Réunification de l’Irlande et Covid-19. Le Sinn Féin accusé d’opportunisme politique

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

La présidente du Sinn Féin, Mary Lou McDonald, a été accusée d’utiliser la crise du coronavirus comme une « opportunité politique » après avoir affirmé qu’il s’agissait d’un « plus grand accélérateur » d’une possible réunification de l’Irlande que le Brexit.

Mary Lou McDonald a déclaré au journal Sunday Times que cela n’avait aucun sens pour l’Irlande et l’Irlande du Nord d’avoir une approche sanitaire similaire en matière d’animaux, mais pas en matière d’êtres humains. « Quand le Brexit a eu lieu, les gens ont dit que c’était un accélérateur du débat sur l’unité irlandaise, que c’était une évidence. Nous avons une politique unique pour toute l’Irlande en matière de santé animale, mais pas en matière de santé publique. Tout ce que nous faisons pour assurer la sécurité des gens doit être basé sur la compréhension que nous sommes un peuple unique vivant sur une petite île et que nous devons nous occuper les uns des autres. »

Mme McDonald a également critiqué le Premier ministre britannique Boris Johnson dans son interview au Sunday Times. Elle a déclaré que la politique d’immunité collective de Johnson rendait très difficile pour le gouvernement d’Irlande du Nord à Stormont d’aligner sa politique sur celle de la République d’Irlande et que cela mettait une fois de plus en évidence le problème de l’existence de deux systèmes de santé distincts sur l’île d’Irlande.

« Encore une fois, nous voyons à quel point nous sommes vulnérables lorsque nous avons deux juridictions, deux systèmes, sur l’île ». Mary Lou McDonald ne s’est remise que récemment du virus après avoir elle-même été testée positive le 13 avril. Elle est retournée travailler au Dáil, le Parlement irlandais, où la formation du gouvernement continue de poser problème.

Le leader du parti unioniste d’Ulster (UUP), Steve Aiken, a accusé le président du Sinn Féin de « tenter de faire avancer » l’idéologie politique de son parti. « Le message du ministre de la Santé Robin Swann est clair. Nous ne pouvons pas nous permettre de nous reposer sur nos lauriers en matière de distanciation sociale, sinon nous risquons de voir le nombre de décès augmenter. Cela devrait être notre priorité. Il est tout à fait honteux que Mary Lou McDonald cherche à utiliser cette urgence de santé publique pour tenter de trouver une opportunité dans une crise pour faire avancer l’idéologie politique du Sinn Féin. Chaque mort est une tragédie. Les comparaisons faites par certains experts et politiciens, présentées comme s’il s’agissait d’une compétition de la mort, sont tout à fait grotesques. Ce n’est pas utile, d’autant plus que les données ne sont pas toujours comparables et que toutes ne mesurent pas à partir du même point. C’est la première vague d’une pandémie potentiellement multi-vagues dont nous n’en sommes qu’au début. Utiliser la mort tragique de plusieurs centaines de personnes, en particulier les plus vulnérables de notre société, comme une occasion de marquer des points politiques est pervers. L’histoire épidémiologique de ce phénomène sera écrite dans les années à venir, et pas par des experts et des politiciens qui tentent de marquer des points politiques en usant de clichés ».

Des divergences sont apparues entre le DUP (unionistes) et le Sinn Féin au sein de l’exécutif d’Irlande du Nord. Michelle O’Neill du Sinn Féin s’est exprimée sur les tests et les équipements de protection individuelle, tandis que la semaine dernière, les partis n’étaient pas d’accord sur la réouverture des cimetières.

Du côté de la République d’Irlande, Mary Lou McDonald et le Sinn Féin vont probablement diriger l’opposition dans le prochain gouvernement, tandis que le Fianna Fáil et le Fine Gael sont prêts à former une coalition historique.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

Irlande. Des individus poussent une jeune fille sous un train à l’arrêt

La Gardai, la police irlandaise, a déclaré avoir ouvert une enquête pour agression après qu'une femme ait été blessée lors d'un incident à la...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger les vétérans de l'armée contre...

Norvège. Découverte d’un ornement celtique vieux de 1 500 ans

En Norvège, une équipe de prospecteurs a récemment fait une belle découverte en sortant de terre un ornement celtique vieux d'environ 1 500 ans....

Irlande. 40 ans après sa mort, la preuve que le Sinn Féin n’a pas respecté les dernières volontés de Bobby Sands

Bobby Sands, gréviste de la faim de l'IRA, mort des suites de cette grève de la faim le 5 mai 1981 (voir ici les...