Rennes. Il fabrique des visières de protection depuis son bureau

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

Depuis le début du confinement, certains font preuve de créativité. Quentin, accompagnateur pédagogique à Epitech Rennes,  confectionne de son bureau des visières de protection pour ceux qui en ont besoin.

Vouloir se rendre utile pour l’intérêt commun

Touché par le manque de protection de proches et de ceux qui sont en première ligne face au coronavirus, Quentin a souhaité agir et se rendre utile. Il se lance d’abord dans la fabrication de masques mais la durée et la complexité de production l’amènent à réfléchir à un autre dispositif : les visières.

Il n’y a aucun outil nécessaire à part une imprimante 3D, des feuilles A4 transparentes et des élastiquesL’imprimante 3D a été achetée par l’école et le reste du matériel, commandé sur Amazon.

Quentin a déjà créé une quinzaine de visières et ne compte pas s’arrêter là. Une visière complète prend deux à trois heures à s’imprimer et le temps d’assemblage est de 5 minutesÀ son échelle, et tout en continuant à travailler en accompagnant à distance les étudiants pour l’école, il pourrait en produire 12 par jour.

Aider des personnes que l’on côtoie tous les jours

Quentin a décidé de les distribuer aux commerçants présents tous les jours, pour vendre les produits de première nécessité, et aux marchés. Habitant la ville de Pacé, près de Rennes, il a pu en fournir à deux médecins généralistes, une boucherie, une épicerie et deux boulangeries (dont le Fournil de Nicolas à Pacé). La gendarmerie l’a contacté pour savoir s’il serait possible de fournir des écoles. Il a également démarché des EHPAD, qui n’ont pas pu répondre favorablement pour le moment.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

Articles liés

Sécurité personnelle. Savoir se protéger avant de se défendre ?

On me fait souvent cette réflexion, pourquoi ne pas évoquer les dispositifs offensifs comme les lacrymogènes ou les matraques pour qu’en cas d’attaques on...

RGPD. Cinq erreurs courantes des entreprises qui adoptent des processus centrés sur la confidentialité

Alors que le Forum International de la Cybersécurité s'est tenu du 22 janvier au 24 janvier 2019 c'est l'occasion idéale pour revenir sur le Règlement Général...

Quimper, Plouhinec : portes ouvertes à la SPA les 6-7 octobre

Adopter un chien ou un chat ? ce sera possible le weekend du 6 -7 octobre 2018. En effet les refuges de Quimper et...

Protection des données personnelles : l’échéance du 25 mai approche

Le règlement général de l'Union européenne sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai 2018. Céline Dumont Bauer, présidente du groupe...