La Bataille de la Boyne, L’Homme et la Cité, La Guerre de Sécession, A coups d’épée, De poudre, de souffre et d’encens : la sélection littéraire de la semaine

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

La Bataille de la Boyne, L’Homme et la Cité, La Guerre de Sécession, Charles De Gaulle à coups d’épée, De poudre, de souffre et d’encens : voici la sélection littéraire de la semaine.

La Bataille de la Boyne

L’Édit de Nantes, promulgué par Henri IV en 1598, avait mis un terme aux guerres de religion qui endeuillèrent et affaiblirent la France pendant plusieurs décennies. La révocation de cet Édit par celui de Fontainebleau, décidée par Louis XIV en 1685, raviva les conflits religieux au point de provoquer le départ de nombreuses familles protestantes. Cette politique voulue par Louis XIV, approuvée croyait-il par une majorité de Français, allait servir les projets que Guillaume d’Orange avait de supplanter Jacques II, son beau-père, sur le trône d’Angleterre. En parvenant à convaincre les souverains européens, qu’ils soient protestants ou résolument hostiles aux menées absolutistes du roi de France, Guillaume d’Orange devenait le maître d’œuvre d’une confédération des États européens décidés à se prémunir contre toute atteinte à leur souveraineté. Les persécutions contre les lieux de cultes protestants déterminèrent les parlementaires anglais, fidèles à l’Église anglicane, à devoir intervenir. Ils se tournèrent vers celui qui était devenu l’âme de la Ligue d’Augsbourg, le stathouder hollandais, Guillaume d’Orange. Profitant de ce que les armées de Louis XIV s’étaient engagées sur le Rhin, il débarqua à Torbay, au sud de l’Angleterre.

Des volontaires et des officiers calvinistes, qui avaient fui la France, accompagnaient cette expédition. Jacques II, par manque d’audace, ne sut ni ne put résister à ce coup d’État, et dut se réfugier en France, accueilli avec faste par le Roi Très Chrétien.

Il s’agit d’un ouvrage important pour comprendre l’histoire de l’Irlande du Nord et des Protestants d’Irlande du Nord, pour comprendre également pourquoi la date du 12 juillet est un événement fondamental de leur culture.

 Jean Tabeur est diplômé de l’École Pratique des Hautes Études en Histoire de la Révolution et de l’Empire. Il a publié de nombreux ouvrages historiques.

La Bataille de la Boyne – Jean Tabeur – Economica – 27€

L’Homme et la Cité

Ce livre rassemble les essais publiés sur le site internet de Stanislas Berton entre Octobre et Novembre 2019.

« Avec ce livre, j’ai souhaité partager le fruit de plus de dix années de travaux, pratiques et théoriques, dans le domaine des sciences humaines et comportementales, proposer au public une synthèse accessible des connaissances nécessaires pour comprendre les grands enjeux économiques, politiques et sociaux du XXIe siècle et enfin montrer les dangers du cloisonnement des savoirs et la fécondité d’une approche transversale dans la compréhension des systèmes complexes. En vérité, je n’ai fait que suivre ma curiosité, voici les chemins sur lesquels elle m’a mené ».

Ce livre est une synthèse particulièrement instructive au sujet des grands enjeux de notre société, analysés sous un oeil avisé.

Stanislas Berton est un entrepreneur français né à Nancy en 1984 qui se consacre aujourd’hui à la gestion des risques systémiques. En 2018, il écrit et publie un livre qui célèbre l’identité française et sa spécificité : « Etre Français : lettre à ma sœur ». L’Homme et la Cité – Stanislas Berton – Le temps retrouvé – 15€

La Guerre de Sécession

La guerre de Sécession (1861-1865), la plus coûteuse en vies humaines et en pertes matérielles de toute l’histoire des États-Unis, marqua le passage de l’ère napoléonienne du combat à la « guerre totale ». Pour raconter ce conflit sans précédent, il fallait un historien d’envergure internationale. Dans la lignée de ses synthèses renommées sur les deux guerres mondiales, John Keegan retrace les grandes batailles (Bull Run, Gettysburg) et le duel des généraux (Lee contre Grant) tout en donnant une large part aux enjeux stratégiques, à l’analyse psychologique et à certains aspects trop souvent négligés comme l’approvisionnement, la géographie militaire ou le rôle des Noirs dans le conflit. Ce grand livre, déjà considéré comme un classique, permet ainsi de comprendre comment la déchirure de deux peuples fonda une nation.

Il s’agit là d’un ouvrage majeur à posséder pour comprendre les enjeux, le déroulement, et les conséquences de cette épouvantable guerre civile qui ensanglanta l’Amérique du Nord.

La guerre de Sécession – John Keegan – Tempus – 10€

Charles De Gaulle à coups d’épée

Si le général de Gaulle réécrivait Vers l’armée de métier, quelle version nous proposerait-il aujourd’hui ? A cette question singulière, Charles de Gaulle lui-même apporte une réponse d’une actualité saisissante. Mais alors, la France et le monde de 2020 seraient-ils semblables à ceux de 1934, année où parut Vers l’armée de métier ? Non, car l’histoire des peuples ne bégaie pas, pas plus qu’elle n’est finie.

Elle suit le cours de lignes de forces intemporelles sur lesquelles le général de Gaulle a bâti ses idées de chef de guerre et de chef politique. En ces temps incertains où notre pays s’interroge sur lui-même et son avenir, le général de Gaulle nous rappelle, dans ce livre inédit, que la France n’est vraiment elle-même que dans l’unité de sa nation, la permanence de sa défense et la souveraineté de sa politique.

Il nous demande de ne jamais oublier que tout au long des siècles, « la France fut faite à coups d’épée » . Le général Nicolas Le Nen est saint-cyrien, breveté de l’Ecole de guerre et du Centre des hautes études militaires. Il est l’auteur de livres de stratégie parmi lesquels Enjeux de guerre (prix Edmond Fréville-Pierre Messmer de l’Académie des Sciences morales et politiques). Il a commandé le 27e bataillon de chasseurs alpins et le Service action de la DGSE.

Livre à paraitre le 30 septembre prochain.

Charles De Gaulle, à coups d’épée – Texte composé par le général Nicolas Le Nen – Editions du Rocher – 14,9€

De poudre, de souffre et d’encens

2015. Paul est un jeune Français issu d’une vieille France. Poussé par un ami syrien qui vit à Paris, il part au Levant s’engager dans une milice chrétienne qui lutte contre Daech aux côtés des forces d’Assad. Il veut donner un sens à son existence désenchantée, défendre ce qu’il pense être une juste cause et retrouver un amour perdu, Maryam, une Syrienne rencontrée lors d’un séjour à Damas.

Au fil de ses aventures guerrières, amoureuses et spirituelles, de Paris à Beyrouth, de Damas à Palmyre, du Krach des Chevaliers à Tartous, d’Apamée à Raqqa, il est peu à peu lui-même emporté par la force dévastatrice qui ronge ce pays. L’amour de Maryam et sa foi chrétienne peuvent-ils seulement le sauver de la folie meurtrière ?

Un livre à paraitre le 7 octobre prochain, qui devrait captiver le public, tant l’histoire est particulièrement d’actualité.

Pierre de Feydeau est né en 1984. Il a effectué plusieurs longs séjours en Syrie et au Levant. De poudre, de soufre et d’encens est son premier roman.

De poudres, de souffre et d’encens – Pierre de Feydeau – Editions du Rocher –

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Revoir. Damien Rieu (RN) remet à sa place Eric Dupond-Moretti

Les ministres font actuellement campagne (aux frais du contribuable ?) partout en France « Contre la menace d'extrême droite...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est...

Articles liés

Stanislas Berton : « Le plus grand mal qui ronge notre société est celui de l’individualisme »

Stanislas Berton anime un blog de réflexions depuis plusieurs années déjà, et vient de sortir un livre intitulé « L'homme et la cité »...