Royaume-Uni. De retour de Russie, le leader de Britain First arrêté….en vertu de la loi sur le terrorisme

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Georges Orwell, auteur de 1984 notamment, était britannique…et il regretterait sans doute d’avoir été aussi visionnaire en voyant à quel point le Royaume-Uni bascule dans le totalitarisme.

Le leader du groupe politique Britain First a été reconnu coupable d’une infraction à la loi sur le terrorisme après avoir refusé de donner à la police l’accès à son téléphone portable à son retour d’un voyage politique en Russie.

Paul Golding, 38 ans, a été arrêté à Heathrow par des agents de la police métropolitaine le 23 octobre dernier alors qu’il revenait de Moscou. Il a refusé de donner les codes PIN d’un iPhone et d’un ordinateur Apple et a ensuite été accusé d’avoir délibérément refusé de se conformer à une obligation prévue à l’annexe 7 de la loi sur le terrorisme.

Golding a nié les accusations mais a été déclaré coupable à l’issue d’un procès au tribunal de Westminster à Londres, mercredi.

Le juge en chef Emma Arbuthnot a déclaré qu’il n’y avait « aucun doute » que Golding n’avait pas répondu aux demandes d’information, malgré le fait qu’on lui ait expliqué ses obligations et qu’on l’ait averti « à maintes reprises » qu’il risquait d’être arrêté.

Paul Golding se retrouve en sursis probatoire durant 9 mois et condamné à payer

Elle a accordé à Golding une libération conditionnelle de neuf mois et l’a condamné à payer 750 £ de frais de justice

Mme Arbuthnot a déclaré que M. Golding avait été légalement interrogé et qu’en vertu de l’annexe 7, il n’était pas nécessaire d’avoir des « soupçons raisonnables » pour l’interpellation.

Lors d’un témoignage précédent, le PC Rory O’Connor, un agent des frontières du Met qui a interrogé Golding, a déclaré à la cour que l’annexe 7 permet aux agents accrédités de « parler aux personnes afin de déterminer si elles sont ou ont été concernées par la commission, la préparation ou l’instigation d’actes de terrorisme ».

L’officier a expliqué qu’il permettait également à la police d’interroger, de fouiller et de détenir toute personne pendant six heures maximum dans les ports britanniques.

Il a déclaré qu’il avait des raisons d’examiner Golding dans le cadre de cette législation et a rappelé qu’il était au départ « agité » et « clairement en colère » d’avoir été arrêté, et qu’il criait sur les officiers.

Abigail Bright, avocate de Paul Golding, a déclaré que Britain First n’avait jamais été une organisation interdite. Elle a déclaré que Golding avait été « calme, conciliant et respectueux » lors des interrogatoires dans le cadre de ce qu’elle a qualifié d' »opération prédéterminée ».

Entre l’acharnement judiciaire contre Tommy Robinson et celui contre les membres de Britain First, il ne fait pas bon s’opposer à l’islamisation et à l’immigration au Royaume-Uni.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Ur gerzhadeg evit an dizalc’hiezh e Kerne-Veur

Entanet eo bet emsaverien Kerne-Veur gant ar c'herzhadegoù a zo bet e Bro-Skos (Yes Scotland) ha Bro-Gembre (Yes Cymru) evit an dizalc'hiezh. Graet e...

Royaume-Uni. Une frontière numérique d’ici 2025… qui n’évitera pas le Grand Remplacement ?

Au Royaume-Uni, le gouvernement envisage de renforcer les contrôles aux frontières avec la mise en place d'un système entièrement numérisé destiné à « compter...

Les frontières du Brexit

L’accord sur le Brexit a profondément modifié les échanges commerciaux avec le Royaume-Uni. Les nouvelles formalités douanières et sanitaires sont un véritable casse-tête, notamment...