Oubliez J’aime Lire ou Je Bouquine, et découvrez Tétraslire, une excellente revue pour vos enfants à partir de 7 ans.

TétrasLire est le nom d’un magazine de littérature à destination des enfants. Lancé en octobre 2015, ce magazine a su trouver sa place d’autant plus facilement qu’elle était libre.

Chaque mois, le magazine TétrasLire propose aux enfants de découvrir un grand auteur de la littérature jeunesse, à travers une de ses nouvelles ou un extrait de roman. En plongeant dans les univers enchanteurs de Conan Doyle, Jules Verne ou Charles Perrault, ils apprennent pas à pas à aimer la lecture, épaulés par les plus grands maîtres !

Pour découvrir un numéro ou vous abonner, c’est ici.

Pour le reste, nous avons interrogé Marie Pelissier, qui s’occupe de la revue et qui a répondu à nos questions.

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Marie Pelissier : En 2015, je me suis associée avec ma belle-sœur Sophie Durand pour lancer TétrasLire, le magazine qui donne des ailes à la lecture. Nous voulions mettre à profit notre expérience de graphiste et d’éditrice pour proposer un magazine d’un genre nouveau aux 8-12 ans. Notre objectif était de réenchanter les classiques du patrimoine littéraire, des textes qui ont bercé des générations d’enfants, et que nos jeunes découvrent aujourd’hui bien tard, à l’âge du collège, et sous un angle très scolaire. Nous avons donc imaginé un magazine ludique, laissant une grande place à l’illustration et à la découverte, pour replacer la lecture des ces grands textes dans le champ du rêve, du loisir, du partage familial. Cinq ans plus tard, TétrasLire a pris son envol, avec 10000 lecteurs dans 25 pays. La petite équipe TétrasLire compte désormais 4 passionnés qui élaborent chaque mois un nouveau numéro plein de surprises.

Breizh-info.com : Qu’est-ce que la revue TétrasLire ?

Marie Pelissier : TétrasLire, c’est un mensuel de littérature, qui propose à ses lecteurs de découvrir un nouvel auteur chaque mois, à travers un grand texte d’une cinquantaine de pages. Deux illustrateurs parmi les meilleurs de la scène artistique actuelle planchent sur chaque numéro, pour plonger les enfants dans un univers graphique fort qui accompagne la lecture. Des documentaires, des quiz, des jeux, des fiches créatives prolongent le texte principal et l’éclairent sous différents angles. Nous accordons un importance particulière à la qualité de fabrication : les 100 pages de chaque numéro sont entièrement conçues et fabriquées en France, sous label Imprim’vert. Cela nous semble cohérent avec notre objectif de proposer une collection durable à nos petits lecteurs. Des magazines qu’ils pourront lire, relire, partager, prêter, garder et relire encore…

Breizh-info.com : Quel bilan tirez-vous de sa diffusion après quelques années ?

Marie Pelissier : Nous croulons chaque mois sous le courrier des lecteurs, et c’est une vraie satisfaction de voir que nos jeunes abonnés découvrent le plaisir de lire grâce à TétrasLire. Rien ne nous fait plus plaisir que de lire « je n’aimais pas lire, mais toi, TétrasLire, je te dévore ! ». De plus en plus d’enseignants nous font aussi confiance pour aborder la littérature en classe de manière plus ludique et séduisante. Nous espérons grandir encore, et pouvoir mettre à la disposition d’un plus grand nombre d’enfant ce patrimoine si riche, si méconnu, si étonnant !

Breizh-info.com : Pouvez vous nous présenter le numéro d’été 2020 ?

Marie Pelissier : Le numéro de l’été 2020 s’appelle BALLET, un numéro tourbillonnant, mais très loin de l’image fleur bleue et tutu rose que les enfants peuvent se faire de la danse. Ils découvrent donc un texte plein de fantaisie L’Enfant et les Sortilèges, signé par Colette et mis en musique par Ravel. C’est l’occasion de leur faire découvrir les coulisse de l’Opéra et ses métiers insoupçonnés, de leur faire visiter l’atelier des costumes de l’Opéra comique. Dans « la petite fabrique », notre rubrique créative, nous leur proposons de profiter de l’été pour monter leur propre spectacle en mettant L’Enfant et les Sortilèges en scène sous forme de théâtre d’ombre. Et le numéro se clôt sur le Fox-trot de l’horloge, une fantaisie en rimes très amusante qui permet de prendre conscience que la danse est partout, jusque dans le rythme endiablé d’une journée d’enfant !

Breizh-info.com : Parlez nous également de vos packs vacances ?

Marie Pelissier : Cette année, nous avons répondu à une demande pressante des parents, toujours à la recherche de lectures d’été pour leurs enfants. Avec les TétrasVacances, nous avons élaboré 4 packs du CM1 à la 5e. Le but est de proposer 3 textes incontournables, correspondant aux axes du programme de français pour chaque classe, et qui permet, après la période inédite du confinement, de « mettre les enfants en pause sans les laisser en friche ». Le succès de ces TétrasVacances confirme qu’ils répondent à une véritable attente des parents. Nous sommes déjà en train d’imaginer des packs plus riches pour l’année prochaine…

Breizh-info.com : Vous tenez également un blog avec des conseils pour les parents, parlez nous en svp ?

Marie Pelissier : Quand nous bouclons un numéro, nous avons emmagasiné un mois de rencontres, de recherche, un mois de coup de fil de parents, de dialogue avec des enseignants, des bibliothécaires… Nous nous servons de cette richesse pour alimenter les articles de blogs, qui sont bourrés d’astuces et de conseils pour aider les parents et les éducateurs à aborder la lecture sous un angle joyeux. Beaucoup sont démunis pour inciter leurs enfants ou leurs élèves à lire, alors qu’il suffit d’un petit déclic pour déclencher le plaisir de lire.

Breizh-info.com : En quoi est-ce important d’inciter les plus jeunes à lire ?

Marie Pelissier : La lecture a tant de bienfait qu’il est impossible de les énumérer tous ! Les plus importants à mes yeux sont la construction de la personnalité, parce que la lecture développe l’imaginaire, la capacité à se projeter dans l’avenir, et favorise une bonne maîtrise du langage. Or être capable d’exprimer finement ce que l’on pense, c’est le meilleur moyen de se sentir bien dans ses baskets. La lecture est aussi une merveilleuse fabrique à moments calmes, et ça c’est très précieux pour les parents, mais aussi pour les enfants très sollicités par de nombreuses activités. Et surtout, la lecture est une activité conviviale.

Nous insistons beaucoup dans notre blog sur l’importance de partager la lecture, de continuer à lire à haute voix même avec des enfants qui savent lire, de se lancer des défis lecture en famille. Les textes classiques sont particulièrement propices à ces échanges, parce que parents et grand-parents les ont souvent lus et peuvent facilement en parler aux plus jeunes. Des lectures qui contribuent à ancrer les enfants dans une culture, dans une histoire, et aussi dans l’instant présent, c’est un socle stable et précieux pour toute une vie !

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine