L’Europe (et l’UE) face au covid-19 : la cruelle réalité des chiffres

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....
Les pays européens sont loin d’être égaux devant l’épidémie de covid-19. L’examen des chiffres arrêtés au dimanche 19 avril est édifiant. Il amène inévitablement à s’interroger sur la façon dont les différents pays d’Europe ont réagi face à cette situation.

Données du 19 avril 2020 à 0h00 GMT

Ce que disent ces chiffres :

1 – Au sein de l’UE et au vu des taux de perte Covid-19 exposés ci dessus, un citoyen UE a 245 fois plus de « chances » de décéder en Belgique (décès 490/M d’h), qu’en Slovaquie (décès: 2/M d’h)

2- Dans les grands ensembles géographiques européens considérés ci dessus, un citoyen a de 30 à 60 fois plus de « chances » de décéder en UE de l’Ouest qu’en UE de l’Est.

Question : Qu’est ce donc qui a conduit à de telles différences entre 9 pays de l’UE de l’Ouest et le reste de l’Europe ?

Réponse: Une conjonction de plusieurs facteurs dont les trois principaux semblent être les suivants :

1 – Tous ces pays à l’exception de l’Irlande, moins affectée, sont des pays de grands brassage de populations (tourisme, affaires, échanges commerciaux, conférences et transit du transport international), qui ont beaucoup trop tardé à fermer leurs frontières et qui ont, pour la plupart, pris cette épidémie à la légère, lorsqu’elle a pris pied en Europe.

https://people.bfmtv.com/actualite-people/emmanuel-et-brigitte-macron-au-theatre-pour-inciter-les-francais-a-sortir-malgre-le-coronavirus-1870852.html

https://www.lci.fr/football/coronavirus-le-match-ol-juve-lyon-turin-declencheur-de-l-explosion-du-nombre-de-cas-dans-le-rhone-l-ars-dement-2149943.html

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-les-regrets-des-elus-depuis-le-premier-tour-des-elections-municipales_3887843.html

Un à deux jours de retard dans la réaction initiale se traduit par une explosion du nombre de cas qui conduit inévitablement à une explosion du nombre de décès.

2 – Excès de confiance en soi, retard encore dans la préparation logistique à la « guerre » (masques, respirateurs, tests, scanners, lits de réanimation, équipements de protection en tout genre) et refus délibéré, pendant trop longtemps, d’utiliser des moyens qui existaient et qui auraient pu limiter le bilan humain (capacité de tests des laboratoires vétérinaires, traitement à la chloroquine par les médecins de ville, etc.). Faute d’avoir pu disposer des moyens pour élaborer une stratégie efficace, les gouvernances de ces 9 pays ont été contraintes d’adopter la stratégie de leurs moyens qui consistait à « naviguer à vue pour gérer la pénurie » et à adapter leurs discours aux circonstances:

Il est sidérant d’apprendre que le port du masque, déclaré inutile (parce que nous n’en avions pas) lorsque l’épidémie montait, sera recommandé, voire imposé en période de déconfinement.

3 – Refus d’adopter, dès le départ de l’épidémie, la stratégie qui avait bien réussi ailleurs et qui était recommandée par l’OMS dès le 17 mars: «Test, Test, Test».

Le ministre de la Santé français, lors de sa conférence de presse du 19 avril, a répondu en disant qu’il ne pouvait être question de tester les 67 millions de français. Ceci prouve qu’il n’a rien compris aux préconisations de l’OMS, appliquées avec un grand succès par l’Allemagne. Personne n’a jamais proposé un dépistage généralisé des populations, mais un dépistage massif « ciblé »: celui d’ailleurs que nous allons finir par adopter, mais beaucoup trop tard, pour la période de déconfinement.

Ciblé veut dire que l’on met, dès le départ de l’épidémie, l’effort maximum de test sur les régions, voire sur les villes qui sont les plus gros foyers d’infection. Ciblé veut aussi dire que l’on trace et que l’on teste l’entourage de tous les cas positifs détectés, chose qui n’a pas été assez faite en France. Voilà ce que disait le directeur de l’OMS le 17 mars dernier à Genève : « Testez chaque cas suspect de COVID-19. S’ils sont positifs, isolez-les et découvrez avec qui ils ont été en contact étroit jusqu’à deux jours avant l’apparition des symptômes et testez également ces personnes ».

La conférence de presse française du 19 avril nous a présenté des gouvernants très satisfaits de leur bilan pour la gestion de cette épidémie. Jetez un dernier coup d’œil au tableau ci dessus et sur la chronologie de l’épidémie et posez vous la question: L’exécutif français a-t-il été à la hauteur ?

Général (2s) Dominique Delawarde

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Carhaix (29). Une formation longue distance au Breton, de septembre 2021 à mars 2022

Pour ceux qui sont au chômage, ou qui disposent de temps devant eux (ou qui veulent se reconvertir), c'est...

Les services secrets allemands accentuent leur pression sur les patriotes.

L’Allemagne est une République fédérale constituée de seize États. Chacun de ceux-ci dispose d’un Office de protection de la...

Articles liés

Mutants, variants, recombinants, médicaments : L’ARN polymérase du SARS-CoV-2 au centre des débats

Mutants, variants, recombinants, médicaments : L’ARN polymérase du SARS-CoV-2 au centre des débats Avec Bruno Canard, Directeur de Recherche CNRS - AFMB Campus de Luminy. https://www.youtube.com/watch?v=2TgfYYJMQow Crédit...

Dr Gérald Kierzek : « Il faut sortir de cette hystérie sanitaire et politique »

Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel Dieu, Directeur médical de Doctissimo et auteur de "Coronavirus, comment se protéger?", était l'invité de Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=PGYHmiZFLK8 Face à...

Covid-19. La Tanzanie ne veut pas du vaccin en l’absence de certitudes sur ses effets secondaires

En Tanzanie, les autorités conseillent à la population d'avoir recours à des remèdes traditionnels contre le Covid-19 et se refusent à commander des doses...

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent du contenu de qualité (voir...