Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Royaume-Uni. De retour de Russie, le leader de Britain First arrêté….en vertu de la loi sur le terrorisme

Georges Orwell, auteur de 1984 notamment, était britannique…et il regretterait sans doute d’avoir été aussi visionnaire en voyant à quel point le Royaume-Uni bascule dans le totalitarisme.

Le leader du groupe politique Britain First a été reconnu coupable d’une infraction à la loi sur le terrorisme après avoir refusé de donner à la police l’accès à son téléphone portable à son retour d’un voyage politique en Russie.

Paul Golding, 38 ans, a été arrêté à Heathrow par des agents de la police métropolitaine le 23 octobre dernier alors qu’il revenait de Moscou. Il a refusé de donner les codes PIN d’un iPhone et d’un ordinateur Apple et a ensuite été accusé d’avoir délibérément refusé de se conformer à une obligation prévue à l’annexe 7 de la loi sur le terrorisme.

Golding a nié les accusations mais a été déclaré coupable à l’issue d’un procès au tribunal de Westminster à Londres, mercredi.

Le juge en chef Emma Arbuthnot a déclaré qu’il n’y avait “aucun doute” que Golding n’avait pas répondu aux demandes d’information, malgré le fait qu’on lui ait expliqué ses obligations et qu’on l’ait averti “à maintes reprises” qu’il risquait d’être arrêté.

Paul Golding se retrouve en sursis probatoire durant 9 mois et condamné à payer

Elle a accordé à Golding une libération conditionnelle de neuf mois et l’a condamné à payer 750 £ de frais de justice

Mme Arbuthnot a déclaré que M. Golding avait été légalement interrogé et qu’en vertu de l’annexe 7, il n’était pas nécessaire d’avoir des “soupçons raisonnables” pour l’interpellation.

Lors d’un témoignage précédent, le PC Rory O’Connor, un agent des frontières du Met qui a interrogé Golding, a déclaré à la cour que l’annexe 7 permet aux agents accrédités de “parler aux personnes afin de déterminer si elles sont ou ont été concernées par la commission, la préparation ou l’instigation d’actes de terrorisme”.

L’officier a expliqué qu’il permettait également à la police d’interroger, de fouiller et de détenir toute personne pendant six heures maximum dans les ports britanniques.

Il a déclaré qu’il avait des raisons d’examiner Golding dans le cadre de cette législation et a rappelé qu’il était au départ “agité” et “clairement en colère” d’avoir été arrêté, et qu’il criait sur les officiers.

Abigail Bright, avocate de Paul Golding, a déclaré que Britain First n’avait jamais été une organisation interdite. Elle a déclaré que Golding avait été “calme, conciliant et respectueux” lors des interrogatoires dans le cadre de ce qu’elle a qualifié d'”opération prédéterminée”.

Entre l’acharnement judiciaire contre Tommy Robinson et celui contre les membres de Britain First, il ne fait pas bon s’opposer à l’islamisation et à l’immigration au Royaume-Uni.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Point de vue. La démocratie britannique a cédé à l’intimidation islamiste

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

International, Sélection de la rédaction

Grand remplacement au Royaume Uni : Une population de plus de 70 millions d’habitants d’ici 2026, du fait de l’immigration

Découvrir l'article

A La Une, Education, Immigration, International, Sociétal

Royaume-Uni. De grandes universités accusées de pratiquer la préférence étrangère pour des raisons financières

Découvrir l'article

International

L’auteur de l’attentat chimique de Londres s’est revendiqué chrétien pour pouvoir rester au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Les expulsions de clandestins vers le Rwanda bloquées par la Chambre des Lords [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International, Justice, Sociétal

Royaume-Uni. La police est « institutionnellement raciste » selon le patron des commissaires britanniques

Découvrir l'article

International

Jusqu’à 50 000 migrants pourraient traverser la Manche pour se rendre au Royaume-Uni cette année

Découvrir l'article

Santé

Les dirigeants du service de santé au Royaume-Uni (NHS) s’enrichissent tandis qu’un million de patients britanniques voient leurs interventions annulées

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍