Covid-19. Risque majeur sur l’avenir des fournisseurs alternatifs d’énergie et la transition énergétique

A LA UNE

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Voici un texte diffusé par son président, Julien Tchernia, président d’Ekwateur (fournisseur d’énergie verte), qui évoque le risque majeur qui pèse en raison de la crise sur l’avenir des fournisseurs alternatifs d’énergie et la transition énergétique :

Convaincu que la transition énergétique ne peut réussir que par une adhésion et un engagement massif des Français, ekWateur s’efforce de proposer au meilleur prix une énergie verte pour tous et dans tous les territoires. Pour cela, il achète de l’énergie auprès des petits producteurs d’électricité comme auprès de l’acteur historique, EDF. Les achats d’énergie à EDF se font via le dispositif de l’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH), en faisant valoir les droits qu’ont nos clients à recevoir un volume d’énergie fixé par la réglementation à un prix régulé. Ce droit est la possibilité pour les Français ayant quitté l’opérateur historique de bénéficier de la compétitivité du parc nucléaire amorti qu’ils ont contribué à financer à l’époque du service public et dont ils partagent le risque. C’est le miroir des Tarifs Règlementés de Vente (TRV) qui sont proposés aux clients d’EDF.

La crise du Covid-19 et les mesures gouvernementales nécessaires qui ont été adoptées sont venues interrompre les habitudes quotidiennes de consommation et remettre en cause l’équilibre du marché de l’énergie, avec une baisse de la consommation d’électricité en France de plus 15 % (source : RTE) et une forte baisse des prix de l’électricité sur les marchés de gros.

En tant que fournisseur d’énergie alternatif et indépendant, nous subissons aujourd’hui les conséquences extérieures, irrésistibles et imprévisibles de cette crise exceptionnelle. Nous disposons désormais d’un surplus d’électricité qui doit être aujourd’hui revendu à un prix inférieur de plus de 60 %. Le refus d’EDF d’appliquer cette clause nous apparaît d’autant plus incompréhensible que la CRE nous a reconnu jeudi 23 avril comme « un fournisseur de petite taille et en situation de fragilité » !

Face à cette situation, EDF de son côté considère que les critères de force majeure ne sont pas remplis. Pourtant l’article 10 de l’accord cadre définit la force majeure comme « un évènement extérieur, irrésistible et imprévisible rendant impossible l’exécution des obligations des parties dans des conditions économiques raisonnables », ce qui va bien au-delà de ce que prévoit le code civil.

Contrairement à ce qui a pu être déclaré, ce n’est pas une démarche opportuniste, nous ne remettons pas en cause le dispositif de l’ARENH et ses volumes et ne tentons pas d’échapper à nos obligations. Nous demandons l’application d’une clause rédigée par la CRE, qui a vocation à s’appliquer à EDF comme aux fournisseurs alternatifs lorsqu’un évènement de force majeure ne permet pas à l’une des parties l’exécution de ses obligations dans des conditions économiques raisonnables.

Dans un courrier transmis à la Ministre de la Transition écologique et solidaire, jeudi 23 avril 2020, j’ai lancé un « un cri d’alerte pour garantir la pérennité d’un secteur stratégique pour la transition énergétique de nos territoires, la liberté de choix des consommateurs français et l’accessibilité de la transition énergétique pour tous » et j’en appelle donc à une discussion-cadre avec l’ensemble des parties pour faire en sorte que l’application de la clause majeure ne soit plus entravée par EDF et qu’en même temps, conformément à ses termes mêmes, sa mise en œuvre soit circonscrite à la seule baisse de la consommation constatée et tant qu’elle sera constatée, pour ainsi tenir résolument compte de cette crise inédite pour notre situation de fournisseur alternatif et indépendant.

Julien Tchernia, président d’Ekwateur.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Euro 2021. Les résumés d’Ukraine-Autriche, Belgique-Finlande, Danemark-Russie, Pays-Bas-Macédoine du Nord

Euro 2021. Les résumés d'Ukraine-Autriche, Belgique-Finlande, Danemark-Russie, Pays-Bas-Macédoine du Nord Les Belges auront du pousser pour arracher cette victoire face...

Eric Zemmour : « Marine Le Pen a abandonné tout ce qui faisait la spécificité du RN, même sur l’immigration »

Eric Zemmour : « Marine Le Pen a abandonné tout ce qui faisait la spécificité du RN, même sur...

Articles liés

L’inflation repart. Faut-il craindre le pire sur l’énergie ?

Depuis la crise des mesures anti-COVID, il n’est pas aisé d’y voir clair dans les scénarios plausibles. Nous pouvons résumer la question ainsi :...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales. Dans la foulée, David Cabas,...

Jancovici – Polony : Pourquoi les médias ne comprennent-ils rien aux questions d’énergie?

Banalités sur les énergies renouvelables, poncifs sur le nucléaire… L’écologie, un sujet trop sérieux pour les journalistes et les politiques ? Rencontre avec Jean-Marc Jancovici,...

Electricité, chauffage. La facture moyenne des Français atteint 1684 € en 2020

Plus les politiques vous parlent éoliennes, réformes pour le climat, aides énergétiques, et plus votre facture de chauffage et d'électricité augmente, signe qu'ils se...