Nautisme. Quel déconfinement pour les plaisanciers ?

A LA UNE

Le déconfinement se profilant progressivement, certains plaisanciers s’impatientent de pouvoir reprendre le large. Mais qu’en est-il dans les faits ?

La remise à l’eau des bateaux autorisée malgré le confinement

Si l’on est encore très loin d’un « Beau temps, belle mer » général pour le secteur du nautisme, c’est un petit signal réconfortant pour les plaisanciers. Du moins pour ceux de la façade Atlantique, de la Manche et de la Mer du Nord. À l’occasion des grandes marées ayant lieu du 7 au 9 mai inclus, les propriétaires de bateaux disposent de l’autorisation, « à titre dérogatoire », de préparer leurs bateaux.

Ainsi, la préfecture d’Ille-et-Vilaine a communiqué sur le sujet le 7 mai en indiquant les informations précédentes, et ce, « en perspective de la levée progressive du confinement prévue lundi 11 mai ». Cette permission de l’État concernant les « actes préparatoires à la reprise des activités maritimes » désigne notamment les opérations de pose des corps-morts et sortie d’hivernage des bateaux ».

Une tolérance justifié par le fait que, « sur les façades maritimes soumises à marée, la mise à l’eau des bateaux hivernés sur la grève ainsi que l’installation des corps-morts sur l’estran ne peuvent être réalisées que durant les grandes marées, qui offrent des hauteurs d’eau exceptionnelles. Or, les prochaines grandes marées favorables n’auront lieu que les 21 et 22 août. »

La navigation toujours interdite pour les plaisanciers

Toutefois, que les plaisanciers concernés ne se réjouissent pas de manière excessive, ces trois jours de « permission » n’en sont pas pour autant un retour à la « vie d’avant » : la préfecture maritime va effectuer des contrôles et les propriétaires de bateaux devront disposer d’un justificatif d’occupation du domaine public maritime. Autre consigne à prendre en compte, afin de « respecter les mesures de distanciation, ne seront autorisées que les seules personnes strictement nécessaires à la pose du mouillage ».

Par ailleurs, les plaisanciers résidant à plus de 100 km du port où est basé leur embarcation ne sont pas autorisés à se déplacer.

Gîte de la Mer sur le port de plaisance de Lézardrieux Bretagne ...
Source : booking.com

Enfin, si la remise à l’eau de son bateau est possible, se laisser tenter par une sortie en mer, même en prétextant un essai pour vérifications après ces longs mois d’hivernage, n’est toujours pas autorisé. Une interdiction qui frappe plus généralement toutes les activités de plaisance et de loisirs nautiques sur l’ensemble des façades maritimes françaises. Le calendrier des courses à la voile est notamment fortement perturbé avec de nombreuses annulations compte tenu de la crise sanitaire.

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/JacLou)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

Articles liés