main-image-big-brother

Le déconfinement est en cours. Et les Français utilisateurs de Twitter semblent majoritairement opposés au traçage numérique si l’on se fie aux statistiques de recherches et de mots clés diffusés du 1er au 27 avril 2020.

Une majorité d’avis négatifs…

Parmi la communauté Twitter en France, le verdict semble clair : qu’il s’agisse des sujets liés au traçage numérique, surveillance numérique, traçabilité ou tout simplement les sentiments des internautes français, ils sont négatifs à 31,56 % et seulement positifs pour 19,47 % des posts.

À noter qu’entre mars et avril, certains hashtags ont explosé comme naturellement « StopCovid » dont l’usage du mot-clé a augmenté de… 4 900 % de mars à avril. C’est également le cas pour « traçage numérique » (+669,23 %). 

Quelques figures de proue au fort taux d’engagement

Certains Tweets attirent l’œil, notamment à cause de leur fort engagement. SEMrush a identifié ces interlocuteurs qui ont « percé » sur le réseau. Particulièrement des personnes ayant un avis négatif sur la question : sur le thème du « Traçage numérique », l’auteur de bande dessinée Allan Barte a réalisé le Tweet le plus en vue avec 1 364 interactions sur sa planche ironique « Coronavirus : le gouvernement planche sur le traçage numérique ».

Sur les sujets connexes comme « surveillance numérique » et tout simplement « traçabilité », d’autres personnalités émergent : respectivement Nicolas Matyjasik (475 interactions), politologue et conseiller à la Mairie de Paris et Éric Zemmour (1 344 interactions).

Du côté des avis positifs, avec 2 606 interactions, la prise de position de l’ancien journaliste de RTL Jérôme Godefroy pour « éviter la propagation » du virus a fait grand bruit sur le réseau.

Un constat partagé par une autre journaliste, Elsa Gambin, dont le tweet (tout en ironie) sur l’application #StopCovid a tout aussi fait réagir avec un engagement très élevé (2 665 interactions).

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V