Des dettes pourries contre votre liberté ? Retour sur les dernières déclarations du président de la réserve fédérale américaine (Fed)

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Dans cette vidéo, l’animateur de la chaine Grand Angle revient sur la déclaration de Jerome Powell du jeudi 9 avril 2020.

« Cette déclaration nous a fait vivre un tournant décisif dans la gestion de la crise du coronavirus. Dans cette déclaration qui deviendra probablement historique, le président de la banque centrale américaine, la FED, a déclaré qu’il s’engageait à ce “qu’aucune entreprise, aucune municipalité, aucun emprunteur insolvable ne ferait faillite”. Avec cette déclaration, la FED met purement simplement fin au capitalisme. En annonçant qu’elle injecterait jusqu’à 2300 milliards de dollars fraîchement imprimé en rachats d’obligations (c’est à dire en rachats de dette d’entreprises, de villes, de comtés ou d’états américains) et ce, quels que soit leur qualité. En langage clair, cela signifie que la FED, pour la première fois de son histoire va acheter littéralement tout et n’importe quoi. L’annonce d’une telle décision de politique monétaire est sans précédent. A ceux qui ne comprenaient pas la remontée des marchés boursiers la semaine dernière (la semaine du 6 avril 2020), cette déclaration rend les choses beaucoup plus claires : les marchés ont acheté la rumeur » explique-t-il dans sa nouvelle vidéo.

Mais ce tournant historique ne nous dit pas à quoi nous allons devoir nous préparer dans un avenir proche. Dans cette vidéo, je réponds au vraies questions : Comment faire face dans les semaines qui viennent aux conséquences de cette décisions pour nos économies ? Autoriser les entreprises, après les banques à faire “n’importe quoi” sans en subir les conséquences ne signifie pas forcément la fin du capitalisme ? 2300 milliards injectés, des banques et des entreprises exonérées des conséquences de leurs actes, mais qui va payer l’addition ? »

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

Articles liés

Annuler la dette : les épargnants vont-ils trinquer ?

Le sujet de la dette est un sujet de longue date que la crise du COVID a eu le bon ton de remettre sur...

Leur dette, votre problème. Qui va payer le coût des confinements ? Vous !

Qui va payer les dettes nouvelles ? Vous, et vos enfants, mais certainement pas les arrières petits enfants! Il faudra payer avant. "Ils" décident de...

Eudes Baufreton : « Chaque Français est endetté de 40 000 euros, par la dette publique »

Eudes Baufreton : « Chaque Français est endetté de 40 000 euros, par la dette publique » Le délégué général de “Contribuables Associés” était l'invité...

Les dix pays africains les plus endettés (… et à la grande fragilité face à la crise)

Le Centre d'étude et de réflexion sur le Monde francophone (CERF) publie une étude sur l'endettement des pays africains en cette année 2020, que...