ici la mi-avril. Grâce à l’utilisation d’un équipement médical standard, comprenant un masque de ventilation non invasive (VNI), un filtre et une valve PEP, la solution est simple et familière à utiliser pour les professionnels de la santé.

Fabrication médicale certifiée  

Si l’impression 3D permet une fabrication rapide et locale de dispositifs médicaux, ce qui permet d’apporter rapidement des solutions aux hôpitaux, il est essentiel de se conformer aux réglementations pour garantir la sécurité des patients et du personnel soignant. La firme belge accélère actuellement l’enregistrement réglementaire (en Europe et aux États-Unis). En parallèle, Materialise soutient un essai clinique pour tester l’impact clinique de son utilisation sur les patients COVID-19 et attend les premiers résultats dans les deux prochaines semaines.

« L’impression 3D joue un rôle crucial dans la lutte contre la pandémie mondiale de coronavirus en permettant de développer des solutions innovantes et de les rendre disponibles très rapidement dans le monde entier », déclare Brigitte De Vet, vice-présidente de l’entreprise. « En même temps, il est crucial que les produits médicaux que nous mettons sur le marché soient sûrs et efficaces. Materialise possède des dizaines d’années d’expérience dans l’impression médicale 3D certifiée, ce qui nous permet de mettre sur le marché des dispositifs imprimés en 3D rapidement et en toute sécurité ».

Entre-temps, l’entreprise d’impression 3D augmente sa capacité de production afin de rendre la solution disponible largement et rapidement aux hôpitaux qui recherchent une solution d’urgence. Les connecteurs NIP seront fabriqués dans les installations certifiées ISO 13485 de la société en Belgique et à Plymouth, Michigan, ainsi que dans les installations d’impression 3D sur site de partenaires qualifiés. Materialise recherche des partenaires pour faire parvenir cette solution au plus grand nombre de patients possible.

L’impression 3D est une technologie de fabrication numérique qui permet de créer des produits rapidement et localement. À mesure que les déplacements et les transports deviennent plus difficiles et que la rapidité est essentielle, la capacité de fabriquer localement devient plus importante. Dans le cas présent, le produit a été conçu en Belgique et pourra être imprimé dans une installation certifiée ou dans un hôpital qui a la capacité de le faire de manière fiable.

En plus de la solution NIP, les ingénieurs de la société ont développé plusieurs innovations pour soutenir à la fois le traitement et le confinement du coronavirus, notamment :

  • Une fixation de poignée de porte imprimée en 3D, qui permet aux utilisateurs d’ouvrir les portes en utilisant leurs avant-bras plutôt que leurs mains nues. Cela permet de réduire le contact direct avec les poignées de porte partagées et potentiellement contaminées.
  • Une poignée de caddie imprimée en 3D, qui permet aux utilisateurs de diriger les caddies hospitaliers avec leurs bras plutôt que de toucher les poignées à mains nues.
  • Un connecteur imprimé en 3D pour adapter les masques de plongée à des patients souffrants du COVID-19 afin de permettre la filtration de l’air et l’alimentation en oxygène.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Musik Breizh. Une histoire de la musique bretonne en vidéo

Voici ci dessous une histoire de la musique bretonne en vidéo https://www.youtube.com/watch?v=EktcXeTDaRI https://www.youtube.com/watch?v=jDOPk6KavkA https://www.youtube.com/watch?v=bzT0k9VfNeE https://www.youtube.com/watch?v=Xeo_f_pP2lo https://www.youtube.com/watch?v=DCa12N1I6-Q Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...

L’Alliance souverainiste bretonne.. Un élan majeur pour la Bretagne [L’Agora]

Le bureau de l'Alliance souverainiste bretonne nous adresse un texte intitulé « un élan majeur pour la Bretagne »,...

Articles liés