La sélection littéraire de la semaine…à la découverte des nations celtes

A LA UNE

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

Pour cette nouvelle sélection littéraire de la semaine, nous vous emmenons à la découverte des nations celtes, grâce à ces auteurs français ou francophones qui nous permettent de découvrir les histoires d’Irlande, d’Ecosse, du Pays de Galles, de Bretagne, de Cornouailles, de l’ïle de Man.

Bonne découverte (ou redécouverte).

Histoire de l’Irlande

Sous la plume de Pierre Joannon, excellent connaisseur du pays, une histoire complète de l’Irlande, première du genre.

L’histoire de l’Irlande est celle d’une lutte permanente. Pour survivre, d’abord, au milieu d’une nature somptueuse mais chiche en ressources. Pour vivre en paix ensuite : dès le Ve siècle, on compte plusieurs royaumes en quête de terres à conquérir. S’y ajoute le flot presque incessant des invasions : les Gaëls aux IVe-Ve siècles, les Vikings au IXe, les Normands venus du pays de Galles au XIIe, et enfin les Anglais, présents depuis le XIVe.
Pourtant, les fléaux de la division et de la guerre n’ont pas empêché l’éclosion d’une civilisation chrétienne qui, du VIe au VIIIe siècle, a éduqué l’Europe selon les enseignements de saint Colomban. La langue, les fêtes, les rituels et les mythes ont en permanence irrigué l’esprit et la vie quotidienne de ces Irlandais, fiers de ne compter que sur eux- mêmes ( » Sinn Féin « ) et en même temps ouverts sur le grand large.

Pierre Joannon est l’un des meilleurs spécialistes de l’Irlande. Auteur de nombreux ouvrages historiques, cofondateur de la revue Etudes irlandaises et président d’honneur de l’Ireland Fund de France, il a reçu les insignes de docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l’Université d’Ulster.

Histoire de l’Irlande – Pierre Joannon – Tempus – 13€

Histoire de l’Ecosse : Le point de vue écossais

L’Ecosse est une des plus vieilles nations d’Europe, elle est d’ailleurs reconnue comme telle par les Anglais. Au très haut Moyen âge, ce sont les Scots d’Irlande( peuple celte gaëlique) qui ont envahi ce pays, c’est pourquoi la Calédonie est devenue l’Ecosse (Scotland).

843, fondation du royaume d’Ecosse.Le gros problème de ce royaume, fut d’avoir comme unique voisin la puissante Angleterre. Celle-ci n’aura de cesse de conquérir ce pays du nord dont l’indépendance lui était insupportable. Ce qui explique les batailles incessantes entre les deux nations.
La victoire écossaise de Bannockburn en 1314 mettra un frein aux prétentions anglaises.
Et pourtant, l’Ecosse perdit sa liberté d’une façon inattendue.C’est le roi Jacques VI d’Ecosse, qui en 1603, par une logique de succession, devint roi d’Angleterre sous le nom de Jacques 1er. Il était donc deux fois roi.
Il n’y avait plus qu’à unifier les deux royaumes, ce qui fut fait avec la complicité de la bourgeoisie écossaise. Ainsi naquît le royaume de Grande Bretagne.
Mais en Histoire, rien n’est jamais définitif. L’Ecosse entend retrouver son indépendance et sera dans les années à venir au coeur de l’actualité européenne.

Béatrice Balti, originaire de Toulouse, a suivi des études de langues puis d’Histoire à la Sorbonne avant de se consacrer à l’écriture. Après plusieurs voyages en Ecosse et l’écriture de deux livres William Wallace le cri de la liberté et R.L. Stevenson Voyage au Bout de l’Étrange , elle choisit cette fois de nous donner les clés pour comprendre l’histoire de ce pays et en souligner toutes les spécificités.

Histoire de l’Ecosse : Le point de vue écossais – Béatrice Balti – Yoran Embanner – 12€ 

Le Pays de Galles, identité, modernité

Le pays de Galles – Cymru en gallois, Wales en anglais -, qui constitue l’une des trois composantes de la Grande-Bretagne, est un pays injustement méconnu, souvent confondu avec l’Angleterre, sa voisine. Et pourtant, il est porteur d’une identité incontestable, qu’envient bien d’autres pays, et il affirme sa spécificité, son authenticité, dans un Royaume-Uni en quête de modernité. Le thème central de ce livre est Identité/Modernité. L’examen des grandes étapes de l’évolution du pays de Galles permet de cerner des lignes de force et des constantes comme l’économie, le fait politique, la religion, la culture, la montée des institutions et, bien sûr, la langue et la culture ; elle met en relief la richesse et la diversité d’une nation qui, depuis plusieurs décennies, entend prendre en charge son destin. La mise en place d’une Assemblée élue, en 1999, ne peut que faciliter cette entreprise.

On complétera cet ouvrage avec son Histoire du Pays de Galles, qui recoupe l’essentiel de l’histoire du pays de Galles en français, synthétisé. Pour les anglophones, un livre est incontournable : « A History of Wales » de John Davies.

Hervé Abalain, agrégé d’anglais, docteur d’Etat, était, avant son décès en 2014, professeur des universités honoraire (UBO, Brest).

Le Pays de Galles, identité, modernité – Hervé Abalain – Armelinec – 20€

Les Manois et l’île de Man

Au coeur d’une mer d’Irlande qui formait jadis un véritable carrefour de voies maritimes, l’île de Man occupe une position stratégique intéressante. De ce fait, elle fut très convoitée, et son histoire est tributaire de celles de l’Irlande, de l’Ecosse, de l’Angleterre et des pays scandinaves. Depuis 1765, elle constitue une dépendance de la Couronne britannique. Elle a acquis, au fil des siècles, une certaine autonomie, mais elle ne fait partie ni du Royaume-Uni, ni de l’Union européenne. Elle a vécu de longues années de misère mais a connu, dans la seconde moitié du XXe siècle, un important redressement économique, que la crise financière actuelle a fragilisé.

Aujourd’hui les Mannois de souche, soucieux de leur culture celtique et de leur patrimoine, ne sont plus majoritaires dans l’Ile : depuis les années 1960, l’immigration a pris le dessus et menace directement leur identité. De quoi l’avenir sera-t-il fait ? Certains, tel le parti Mec Vannin, n’hésitent plus à revendiquer, haut et clair, l’indépendance, tandis que d’autres envisagent une plus grande flexibilité dans les relations Man/Royaume-Uni. Mais, ce qui est sûr, c’est que les Mannoises et les Mannois qui ne se satisfont pas de la situation actuelle sont de plus en plus nombreux.

Les Manois et l’île de Man – Hervé Abalain – Armeline – 13€

Histoire de la Cornouailles, une introduction

Pourquoi la Cornouaille est-elle si différente de l’Angleterre ? La réponse se son histoire. L’histoire d’un peuple dont l’identité particulière de formant dans des temps reculés a souffert de troubles pendant des siècles et a évolué jusqu’à nos jours.

Cet ouvrage retrace d’une part la résistance, tant militaire que culturelle, à la domination anglaise, et d’autre part la présence prédominante des Corniques dans l’industrialisation britannique. Ce n’est pas par hasard que le premier véhicule auto-propulsé a emprunté les routes de Cornouailles. La fierté d’être cornique, l’esprit d’indépendance et la confiance en soi s’affirment toujours.

Histoire de la Cornouaille, une introduction – Philip Payton – Skol uhel ar vro – 7€

Histoire de la Bretagne

Une histoire totale de la Bretagne, de la préhistoire à nos jours.

Sise à l’extrémité du continent, au  » bout de la terre « , la Bretagne est pourtant, par essence, un lieu de passage, une porte de l’Europe. Ceux qui la parcourent sont envoûtés par la beauté de ses sites, fruit du mariage intime entre terre et mer, et marqués par sa forte identité comme par ses spécificités linguistiques et culturelles. Son histoire, d’une rare richesse, ici embrassée des origines jusqu’à nos jours, est marquée par un esprit de résistance hors du commun – les Mérovingiens, les Carolingiens et les Vikings ont échoué à l’envahir. Et ce n’est qu’en 1532, après plus de mille ans d’autonomie, que la province est finalement incorporée au royaume de France, non sans de nombreux soubresauts ultérieurs dus au combat incessant contre la centralisation et les tentatives d’assimilation parisiennes, insupportables pour les habitants de la péninsule.

C’est cette histoire que raconte, avec brio, Philippe Tourault.

Philippe Tourault, historien et spécialiste reconnu de la Bretagne, a notamment publié chez Perrin Les Rois de BretagneAnne de Bretagne et Ces reines qui ont gouverné la France.

Histoire de la Bretagne – Philippe Tourault – Perrin (à compléter avec l’histoire de la Bretagne, plus romancée et engagée, par Henri Poisson)

Pour compléter ces histoires, ces approches en Français de l’histoire des nations celtes, nous ne pouvons que vous conseiller un autre ouvrage, obligatoire pour comprendre la relation particulière avec l’Angleterre:

Histoire de l’Angleterre

L’Angleterre n’est pas une île. Elle occupe la partie méridionale d’un archipel, dont elle a, lentement, méthodiquement, effectué l’exploration et la conquête. Poursuivant sa quête impériale pour s’étendre jusqu’aux confins du globe, l’Angleterre, voisine d’aucun par la terre, est devenue, au cours des âges, la voisine de tous par la mer . Ainsi Bernard Cottret résume-t-il cette longue mutation commencée il y a près de mille ans avec Guillaume le Conquérant. Dans une approche originale, s’arrêtant sur des épisodes et des personnages à ses yeux significatifs, il offre la synthèse brillante et limpide que l’on attendait.

Histoire de l’Angleterre – Bernard Cottret – Tallandier

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

ESCC Maen-Roch e Bro-Felger a vo anvet « kreizenn Eugénie Duval »

D'an 28 a viz even e voe digoret an ESCC Maen-Roch e Bro-Felger. Gant an departamant hag ar gevredigezh...

Islande. Forte hausse des nouveaux cas de Covid-19 : les contaminés sont majoritairement des vaccinés

En Islande, le retour de plusieurs restrictions sanitaires a été décidé par les autorités face à la forte hausse...

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Bro-Skos : deiziadur ar manifestadegoù evit an dizalc’hiezh

E Bro-Skos ez eus un emsav anvet « Holl Under One Banner ». Gant ar strollad e vez aozet tolpadegoù ha manifestadegoù evit an dizalc'hiezh, a-benn...

Écosse : Boris Johnson veut supprimer l’autonomie écossaise

Règlements de compte en série parmi les conservateurs britanniques. Dans un entretien accordé le lundi 05 juillet dernier au quotidien nationaliste écossais The National,...

Le soutien à l’indépendance de l’Écosse recule dans un nouveau sondage d’opinion sur la constitution

Une nouvelle opinion a montré que le soutien à l'indépendance de l'Ecosse a chuté au cours des derniers mois. 48 % des personnes sondées...