Pornichet. Le maire réélu Jean-Claude Pelleteur n’a pas longtemps été fidèle à LREM

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Le maire de Pornichet Jean-Claude Pelleteur a peut-être fait une boulette. En s’immisçant dans la très disputée campagne des municipales à la Baule, de surcroît pour soutenir Franck Louvrier, candidat LR, il a pris le risque de se fâcher avec la République en Marche… à laquelle il doit pourtant en partie sa très confortable réélection dès le premier tour (58.15%) le 15 mars dernier.

C’est une simple vidéo d’une minute publiée sur la chaîne de campagne de Franck Louvrier qui officialise ce soutien – et non un communiqué officiel comme on aurait pu s’y attendre. Le maire de Pornichet y estime que « Franck, ça ferait un bon maire de la Baule […] il est essentiel que nos deux communes s’entendent et avec Franck, nous avons des projets en commun, transport […] le front de mer, transports, animation de la Baule ». Et le tout, en reconnaissant qu’il « n’a pas le droit de s’immiscer dans la campagne de la Baule ».

Cette chaîne de campagne n’attire d’ailleurs pas les foules : seulement 40 abonnés, bien peu pour un candidat qui était jusqu’à la fusion entre les deux listes de Jean-Yves Gontier (LREM) et du général de Zuchowicz donné favori pour remporter la mairie de la Baule. La vidéo la plus regardée a 564 vues – et ce n’est pas celle du maire de Pornichet, la moins populaire, 81. Bref, la liste de Franck Louvrier semble en être restée à la vieille caricature de 2008, « paraît que le maire fait campagne sur un blog ? Y a que la mairie qui est raccordée à internet ». Une énergie nouvelle ? Elle en aurait bien besoin.

Ce soutien est aussi un retour d’ascenseur : Pelleteur avait en effet été soutenu par LREM – contre l’avis des adhérents locaux selon Mediaweb – mais aussi par le secrétaire départemental LR Franck Louvrier, contre cette fois les mots d’ordre du parti qui à l’époque refusait d’être Macron-compatible. De l’eau a depuis coulé sous les ponts, surtout à Lyon et Bordeaux…

Le référent départemental LREM Stéphane Gachet aurait essayé ce samedi 20 de joindre à plusieurs reprises Jean-Claude Pelleteur pour qu’il donne quelques explications, en vain. De guerre lasse, il s’est fendue d’une réaction bien sentie, filant la métaphore marine, texte que nous reproduisons in extenso :

« Le paquebot LR est en passe de s’échouer en baie de la Baule-Escoublac et les Républicains écopent le navire en train de couler. Pour sauver le capitaine Louvrier, on appelle à la rescousse le maire de Pornichet Jean-Claude Pelleteur. Il le reconnaît lui-même, il n’est pas légitime à se mêler de la campagne des municipales de sa voisine. Mais peu importe, tous les moyens sont bons pour tenter de sauver ce qui peut l’être.

La manœuvre ne surprendra personne. Le navire Louvrier a d’abord touché un premier récif : le ralliement de l’actuel adjoint au maire Xavier de Zuchowicz au candidat investi par LREM Jean-Yves Gontier qui apporte par sa nouveauté et son talent le bol d’air frais iodé que la Baule-Escoublac a tant besoin de retrouver.

Touché par cette avarie, le candidat LR sent la dynamique de campagne grandir chez son adversaire, inexorablement. Et l’ultime avarie en date sonne comme le chant du cygne : le premier ministre Edouard Philippe en personne a reçu Jean-Yves Gontier à Matignon pour l’assurer de son soutien ! Le 28 juin les urnes livreront leur verdict, mais un vent de panique souffle chez les Républicains. Un ultime appel de détresse avant que les feux [ne] s’éteignent ».

Ambiance.

Nicolas Hellemme

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Un jour on gagnera le Tour de France : le documentaire sur les Men In Glaz de Laurent Cadoret

En Bretagne, une équipe porte haut les couleurs de la région, ce sont les Men In Glaz. Au départ...

Articles liés

La justice examine le recours en annulation des élections municipales de Paimpol

Jean-Yves de Chaisemartin, battu sur le fil par Fanny Chappé le 15 mars dernier, invoque l'inéligibilité de son adversaire en raison de sa domiciliation Crédit...

La Baule. Franck Louvrier : « Il est temps de faire confiance aux maires et à leurs polices municipales » [Interview]

Plusieurs maires dont Franck Louvrier, maire LR de La Baule et conseiller régional des Pays de la Loire, viennent de cosigner une tribune pour...

Municipales. Le rideau de fer des villes communistes continue de se fissurer

Si les dernières municipales ont été une « veste » mémorable pour la République en Marche, le Parti Communiste Français a continué de se déliter, avec...

Saint-herblain : Bertrand Affilé est champion de Bretagne

Si on devait remettre la coupe de la ville bretonne la plus abstentionniste, ce serait Saint-Herblain qui en aurait le bénéfice : 73,04% au...