L’exigence d’une amélioration et d’une sécurisation du cadre de travail s’impose désormais comme une nécessité pour chaque entreprise. Que faire pour y parvenir ? Le présent article propose un train de mesures devant être adoptées par les chefs d’entreprises pour une reprise de travail sans risque à la fin du confinement.

L’évaluation des risques

Chaque fois que l’on parle de maladie professionnelle ou de mise en danger de la vie d’autrui, votre responsabilité en tant qu’employeur est engagée. À cet effet, l’obligation de sécurisation du lieu de travail est un impératif à l’endroit de vos employés. Il vous incombe par conséquent de mettre en place toutes les mesures permettant de protéger et de sécuriser ces derniers sur leur lieu de travail. Entre autres actions attendues, il y a la prévention, l’information, la formation, l’organisation globale sans oublier la fourniture des moyens permettant leur réalisation. Avant toute chose, l’évaluation des risques professionnels qui menacent vos collaborateurs est nécessaire. En ce qui concerne la maladie à Coronavirus, le déconfinement ne signifie pas la fin de l’épidémie. Vous devez identifier, de manière urgente, les situations professionnelles comportant des risques élevés de transmission du virus. Dans le cadre de la réorganisation du travail et des nouvelles procédures mises en place, un accent doit être mis sur l’identification des lieux de contamination. La fin de la période évaluative consacre le début de l’action.

La modification des process

La sécurisation du lieu de travail passe inévitablement par une modification des procédures de fonctionnement. Il s’agit concrètement de procéder à un changement des méthodes et des habitudes de travail en vigueur en période normale. Parmi les éléments à prendre en compte, figurent en bonne place l’annulation ou le report des déplacements à caractère professionnel. En tout état de cause, privilégiez le télétravail pendant toute la durée de la pandémie. La tenue des réunions entre personnes physiques est également à proscrire. Optez pour les échanges en visioconférences ou des webinaires pour les besoins de formation. L’aménagement des pauses-déjeuner doit se faire suivant un système de roulement. L’avantage avec ce procédé est qu’il y aura moins de personnes au restaurant ou à la cantine. Le respect des règles de distanciation sociale étant une exigence des autorités sanitaires. Enfin, exigez de chaque employé le nettoyage systématique de son poste de travail le matin lors de la prise de service et en fin de journée.

Le rappel des gestes barrières

Il n’est pas inutile de rappeler les gestes barrières à vos salariés. Au contraire, c’est même une nécessité. Ce rappel peut se faire à travers les étiquettes ou les affiches collées aux endroits stratégiques du lieu de travail. Pour mémoire, les autorités sanitaires préconisent le lavage régulier des mains avec du savon. En cas de toux ou d’éternuement, le faire dans son coude ou utiliser un mouchoir jetable. S’assurer ensuite de placer ledit mouchoir dans une poubelle munie d’un couvercle. Les embrassades, les baisers et les poignées de main entre collègues doivent être proscrits jusqu’à nouvel avis. Les mesures de distanciation entre personnes physiques doivent être respectées. Cela implique le maintien d’une distance de sécurité d’au moins un mètre entre les employés dans le cas d’un open space. Si le respect de cette mesure semble difficile à appliquer, une réduction des effectifs est à prévoir. Pour ce faire, ne maintenir que les postes clés au sein de l’entreprise et redéployer le reste de l’équipe en télétravail. Les lieux pouvant accueillir la pose des affiches sont les toilettes, la cantine, la salle d’attente, le restaurant, les vestiaires ou la salle de réunion.

La fourniture d’équipements de protection individuelle

La fourniture en équipements de protection individuelle sur le lieu de travail incombe à l’employeur. Chaque employé doit être équipé d’un masque de protection, de gants et mouchoirs jetables, de lunettes ou de visière de protection sur son lieu de travail. De même, les désinfectants comme l’eau de javel et les gels hydroalcooliques ne doivent en aucun cas faire défaut. Une vérification journalière de la disponibilité en stocks de ces produits est impérative. Approvisionnement et renouvellement de stock doivent se faire en tenant compte du rythme d’utilisation pour éviter une éventuelle rupture. La fourniture d’une tenue de travail ou de chaussures adaptées peut s’avérer utile dans des secteurs qui requièrent une protection optimale. Cette nécessité devient cruciale au moment où l’employé intervient auprès de personnes contaminées ou dans des lieux où ils ont séjourné. Insistez sur le port obligatoire du masque par vos employés et n’hésitez pas à sanctionner les contrevenants. Car, en refusant de porter leur masque, ils ne protègent ni leur propre personne ni leurs collègues. Pourtant, il a été démontré que cet accessoire constitue un réel frein à la contamination de personne à personne.

Propreté et désinfection régulière des locaux

En situation de pandémie, la propreté est de rigueur. C’est pourquoi en tant qu’employeur, vous devez vous assurer que les locaux de votre entreprise sont régulièrement nettoyés. À cet effet, le traitement à l’aide de désinfectants des endroits ou objets régulièrement touchés par les mains est obligatoire. Il s’agit notamment des poignets des portes, des boutons d’ascenseurs, des rampes d’escalier, des claviers d’ordinateurs, des télécommandes, des souris, des terminaux de paiement, des interrupteurs, etc. Les appareils d’utilisation collective comme les imprimantes, les photocopieurs ou les machines à café doivent également être nettoyés et désinfectés. En plus du nettoyage et de la désinfection, l’aération régulière de vos locaux est indispensable. Faites ouvrir les fenêtres des différents bureaux pour laisser entrer l’air et les rayons ultra-violets. Cela contribue efficacement à chasser les germes présents dans une pièce. Pensez à faire vider les poubelles à la fin de chaque journée de travail. Pour l’achat des poubelles, optez pour des modèles équipés d’un couvercle. Préférez celles qui sont munies d’une pédale et que l’on peut ouvrir avec le pied. Elles réduisent significativement les possibilités de contamination.

L’épidémie du Covid-19 est loin d’être totalement maîtrisée. Mais malgré tout, elle impose aux gouvernements du monde entier l’urgence d’une relance économique pour éviter une catastrophe planétaire à grande échelle. Or, de nombreuses entreprises ont eu des problèmes de sécurité ou nécessitent des aménagements spécifiques en vue du déconfinement. Elles doivent par conséquent mettre en œuvre de nouvelles mesures dans l’optique d’une meilleure sécurisation de leur lieu de travail.