Coronavirus et confinement. « Cette crise, on a à peine commencé à la payer »

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Dans cette vidéo encore confinée, Richard Détente et Olivier Delamarche s’interrogent sur cette situation incroyable : La finance et les marchés se porte extrêmement bien et on a le sentiment que tout le monde a des démangeaisons de boursicotage. De l’autre côté, on ne sait absolument pas à quel point l’économie réelle aura souffert de ces périodes de confinement et d’arrêt total ou presque de l’économie mondiale.

Pendant que les américains font la queue à la soupe populaire et sont réduit au ticket d’alimentation (food stamp) et que leur taux de chômage est revenu à celui de 1975, les bourses reprennent le chemin des sommets. Comme les états et les banques centrales injectent tous les jours des masses considérables d’argent frais, la finance va bien. Les marchés vont bien.

Dans cette vidéo, Richard Détente et Olivier Delamarche on se posent les question suivantes : Est-ce que l’économie va aussi bien qu’elle en a l’air ? C’est vraiment terminé ? On va sortir de confinement et reprise une activité normale ? Quelles entreprises pourraient tirer leur épingle du jeu et lesquelles pourraient disparaître (on est pas forcément d’accord …). N’y a-t-il pas des pays qui jouent une autre “petite musique” que celle chantée par les européens et les américains ? Les états unis ne sont-ils pas en train de de soviétiser à toute vitesse ? Voilà, une interview pleine de bons sens et d’informations que vous n’entendez vraiment pas ailleurs.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ar ravoù berzet er Morbihan

D'ar merc'her 12 a viz mae ez eus bet embannet ur skrid-embann gant prefed ar Morbihan evit difenn strizh...

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi...

Articles liés

Fondation de l’Université de Corse : 4ème édition du concours Start’in Corsica

Depuis sa création en 2011, la Fondation de l’Université de Corse a mis en place de nombreux dispositifs pour sensibiliser et accompagner les étudiants...

L’État, ennemi numéro 1 de l’épargnant. Comment livrer bataille intelligemment ?

Avec un surcroît d’épargne de près de 200 milliards d’euros des ménages français, l’État, non sans raison, cherche à faire recalculer ces sommes colossales...

« Campagnes d’Avenir », un nouveau fonds pour le développement du tourisme dans les communes rurales

Airbnb et l'Association des Maires Ruraux de France ont signé un nouveau partenariat pour développer 15 000 hébergements touristiques de qualité en zone rurale....

Annuler la dette : les épargnants vont-ils trinquer ?

Le sujet de la dette est un sujet de longue date que la crise du COVID a eu le bon ton de remettre sur...