Japon : l’étonnant bastion nord-coréen

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

C’est un minuscule îlot nord-coréen au cœur de l’un des pays les plus capitalistes au monde : environ 30 000 Coréens du Japon soutiennent corps et âme la Corée du Nord. Cette communauté vit en vase clos, tant par choix que par obligation : nés et résidant dans l’archipel depuis deux ou trois générations, ce sont des citoyens de seconde zone qui n’ont ni la nationalité japonaise, ni le droit de vote. Ils ne peuvent pas devenir fonctionnaires. Face à un Japon qui les rejette, ils se serrent les coudes autour d’une organisation qui défend leurs droits, la Chongryon.

Aujourd’hui encore, ces « Zainichis » (littéralement, « ceux qui sont restés au Japon ») ne jurent que par la RPDC, la République Populaire Démocratique de Corée. Leurs enfants effectuent toute leur scolarité dans des écoles coréennes financées en partie par Pyongyang et s’y rendent lors de voyages scolaires. Beaucoup ont un passeport nord-coréen et tous considèrent Kim Jong-un comme un héros. Un soutien indéfectible qui, à chaque essai nucléaire, crispe l’opinion publique japonaise.

D’autant que la Chongryon est accusée par le gouvernement japonais d’avoir participé au financement du programme nucléaire et balistique nord-coréen. Découverte de ce surprenant vestige de la guerre froide à Tokyo et à Osaka.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

Articles liés

Au Japon, les demandeurs d’asile qui ne respectent pas leur ordre d’expulsion considérés comme des criminels

Au Japon, on ne badine pas avec la loi. Ni avec son application, à la différence de la France et de sa Justice dont...

Japon. La construction de la « ville du futur » imaginée par Toyota a débuté [Vidéo]

Un projet de « ville du futur » initié par le groupe automobile Toyota a été inauguré voilà quelques jours au Japon. Ce laboratoire...

Ensauvagement. Après une attaque à l’acide à Paris : l’ambassade du Japon met en garde ses ressortissants

C'est une publicité bien peu glorieuse pour la France et plus particulièrement pour Paris. Après une attaque à l'acide commise dans la capitale, l'ambassade...

En Chine, des trains bientôt plus rapides que les avions ? [Vidéo]

Le Japon et la Chine se livrent bataille sur le terrain de l'industrie ferroviaire. Une Chine qui vient ainsi de lancer un projet de...