Châteaubriant. Des racailles incendient leur maison : mobilisation pour une famille à la rue

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Une histoire terrible à jeter au visage de ceux qui vous expliquent que « le sentiment d’insécurité en France » relève de l’irrationnel.

Cela s’est passé le 22 juillet, à Châteaubriant, en Loire-Atlantique, que certains connaisseurs surnomment « le petit Istanbul ».

Celyne Fichet et sa famille vivent rue de la Métallurgie. Ce soir là, des racailles frappent à leur porte pour voir le fils de 18 ans afin de le menacer : la raison ? Les racailles n’auraient pas apprécié que ce dernier veuille retrouver les responsables d’un vol de vélos quelques semaines plus tôt.

La bande l’a agressé dans la foulée, provoquant l’intervention du père de famille pour le défendre. S’en suit un déchaînement de violence (le père et son fils auraient pu y passer). Puis dans la foulée, le soir, c’est la caravane qui est incendiée, ce qui provoque un embrasement généralisé, et le feu dans la maison.

La famille se réfugie dans le jardin. Les enfants, dont les deux filles de 7 et 11 ans et un petit garçon de 3 ans, sont emmenés chez les voisins. La famille se rend ensuite aux urgences. Les enfants ne sont pas blessés. Célyne en revanche souffre d’une intoxication au monoxyde de carbone. Une plainte a été déposée quelques heures plus tard à la gendarmerie.

Depuis, la famille est sans toit. En difficulté financière, elle n’était pas à jour de cotisation d’assurance et son assureur, la GMF, refuse pour le moment toute solution de relogement.

Très vite, une mobilisation s’est lancée à l’initiative de Jean-Eudes Gannat, pour que cette famille, qui loge actuellement au camping, trouve une solution.

« Leur maison, leur voiture, leur moto, leur caravane et le scooteur d’un de leurs enfants ont brûlé. Leur logement a été détruit aussi intégralement avec tout ce qu’il y avait à l’intérieur. N’étant pas à jour dans leurs assurances faute de moyens, les Fichet n’ont plus rien et ne seront pas indemnisés. Le seul hébergement d’urgence de leur ville étant occupé par une famille roumaine, ils sont dans un camping, et la préfecture ne semble pas vouloir les reloger pour le moment.

C’est plusieurs milliers d’euros qu’il nous faut pour les aider à refaire leur vie, se loger et récupérer des véhicules pour aller au travail.À ce stade nous ne faisons pas appel à votre générosité, mais à votre devoir et votre esprit de sacrifice. La somme à réunir pour les tirer d’affaire est conséquente, mais demain vous pourriez être vous aussi à la rue avec vos enfants et abandonnés par les autorités. Faites un don et partagez à tout prix !

PS : vous pouvez également participer via le paypal de l’Alvarium en précisant « maison incendiée ». L’intégralité de la somme leur sera reversée.»

Le lien pour soutenir financièrement la famille Fichet est ici

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

« La Brière » d’ Alphonse de Châteaubriant : un bien beau… « mortas »

La Geste-Editions et les auteurs, Claude Bily et Jean-Joël Brégeon, ont réussi un beau livre de commentaires à propos d’Alphonse de Châteaubriant — et...

Destruction de la France et amoralité, par Michel Bugnon-Mordan [L’Agora]

Contrairement à Hugo, grand écrivain mais niais politique, Chateaubriand saisissait le déroulement des choses, l’écoulement des événements dans la clarté de leurs amplitudes. S’il...

Châteaubriant. Violences, incendies, agressions, intimidations : mais que font donc les autorités ? [MAJ]

MAJ : les protagonistes de l'attaque de la famille témoignent : Voici en effet ce que rapporte L’éclaireur de Châteaubriant : Deux des jeunes concernés...

François-Xavier le Hécho : « il faut du sang neuf pour Châteaubriant »

Une fois n’est pas coutume, Alain Hunault n’est pas sûr de se faire réélire avec un score de maréchal au premier tour. L’entrepreneur en...