Travailler plus après le confinement. « On veut rendre fous les Français ? » s’interroge Xavier Bertrand

A LA UNE

« On veut rendre fous les Français ?  « . La réaction de Xavier Bertrand aux propos incendiaires de Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, n’a pas tardé.

Interrogé samedi dans «Le Figaro» sur la facture économique de la pandémie, qui dépassera les 100 milliards d’euros, le patron des patrons a répondu en demandant un effort de la part des salariés. «C’est la création de richesses qui permettra d’augmenter l’assiette des impôts et donc les recettes, et ainsi de rembourser la dette accumulée pendant la crise. Ensuite, il faudra bien se poser la question tôt ou tard du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire», a-t-il déclaré dans le quotidien.

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, a tenu des propos similaires sur franceinfo, samedi. «Il faudra probablement travailler plus que nous ne l’avons fait avant», a-t-elle dit, afin de «rattraper» les pertes causées par la crise sanitaire. «L’enjeu est de donner de l’oxygène aux entreprises pour qu’elles survivent et passent le cap, mais derrière, il faudra mettre les bouchées doubles pour créer de la richesse collective», a-t-elle ajouté.

Pour mettre le feu aux poudres, il n y a pas mieux comme déclaration…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Littoral. Gildas Morvan l’esprit de famille

Certains navigateurs sont taiseux. Gildas est tout le contraire. Il aime rire et raconter sa passion pour la course...

Saint-Brieuc. Une centaine de personnes bravent la tempête pour manifester contre la tyrannie sanitaire

Une centaine de personnes ont bravé la tempête samedi 27 novembre pour manifester contre la tyrannie sanitaire, à Saint-Brieuc. Une...

Articles liés