Cinéma. Le film qui exalte l’esprit des Croisades

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Spécialiste des reconstitutions historiques, Cecil B. DeMille réalise en 1935 un film épique exaltant l’esprit des Croisades. Ce film vient de sortir en DVD et en Blu-Ray.

En 1187, le sultan Saladin (Ian Keith) dévaste Jérusalem. Les Sarrasins tuent les chrétiens ou les réduisent en esclavage, brûlent les Évangiles, détruisent les icônes et les croix. Des marchands d’esclaves se partagent de jeunes vierges blanches avec délectation (« qu’Allah vous procure de la jouissance »). Mais Saladin épargne Bartholomé l’Ermite, lequel, de retour en Europe, appelle à la guerre sainte. Les rois Philippe II Auguste (C. Henry Gordon) et Richard Cœur de Lion (Henry Wilcoxon) répondent à son appel. Devant la ville de Saint-Jean-d’Acre assiégée, Saladin refuse de se rendre. Mais Philippe Auguste menace de quitter la croisade si Richard ne renonce pas à épouser Bérengère (Loretta Young). Bérengère fait alors promettre à son nouvel époux qu’il n’y aurait pas d’union charnelle entre eux avant qu’il ait déposé son épée sur le tombeau du Christ à Jérusalem. Pour sauver la cohésion des croisés, elle quitte en secret le campement. Blessée par une flèche, elle est recueillie par Saladin, qui en tombe amoureux, et l’emmène à Jérusalem. Bérengère refuse l’offre de mariage du sultan.

Lors de l’assaut nocturne de Saint-Jean-d’Acre, le martyre du prédicateur Bartholomé, ficelé sur les remparts, criblé de flèches musulmanes, galvanise les chrétiens. Les chrétiens s’emparent ainsi d’Acre (1191). Après la victoire, sous une lumière divine, les croisés s’agenouillent sur les marches d’un escalier menant à l’un des fragments de la Vraie Croix. Plus tard, les combats font rage autour de Jérusalem. Saladin sauve la vie de Richard et le reçoit dans son palais, à la demande de Bérengère. Elle supplie Richard de conclure la paix. Saladin lui rend son épouse et ordonne de laisser entrer les pèlerins chrétiens dans Jérusalem. Bérengère apporte l’épée de Richard au Saint-Sépulcre. Au son des hymnes chrétiens, les prisonniers chrétiens enchaînés sortent des geôles…

 

Les Croisades (The Crusades) est un film américain réalisé par Cecil B. DeMille, en noir en blanc, sorti le 21 août 1935.

Malgré l’ancienneté du tournage, l’assaut nocturne des remparts de Saint-Jean-d’Acre reste spectaculaire : autour de 600 figurants, on découvre une catapulte de dix tonnes, le feu grégeois, une tour d’assaut de 35 tonnes…

Sur le plan idéologique, ce film dénonce le massacre des chrétiens lors de la perte de Jérusalem, glorifie la victoire des croisés à Acre puis justifie le traité de paix entre le roi Richard et Saladin. Cette épopée magnifie l’esprit des croisades.

Mais ce film n’est pas caricatural. DeMille voulait également montrer que les Sarrasins étaient cultivés, guidés par Saladin, digne de ses adversaires francs. Face aux souverains chrétiens réunis, pour démontrer la supériorité de son épée, tandis que Richard casse une barre de fer, Saladin tranche un voile de soie flottant dans l’air. Bérangère affirme même une tirade surprenante pour l’époque : « Qu’importe que nous l’appelions Allah ou Dieu. Les hommes doivent-ils s’entretuer parce que leurs chemins vers Lui diffèrent ? Il n’y a qu’un seul Dieu ».

DeMille n’hésite pas à inclure des faits provenant d’autres croisades. Il invente un rôle à Bérangère auprès de Saladin et dénigre Conrad de Montferrat. Mais il pensait que, dans un film historique, la recherche de l’esprit, de la signification d’un événement doit l’emporter sur le respect de la chronologie. Dans ses mémoires parus en 1959, le cinéaste estime que c’est son meilleur film.

Kristol Séhec

Les croisades, DVD 24 euros, Blu-Ray 26,19 euros. Editions BQHL.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi...

Armée. La réponse d’un militaire d’active à la lettre du général Lecointre

Suite à la publication de la lettre ouverte d'anciens militaires et de celle de militaires d'active, alertant sur la...

Articles liés

Les croisades vues par les musulmans, avec Gabriel Martinez-Gros

Comment furent perçues les croisades par les ennemis de l'Europe ? C'est la question que se pose et à laquelle tente de répondre Gabriel...

« Avec les Croisés », la bande dessinée qui exalte l’esprit des croisades

Parue aux Éditions du Triomphe, une nouvelle série de bandes dessinées, recherchant l’exactitude historique, restitue l’esprit des croisades. Le premier tome commence en 326, lorsque...

Godefroy de Bouillon, premier héros des croisades

Sans conteste, Godefroy de Bouillon est bien le héros emblématique de la Première croisade. En 1096, ce descendant de Charlemagne n'hésitera pas à vendre presque...

Fake news. Croisades : le grand mensonge [Vidéo]

Croisades : le grand mensonge. Tel est le titre du nouvel épisode de l'émission « La Petite histoire » de TV Libertés. Après une légende...