Prolifération des nids de guêpes : quelques rappels pour éviter les piqûres

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Durant cet été 2020, les nids de guêpes sont particulièrement présents dans l’Hexagone. La faute au confinement et à des conditions climatiques optimales pour ces insectes. L’occasion de passer en revue quelques conseils pour éviter les piqûres.

Confinement et températures douces propices aux guêpes

Si la survie des abeilles est une source d’inquiétude pour les apiculteurs, celles des guêpes n’est en revanche pas menacée. Et pour cause ! Entre une météo très clémente l’hiver dernier et une présence humaine quasi nulle dans les espaces verts pendant le confinement, les nids de guêpes se sont multipliés en France. Une tendance que les jours de canicule de cet été associés à la sécheresse sont venus renforcer davantage.

En effet, la surpopulation de guêpes actuelle dans l’Hexagone est la conséquence de conditions idéales lors de la période de reproduction de l’espèce. L’humidité des mois de mai et juin a elle aussi favorisé la chose. Enfin, compte tenu d’un hiver où le gel s’est fait très rare, les guêpes devant succomber aux basses températures ont finalement pu prolonger leur existence…

Par ailleurs, il s’avère aussi que les guêpes sont plus actives lorsque les températures sont élevées, de quoi donner un surplus de travail aux sociétés spécialisées dans la chasse des nids en cette saison estivale. Ces entreprises sont débordées par les demandes d’intervention. De plus, avec la chaleur, les guêpes sont plus agressives.

Nids de guêpes : laisser faire les professionnels

Face au risque de voir des guêpes construire un nid chez soi, comment réagir ? Premier point, il est tout de même très fortement recommandé de faire appelle à un professionnel sous peine de connaître des déconvenues. Des guêpes se sentant attaquées ne manqueront pas de s’en prendre à l’assaillant et de possiblement le piquer. Et, à la différence de l’abeille, une guêpe peut piquer à plusieurs reprises avant de mourir.

En cas de piqûre, une simple réaction inflammatoire locale modérée est généralement constatée tandis qu’une vive douleur apparaît immédiatement après avoir été piqué. On observe aussi une rougeur sur la zone concernée, parfois associée à des démangeaisons et à des gonflements au niveau de la zone piquée.

Une piqûre sur le visage (paupières, oreilles, lèvres…) ou dans le cou peut occasionner un gonflement et une réaction plus importants, celle survenant dans la gorge peut gonfler au point d’entraîner un risque d’étouffement. Enfin, pour les 1 à 4 % de la population française allergiques aux piqûres de guêpes ou d’abeille, la réaction peut être beaucoup plus violente.

Quelques conseils face aux risques de piqûres

Pour réduire au maximum le risque de se faire piquer par une ou des guêpes, une série de recommandations est à suivre. À commencer par ne pas se promener pieds nus dans la nature, surtout dans l’herbe. De même, il est conseillé de ne pas porter de substances attirant les guêpes et les abeilles (parfums, laques, crème solaire parfumée,…) tout comme de se tenir à bonne distance des poubelles mal fermées et, bien entendu, des ruches ou des nids.

Du côté habillement, on évitera d’arborer une tenue de couleur trop lumineuse pouvant ressembler à celles des fleurs. En cas de guêpes s’approchant près de vous, ne commettez aucun geste brusque et restez calme. Dans le registre de l’alimentation, prendre garde aux boissons en canettes car une guêpe prise au piège à l’intérieur peut ensuite piquer à la gorge.

Enfin, il est à noter que les personnes allergiques peuvent demander à leur médecin de leur prescrire une trousse d’urgence composée d’adrénaline injectable, d’un antihistaminique et d’un corticoïde par voie orale.

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Makamuki0)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Revoir. Damien Rieu (RN) remet à sa place Eric Dupond-Moretti

Les ministres font actuellement campagne (aux frais du contribuable ?) partout en France « Contre la menace d'extrême droite...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est...

Articles liés

Conférence. Les super pouvoirs des insectes, par François Lasserre

Les adaptations et les capacités des insectes sont infiniment multiples et surprenantes. Non seulement ils sont les animaux les plus diversifiés du monde (entre...

Les Dorloteurs d’Abeilles : comment devenir un protecteur des abeilles sauvages ?

Il y a tout juste un an, l’initiative des Dorloteurs d’Abeilles voyait le jour, propulsée par la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. Aujourd’hui, Les Dorloteurs...

Le sulfoxaflor et la flupyradifurone : Deux néonicotinoïdes encore plus mortels pour les abeilles

De nouvelles informations scientifiques montrent que le sulfoxaflor et la flupyradifurone, deux insecticides néonicotinoïdes nouvelle génération approuvés dans l'UE en 2015, sont très toxiques...

Environnement. 5 Gestes simple pour préserver et sauver les abeilles

Et si cette année, vous décidiez d'aider les abeilles pour protéger l'environnement et notre écosystème ? Découvrez 5 gestes simples pour protéger nos amies...