La Bataille de la Boyne, L’Homme et la Cité, La Guerre de Sécession, A coups d’épée, De poudre, de souffre et d’encens : la sélection littéraire de la semaine

A LA UNE

Romain Petitjean (Institut Iliade) : « Nous formons des jeunes gens pour qu’ils deviennent des éveilleurs de peuple » [Interview]

Nous vous avons rendu compte cette semaine des travaux qui se sont déroulés lors du colloque de l'Institut Iliade,...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

La Bataille de la Boyne, L’Homme et la Cité, La Guerre de Sécession, Charles De Gaulle à coups d’épée, De poudre, de souffre et d’encens : voici la sélection littéraire de la semaine.

La Bataille de la Boyne

L’Édit de Nantes, promulgué par Henri IV en 1598, avait mis un terme aux guerres de religion qui endeuillèrent et affaiblirent la France pendant plusieurs décennies. La révocation de cet Édit par celui de Fontainebleau, décidée par Louis XIV en 1685, raviva les conflits religieux au point de provoquer le départ de nombreuses familles protestantes. Cette politique voulue par Louis XIV, approuvée croyait-il par une majorité de Français, allait servir les projets que Guillaume d’Orange avait de supplanter Jacques II, son beau-père, sur le trône d’Angleterre. En parvenant à convaincre les souverains européens, qu’ils soient protestants ou résolument hostiles aux menées absolutistes du roi de France, Guillaume d’Orange devenait le maître d’œuvre d’une confédération des États européens décidés à se prémunir contre toute atteinte à leur souveraineté. Les persécutions contre les lieux de cultes protestants déterminèrent les parlementaires anglais, fidèles à l’Église anglicane, à devoir intervenir. Ils se tournèrent vers celui qui était devenu l’âme de la Ligue d’Augsbourg, le stathouder hollandais, Guillaume d’Orange. Profitant de ce que les armées de Louis XIV s’étaient engagées sur le Rhin, il débarqua à Torbay, au sud de l’Angleterre.

Des volontaires et des officiers calvinistes, qui avaient fui la France, accompagnaient cette expédition. Jacques II, par manque d’audace, ne sut ni ne put résister à ce coup d’État, et dut se réfugier en France, accueilli avec faste par le Roi Très Chrétien.

Il s’agit d’un ouvrage important pour comprendre l’histoire de l’Irlande du Nord et des Protestants d’Irlande du Nord, pour comprendre également pourquoi la date du 12 juillet est un événement fondamental de leur culture.

 Jean Tabeur est diplômé de l’École Pratique des Hautes Études en Histoire de la Révolution et de l’Empire. Il a publié de nombreux ouvrages historiques.

La Bataille de la Boyne – Jean Tabeur – Economica – 27€

L’Homme et la Cité

Ce livre rassemble les essais publiés sur le site internet de Stanislas Berton entre Octobre et Novembre 2019.

« Avec ce livre, j’ai souhaité partager le fruit de plus de dix années de travaux, pratiques et théoriques, dans le domaine des sciences humaines et comportementales, proposer au public une synthèse accessible des connaissances nécessaires pour comprendre les grands enjeux économiques, politiques et sociaux du XXIe siècle et enfin montrer les dangers du cloisonnement des savoirs et la fécondité d’une approche transversale dans la compréhension des systèmes complexes. En vérité, je n’ai fait que suivre ma curiosité, voici les chemins sur lesquels elle m’a mené ».

Ce livre est une synthèse particulièrement instructive au sujet des grands enjeux de notre société, analysés sous un oeil avisé.

Stanislas Berton est un entrepreneur français né à Nancy en 1984 qui se consacre aujourd’hui à la gestion des risques systémiques. En 2018, il écrit et publie un livre qui célèbre l’identité française et sa spécificité : « Etre Français : lettre à ma sœur ». L’Homme et la Cité – Stanislas Berton – Le temps retrouvé – 15€

La Guerre de Sécession

La guerre de Sécession (1861-1865), la plus coûteuse en vies humaines et en pertes matérielles de toute l’histoire des États-Unis, marqua le passage de l’ère napoléonienne du combat à la « guerre totale ». Pour raconter ce conflit sans précédent, il fallait un historien d’envergure internationale. Dans la lignée de ses synthèses renommées sur les deux guerres mondiales, John Keegan retrace les grandes batailles (Bull Run, Gettysburg) et le duel des généraux (Lee contre Grant) tout en donnant une large part aux enjeux stratégiques, à l’analyse psychologique et à certains aspects trop souvent négligés comme l’approvisionnement, la géographie militaire ou le rôle des Noirs dans le conflit. Ce grand livre, déjà considéré comme un classique, permet ainsi de comprendre comment la déchirure de deux peuples fonda une nation.

Il s’agit là d’un ouvrage majeur à posséder pour comprendre les enjeux, le déroulement, et les conséquences de cette épouvantable guerre civile qui ensanglanta l’Amérique du Nord.

La guerre de Sécession – John Keegan – Tempus – 10€

Charles De Gaulle à coups d’épée

Si le général de Gaulle réécrivait Vers l’armée de métier, quelle version nous proposerait-il aujourd’hui ? A cette question singulière, Charles de Gaulle lui-même apporte une réponse d’une actualité saisissante. Mais alors, la France et le monde de 2020 seraient-ils semblables à ceux de 1934, année où parut Vers l’armée de métier ? Non, car l’histoire des peuples ne bégaie pas, pas plus qu’elle n’est finie.

Elle suit le cours de lignes de forces intemporelles sur lesquelles le général de Gaulle a bâti ses idées de chef de guerre et de chef politique. En ces temps incertains où notre pays s’interroge sur lui-même et son avenir, le général de Gaulle nous rappelle, dans ce livre inédit, que la France n’est vraiment elle-même que dans l’unité de sa nation, la permanence de sa défense et la souveraineté de sa politique.

Il nous demande de ne jamais oublier que tout au long des siècles, « la France fut faite à coups d’épée » . Le général Nicolas Le Nen est saint-cyrien, breveté de l’Ecole de guerre et du Centre des hautes études militaires. Il est l’auteur de livres de stratégie parmi lesquels Enjeux de guerre (prix Edmond Fréville-Pierre Messmer de l’Académie des Sciences morales et politiques). Il a commandé le 27e bataillon de chasseurs alpins et le Service action de la DGSE.

Livre à paraitre le 30 septembre prochain.

Charles De Gaulle, à coups d’épée – Texte composé par le général Nicolas Le Nen – Editions du Rocher – 14,9€

De poudre, de souffre et d’encens

2015. Paul est un jeune Français issu d’une vieille France. Poussé par un ami syrien qui vit à Paris, il part au Levant s’engager dans une milice chrétienne qui lutte contre Daech aux côtés des forces d’Assad. Il veut donner un sens à son existence désenchantée, défendre ce qu’il pense être une juste cause et retrouver un amour perdu, Maryam, une Syrienne rencontrée lors d’un séjour à Damas.

Au fil de ses aventures guerrières, amoureuses et spirituelles, de Paris à Beyrouth, de Damas à Palmyre, du Krach des Chevaliers à Tartous, d’Apamée à Raqqa, il est peu à peu lui-même emporté par la force dévastatrice qui ronge ce pays. L’amour de Maryam et sa foi chrétienne peuvent-ils seulement le sauver de la folie meurtrière ?

Un livre à paraitre le 7 octobre prochain, qui devrait captiver le public, tant l’histoire est particulièrement d’actualité.

Pierre de Feydeau est né en 1984. Il a effectué plusieurs longs séjours en Syrie et au Levant. De poudre, de soufre et d’encens est son premier roman.

De poudres, de souffre et d’encens – Pierre de Feydeau – Editions du Rocher –

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Comment on formate un peuple ? Le 67 ème numéro de Réfléchir & Agir vient de sortir

Comment on formate un peuple ? C'est la question que se pose (et à laquelle tente de répondre) la...

Pourquoi tant de haine ? #30. Hommage à Emmanuel Ratier, avec Xavier Poussard

Pourquoi tant de haine ? est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation. Pour ce...

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes : 10 900 secourues, 24 800 soignées et 1...

Aire de España. Les fiancés de la mort se donnent rendez-vous à Ruffiac (56)

Il n’est pas banal de trouver au coeur de la campagne bretonne un restaurant espagnol dont un des créateurs est un ancien légionnaire des...

Sécheresse. Un été 2020 historiquement sec… pour la 3e année consécutive

L'été 2020 a été le plus sec jamais enregistré depuis 1959. Un record qui est repoussé pour la troisième année consécutive. Été le plus sec...

Covid-19. Rien d’alarmant depuis 15 jours sur la planète

L’analyse des nombres de décès déclarés par les États montre que l’épidémie n’a pas pris d’ampleur significative sur la planète  cours des quinze derniers...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -