Coronavirus : le jour d’après [L’Agora]

A LA UNE

Avant que cette période ne s’achève, il va falloir regarder les faits sans s’encombrer de la panique ambiante : les constats et les perspectives, avec les points d’attention. Les constats pour éviter de se planter à nouveau et tirer les enseignements politiques et techniques nécessaires. Les perspectives pour se prémunir des menaces que font peser certains acteurs sur notre pays. En effet, après une gestion calamiteuse de la crise pandémique, qui a commencé par une impréparation hallucinante, qui s’est poursuivie par des mensonges éhontés et qui s’est transformée en un confinement absolument invraisemblable, la sortie de crise s’apprête à être un cauchemar pour les populations, avec une crise économique inédite, et des politiques de contrôle social totalitaires. Précisions.

Les constats

Les Français sont plutôt disciplinés et malléables. Quelques écarts inévitables sont à déplorer mais pour le coup souvent à la marge. Responsables et citoyens pour les optimistes, naïfs et égoïstes pour les pessimistes, les Français sont sûrement un peu des 2. Mais les élans de générosité, d’entraide, de reconnaissance et de sacrifice de « la France qui travaille » ont montré un jour plutôt civilisé et policé.

Les banlieues ont confirmé leur sécession totale d’avec le reste de la France, sous l’œil bienveillant des autorités, comme à chaque occasion de le prouver.

Le pouvoir a montré sa profonde impréparation, sa légèreté, son idéologie dite « inclusive » et anti-pragmatique avec des décideurs et communicants incompétents. Ordres et contre-ordres, mensonges évidents, abandon des structures médicales de longue date malgré les récentes alertes et prévisions, système judiciaire et carcéral à la dérive (1), mépris de son peuple, sans-frontiérisme, abandon de sa souveraineté sur des territoires…

Les médias ont confirmé leur renoncement à toute déontologie journalistique : Soumission aux déclarations officielles sans remise en cause, focalisation sur des détails à vocation distractive sans s’occuper des problèmes de fond, caisse de résonance de la bien-pensance et des diverses paniques tout en critiquant et dénonçant les Français qui sont pourtant très dociles. Complicité en épargnant les responsables que sont les politiques et lobbyistes et également les vrais récalcitrants que sont les banlieues. Complicité également en occultant de nombreux faits et événements (2) (Turquie, guerre en Libye, détails de l’état d’urgence, comparaison avec d’autres épidémies, zones d’ombre sur les responsabilités, affaire Assange, …) et en focalisant l’attention de tous sur le nombre de morts et l’héroïsme des soignants. Enfin, promoteur du contrôle des foules en proposant les idées des tenants de la gouvernance mondiale et du contrôle social généralisé par les traceurs smartphones « pour le bien de tous et surtout des plus faibles ».

La police a montré sa capacité de garde chiourme, de gardien du temple intraitable avec les citoyens soumis et aveugle aux écarts des populations en sécession ou désignées comme non condamnables (3) mais sans nouveauté. Juste un peu plus de zèle ce coup-ci (nombre d’amendes, hélicoptères, drones…) (4).

Cela dit, que va-t-il advenir ? Ou, pour se poser une question d’acteur et pas de spectateur : que doit-il advenir ?

Les perspectives

Il semble que le gouvernement qui rechignait à confiner sa population s’y trouve bien (comme quasiment partout ailleurs dans le monde), et, alors qu’il devrait chercher tous les moyens pour en sortir au plus vite, semble considérer qu’on peut y rester jusqu’à ce qu’il n’existe plus aucun risque, ce qui est évidemment malhonnête car irréel. Et ne risque-t-on pas beaucoup plus à y rester qu’à en sortir ?

Le choix mondial du confinement intégral a-t-il été légitime et pertinent ? Le nombre de pays l’ayant pratiqué semble le valider. Mais le nombre de victimes relativement faible (5), l’immunisation définitive une fois guéri, l’absence de symptômes graves pour la majorité des porteurs (6), et l’existence à confirmer de médicaments efficaces (6) peuvent faire penser le contraire. Et surtout les avis de spécialistes, les expériences d’épidémies passées (7), ainsi que les politiques menées par certains pays (8) ont montré que cette solution n’était pas un alpha et un oméga. Et quand il faudra sortir du confinement, il y aura nécessairement une nouvelle vague de contamination qui serait même plus grave. Donc quel intérêt ? Etaler la courbe nous dit-on. C’est un peu cher payé par rapport au prix du maintien d’un service hospitalier décent (9).

Et, ce calcul morbide pourra choquer mais il doit être fait par un homme politique : Pour 10 000 personnes âgées ou victimes de comorbidités qui décéderont en plus ou en moins (sachant que très peu de décès de la grippe étaient à déplorer cette année) (10), combien de suicides dus à des faillites de PME (11), combien de familles vont éclater dans le huis clos du confinement (12)? Combien d’anciens vont mourir d’isolement plutôt que d’une pneumonie ? Cette catastrophe sociale, culturelle, et économique qu’est le confinement intégral est peut-être un moyen, à très court terme, de pallier les défaillances et l’impréparation de l’état face à cette pandémie (manque de masques, incapacité à produire des tests, services hospitaliers réduits à peau de chagrin, incapacité à augmenter les capacités d’accueil des hôpitaux, frontières non maîtrisées…). C’est aussi la surenchère sous pression médiatique : D’autres le font, je dois montrer que je fais le maximum, alors je le fais. Enfin, cela permet de ne pas faire le choix terrible (et conséquence de l’incurie passée) de qui on va laisser mourir à l’hôpital, pour laisser un choix tout aussi terrible et non maîtrisé (donc prétendument hors de la responsabilité du gouvernement) évoqué plus haut, qui est la conséquence économique et sociale de ce confinement intégral qui provoquera des malheurs bien plus insurmontables que les décès évités par le confinement.

Et ceci n’est pas un argument de productiviste qui voit dans l’économie qui dévore les hommes la seule raison de vivre d’un pays. Juste un constat des conséquences humaines et sociales évidentes.

Pour résumer, le confinement intégral était la solution à court terme pour pallier dans l’urgence les graves défaillances de l’État (et à condition qu’il dure 2 à 3 semaines avec une politique énergique de remise d’aplomb), mais la pire à long terme dans l’intérêt des populations car finalement beaucoup plus coûteux en vie et en perspectives d’avenir.

D’autant plus qu’il y a plusieurs raisons de penser que cette catastrophe économique dans le cadre du confinement est une aubaine (sans être provoquée par lui) pour un système mondial essoufflé qui n’avait d’autre alternative à son effondrement que de passer à la vitesse supérieure pour atteindre un contrôle de masse et une gouvernance mondiale.

Une aubaine pour augmenter le contrôle social

Aubaine en effet car une crise économique majeure nous pendait au nez et serait arrivée dans les 2 ans. Avec le coronavirus, elle perd sa dimension structurelle et n’est qu’un coup du sort d’une nature imprévisible qui se réveille. Elle est aussi de la responsabilité de ces vilaines populations qui ne se sont pas confinées assez vite avec sérieux et qu’il va falloir mieux encadrer et rééduquer (13).

Car cette pandémie permet de dresser tout le monde contre ces mauvais citoyens qui refusent la doxa, qui ne s’informent pas à la télé, qui ne se vaccinent pas, qui ne portent pas de masques, qui refusent de se faire contrôler pour aller faire leurs courses, qui ne veulent pas être tracés sur leurs smartphones, qui voudraient manifester, prier ou se marier malgré le risque de contamination, qui ne participent pas à l’union nationale, qui sacrifient nos soignants héroïques sur l’autel de leur égoïsme et de leur liberté individuelle à désirer l’anonymat. On les arrêtera pour leur bien ces fous. Et s’ils ne comprennent pas, on les arrêtera pour le bien des autres qui sont beaucoup plus éveillés à l’intérêt commun que ces égoïstes paranoïaques.

Ce que les lois antiterroristes n’avaient pas su réaliser, le coronavirus va le faire. Car ne nous leurrons pas, ce qu’attendaient tous les tenants du contrôle de masse et de la gouvernance mondiale (Attali, Bill Gates, CIA… (14)) pourrait être réalisé très rapidement à la suite de l’affaire du coronavirus. Surveillance des déplacements et des rencontres grâce aux smartphones, contrôle de la vaccination et interdiction sociale à tous les contrevenants, canal d’information officiel réduisant toute l’information dissidente à un risque de sécurité publique, disparition du liquide comme vecteur de contamination, diminution des petits commerces au profit des grandes surfaces car incapables d’assurer les procédures anti-contamination…

Ce bilan semble alarmiste avec un relent de complotisme. Mais à bien y regarder, il n’y a qu’un constat factuel de ce qu’il s’est passé et de ce qu’il se passe. Ce bilan est pragmatique. Et les perspectives évoquées seront réalisées si personne ne réagit ou si ceux qui réagissent sont trop peu nombreux et sont écrasés par la masse des moutons à qui on aura fait suffisamment peur. Peur pour qu’ils donnent leur bénédiction à la répression voire au lynchage des méchants complotistes insensés et contaminateurs.

On peut en penser ce qu’on veut, et les problématiques de chloroquine, de laboratoire à Wuhan, de lobbies pharmaceutiques, de mensonges d’État, des élections municipales, de l’ouverture des supermarchés, et autres intérêts privés (15) ne sont volontairement pas évoqués pour éviter de rentrer dans le schéma dit « complotiste », car les éléments factuels évoqués dans cet article suffisent à s’inquiéter de la conséquence la plus grave : le contrôle social généralisé par les États sous l’autorité « bienveillante » de la gouvernance mondiale.

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Jean-Pierre Dibos

Notes

(1) https://www.egaliteetreconciliation.fr/Penurie-de-masques-l-imposture-du-gouvernement-58883.html

 https://www.institutpourlajustice.org/medias/annonce-de-la-liberation-de-5-000-detenus-pourquoi-cette-decision-risque-daggraver-la-situation-securitaire-et-sanitaire-du-pays/

(2) https://lemediapourtous.fr/malgre-le-covid-19-la-demande-de-liberation-sous-caution-de-julian-assange-a-ete-refusee/

https://lemediapourtous.fr/erdogan-promet-a-leurope-une-vague-de-plusieurs-millions-de-migrants/

https://lemediapourtous.fr/coronavirus-une-ordonnance-passe-en-douce-et-facilite-linstallation-de-la-5g-entre-autre/

(3) https://www.breizh-info.com/2020/03/25/139515/discrimination-territoriale-le-confinement-allege-dans-les-banlieues-pour-ne-pas-mettre-le-feu/

(4) https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-la-gendarmerie-utilise-drones-et-helicopteres-pour-faire-respecter-le-confinement-6787984

(5) https://www.breizh-info.com/2020/04/09/140935/covid-19-situation-au-8-avril-2020-lallemagne-deux-fois-plus-efficace-france-traitement-pandemie/

(6) https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2625903-porteur-sain-coronavirus-sans-symptome-covid-virus-maladie-definition-contagieux-duree-comment-savoir/

(7) Sur la chloroquine comme remède possible : https://www.breizh-info.com/2020/03/31/140164/coronavirus-lafrique-epargnee-grace-a-la-chloroquine/

https://www.breizh-info.com/2020/03/26/139539/chloroquine-reprenons-les-faits-rien-que-les-faits/

https://www.tvlibertes.com/la-petite-histoire-la-france-face-a-la-pandemie-de-1968

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/article/surveillance-de-la-grippe-en-france-saison-2018-2019

(8) https://www.breizh-info.com/2020/04/09/140935/covid-19-situation-au-8-avril-2020-lallemagne-deux-fois-plus-efficace-france-traitement-pandemie/

(9) https://www.breizh-info.com/2020/04/09/140921/coronavirus-france-milliard-afrique/

http://www.smpsante.fr/non-classe/lhopital-public-ou-le-naufrage-du-tresor-national/

http://www.leparisien.fr/economie/budget-2019-le-cri-d-alarme-des-hopitaux-29-10-2018-7930935.php

(10) https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/bulletin-national/bulletin-epidemiologique-grippe-semaine-11.-saison-2019-2020

(11) https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/le-coronavirus-va-tuer-plus-de-pme-que-detres-dhumains-1182688

(12) https://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/apres-le-confinement-de-nombreux-couples-divorcent-en-chine_2121458.html

(13) https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement-vers-des-mesures-plus-severes_3876627.html

https://www.valeursactuelles.com/politique/video-le-nouveau-bain-de-foule-de-macron-en-seine-saint-denis-fait-polemique-117919

(14) https://www.breizh-info.com/2020/03/17/138580/quand-jacques-attali-evoquait-la-mise-en-place-dun-gouvernement-mondial-decoulant-dune-pandemie/

Article en anglais corroboré par de nombreuses prises de parole récentes évoquant le projet de Bill Gates de créer un vaccin avec une puce intégrée permettant de tracer médicalement les gens (vacciné ou non, à risque, allergique, pour le bien de tous…) : https://biohackinfo.com/news-bill-gates-id2020-vaccine-implant-covid-19-digital-certificates/

Livre évoquant en 2005 par la CIA la perspective très précise d’une pandémie au coronavirus qui entrainerait une crise mondiale grave. Cela ne signifie pas qu’ils l’aient provoquée mais simplement que c’était très prévisible, donc anticipable. https://fr.wikipedia.org/wiki/Comment_sera_le_monde_en_2020_%3F

(15) regarder à ce sujet cette vidéo très documentée et accablante: https://www.egaliteetreconciliation.fr/Faits-Documents-l-emission-6-Coronavirus-le-Nouvel-Ordre-mondial-a-quitte-ou-double-58819.html

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place. 

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Irlande – La frontière de la discorde

Retour sur les huit cents ans de conflit qui opposent deux Irlandes, déchirées par la question de l’indépendance. Une...

Musik Breizh. Une histoire de la musique bretonne en vidéo

Voici ci dessous une histoire de la musique bretonne en vidéo https://www.youtube.com/watch?v=EktcXeTDaRI https://www.youtube.com/watch?v=jDOPk6KavkA https://www.youtube.com/watch?v=bzT0k9VfNeE https://www.youtube.com/watch?v=Xeo_f_pP2lo https://www.youtube.com/watch?v=DCa12N1I6-Q Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...

Articles liés