page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Stanislas Berton : « Il n’existe pas encore en France une masse critique populaire suffisante, et encore moins une élite, consciente de la réalité du complot mondialiste » [Interview]

Dans son troisième volume de la série « l’Homme et la Cité » , Stanislas Berton rassemble les versions révisées et augmentées des essais publiés sur son site internet en 2022, accompagnés d’un texte inédit et de plusieurs traductions exclusives. Ce dernier évoque les coulisses de la guerre totale menée contre les peuples et dévoile la stratégie de l’alliance internationale mobilisée pour mettre le mondialisme en échec.

Nous l’avons interrogé ci-dessous.

Breizh-info.com : Qu’est ce qui vous a amené à écrire ce troisième tome ?

Stanislas Berton : Comme tous mes écrits, la rédaction de ce livre s’est faite de façon organique. Ce troisième tome rassemble en effet tous mes essais et traductions réalisés en 2022 accompagnés d’un texte inédit. Si l’année 2021 (volume II) avait été marquée par le Covid, l’année 2022 fut placée sous le signe de la guerre en Ukraine et de la manipulation de l’opinion publique par les mêmes techniques que celles employées lors de la crise sanitaire. Dans cette guerre de l’information, chaque volume de la série « l’Homme et la Cité » se nourrit du « récit officiel » pour mieux en révéler le mensonge, dans ses multiples dimensions. J’ai également voulu profiter de ce volume III pour faire découvrir au public français la pensée et les écrits de Martin Geddes, un auteur anglais très engagé dans le mouvement de grand réveil des peuples mais peu connu en France dont je propose les traductions exclusives de plusieurs textes remarquables.

Breizh-info.com : Quand vous parlez de guerre totale contre les peuples, n’y allez vous pas un peu fort ? qui mène cette guerre ? N’y -a-t-il pas finalement plus une convergence d’intérêts qu’une sorte de “complot organisé” ?

Stanislas Berton : Entre l’empoisonnement de masse par des thérapies géniques expérimentales, le génocide par substitution via le remplacement démographique, la vente à la découpe de nos champions industriels, la mise en faillite de nos TPE/PME, la destruction méthodique de notre système de santé, la liquidation de la classe moyenne et la révélation quasi quotidienne des crimes de haute trahison et de la corruption de nos dirigeants, je pense au contraire que le terme de guerre totale est totalement approprié et que ce qui ne l’est pas, c’est plutôt la passivité totale d’une majeure partie de la population française et de l’opposition, face à l’ampleur de la trahison et la gravité des crimes.

En ce qui concerne l’aspect volontaire de cette destruction, force est de constater qu’en dépit des déclarations publiques de Klaus Schwab ou de Jacques Attali, la multitude de preuves disponibles d’un processus organisé par des institutions comme le CFR, le groupe Bilderberg, la Commission Trilatérale ou encore le Forum économique mondial, trop de dissidents continuent de vivre dans le « déni des complots » pour reprendre le titre d’un essai publié dans le volume II de mes essais. Contrairement aux États-Unis, sans parler de la Russie ou de la Chine, il n’existe pas encore en France une masse critique populaire suffisante, et encore moins une élite, consciente de la réalité du complot mondialiste et déterminée à libérer la France de cette mafia qui occupe et dirige notre pays depuis plusieurs siècles. Habilement neutralisés par le déni des complots, trop de de résistants ont oublié que la plus grande ruse du diable est de nous faire croire qu’il n’existe pas.

Breizh-info.com : Qu’appelez vous l’empire du mensonge ? Comment s’en défaire ?

Stanislas Berton : En février 2022, Vladimir Poutine a employé ce terme pour désigner l’Occident. Frappé par sa pertinence, je l’ai repris comme titre, à la fois d’un chapitre du livre et d’un article de Martin Geddes dans lequel il révèle avec beaucoup de talent et d’humilité son propre cheminement de « complotiste ». Si ce choix s’est imposé, c’est parce que tout travail de recherche sérieux sur la nature de nos sociétés conduit à comprendre que celles-ci ont été édifiées sur une accumulation vertigineuse de mensonges historiques, politiques, scientifiques, médiatiques et philosophiques. Pour protéger ces mensonges et maintenir la population occidentale enfermée dans une réalité parallèle, un système extrêmement sophistiqué de contrôle des institutions et d’ingénierie sociale a été mis en place dans lequel, pour rependre Orwell, la vérité devient le mensonge, l’ignorance, la force et la liberté, l’esclavage.

Pour sortir d’un tel système, tout commence par prendre conscience de la désinformation pratiquée par les médias de masse et de cesser totalement de considérer les informations que ceux-ci diffusent comme fiables ou même réelles. La deuxième étape consiste à se lancer dans un vaste travail de (réin)formation politique, philosophique, historique et spirituelle afin de « sortir de la matrice » et entrer dans un monde éclairé par la lumière de la vérité. La dernière étape, sans doute la plus difficile, est de comprendre que le vrai combat est spirituel et que le véritable adversaire de tous les résistants n’est autre que Satan qui est, à juste titre, surnommé « le prince du mensonge ».

Breizh-info.com : Pour vous, la guerre en Ukraine ne serait qu’une partie émergée de l’Iceberg. Expliquez ?

Stanislas Berton : Comme je l’explique dans le livre, la guerre en Ukraine n’est qu’un front, visible et spectaculaire, d’une guerre plus vaste qui oppose aujourd’hui les peuples et les nations soucieux de défendre leur souveraineté et de préserver leurs traditions culturelles et religieuses à ce que la Russie a appelé « l’Occident collectif » et dont l’OTAN constitue le bras armé et le « progressisme » l’idéologie. En 2022, cette guerre froide qui oppose principalement la Russie et la Chine (BRICS) au mondialisme est soudainement devenue chaude et ne peut se terminer que par la victoire totale d’un camp sur l’autre. Comme je l’explique dans le livre, à ce stade, la victoire de l’alliance antimondialiste est quasi-certaine mais les question qui demeurent sont : à quel prix et quelle sera la place de la France dans le monde d’après ?

Breizh-info.com : Vous titrez une partie de votre livre « retrouver la France ». Mais quelle France ? La construction républicaine française et hexagonale, négatrice des patries charnelles qui la composent n’est-elle pas justement à l’origine d’une large partie de nos maux ?

Stanislas Berton : Il ne vous aura pas échappé que dès l’avant-propos du livre et dans plusieurs essais, dont celui sur la « laïcité », j’oppose la France catholique et ses patries charnelles à la République, fruit de l’imposture des Lumières et de la « révolution colorée» de 1789. Pour rappel, j’avais dès le premier volume de mes essais (2020) expliqué que la République française était morte et que le grand défi des années à venir allait être de gérer les conséquences de l’effondrement de ce régime avec le minimum de dégâts pour notre pays. Ce qui va se jouer dans les années à venir, c’est la refondation de la France et sa place dans un monde multipolaire débarrassé de la mafia mondialiste. A partir de là, deux choix s’offrent à nous : soit notre pays abandonne la religion de l’égalité, des droits de l’homme et du progrès pour retrouver sa place de grande puissance catholique fondée sur un équilibre entre le pouvoir central et les identités régionales, l’individu et le collectif, le masculin et le féminin ; soit la France persiste dans les erreurs de la modernité et les superstitions des Lumières avec comme conséquences, la dislocation, l’impuissance, la mort et le chaos.

Breizh-info.com : Finalement, quels conseils donneriez vous à ceux qui vous lisent ?

Stanislas Berton : Mon conseil serait de se reconcentrer sur les trois niveaux fondamentaux que sont la famille, la patrie et la religion et de les mettre en cohérence : fonder une famille chrétienne placée sous l’autorité du père ; se concentrer sur la défense et la préservation de nos patries charnelles à travers des actions concrètes comme la création de commerces ou d’entreprises enracinés, la fondation d’écoles libres ou encore la remise au goût du jour de nos traditions ou manifestations culturelles ancestrales. Et enfin, comprendre que tout cela ne peut se faire que par un retour à Dieu et à la foi catholique de nos pères car le niveau religieux est celui qui, en dernière analyse, détermine et gouverne tous les autres :les erreurs politiques sont toujours la conséquence d’erreurs théologiques.

Site web :

www.stanislasberton.com

Pour commander le livre :

https://www.amazon.fr/dp/B0BNTT41CY

ou en librairies :

http://stanislasberton.com/index.php/2022/12/05/essais-lhomme-et-la-cite-volume-iii/

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Stanislas Berton : « Il n’existe pas encore en France une masse critique populaire suffisante, et encore moins une élite, consciente de la réalité du complot mondialiste » [Interview]”

  1. gautier dit :

    les Francais sont de veaux et il avait raison, tout est ecrit depuis 1954, des alerteurs ont disparu ! ou assassinés, un simple fait divers, rien de plus, alors si ils y en a encore qui tombent du placard, on ne peut plus rien pour eux, mais malgrés tout, rein n’empeche aux autre de bouger !! je suis attérré de regarder comme pendant le covid , les gens se bousculer pour une dose, PAUVRE fRANCE !

  2. Frank dit :

    Le peuple se nourrit de Netflix, Call of duty et de divertissements débiles à la télé, et trouve l’information sur BFM, Tf1 ou LCI…quand il essaye de s’informer. Et cela dans toutes les classes sociales, il n’y a qu’à voir de quelle façon raisonnent de nombreux intellectuels, scientifiques, politiques.

  3. PL44 dit :

    Klaus Schwab en serait maintenant à voir une “fenêtre d’opportunité” dans la pédophilie.
    https://www.apar.tv/societe/le-forum-economique-mondial-declare-que-les-pedophiles-sauveront-lhumanite/
    https://cogiito.com/a-la-une/le-forum-economique-mondial-dit-que-le-seul-moyen-de-sauver-lhumanite-est-de-liberer-les-pedophiles/
    Ces sites sont ils fiables ?
    Pour ce qui est de la Chine, c’est une alliée encombrante. “L’ennemi de mon ennemi est mon ami” mais quand même…

  4. Mouchet dit :

    Comment le monde est-il devenu fou ? Après un passage de générations et des pouvoirs, les héritiers que sont certains humains veulent conquérir posséder et imposer à autrui toutes leurs idéologie, croyant détenir la vérité sur la vie des peuples différents de la civilisation dans sa globalité. La dessus se greffe la jalousie et la convoitise envers des pays qui détiennent des matières premières comme la Russie (50% des réserves mondiales en tout. Surtout l’eau et le lac Baïkal la plus grande réserve d’eau douce du monde avec aussi surtout les réserves énergétiques en gaz minerais terres rares pétrole. Les USA avec une dette de 175’000 milliards irremboursables veulent une guerre pour ignorer cette dette qui ruine le monde. Peuple extrêmement possessif, agressif, belliqueux, avide de toutes les énergies, a donc déclaré la guerre à la Russie entraînant de fait la lutte entre 2 mondes. L’occident qui vit de sa dette (260’000 milliards irremboursables) sur le monde et les autres (Brics) qui refusent cet occident avec la monnaie dollars hégémonique. 75% de la population mondiale n’échange plus ses matières premières et sa productivité en l’exprimant en dollars mais dans leurs monnaies réciproques. D’où le conflit en Ukraine des USA UE et OTAN contre la Russie, prélude à un changement profond de notre monde avec plus de 15 autres conflits, à la fois guerrier et idéologique, géo politique énergétiques. Notre occident ne sortira absolument pas vainqueur devant les 80% de l’autre humanité qui veut changer de système. Juste en Europe prenez une planisphère et comparez l’immensité des territoires de l’Asie et des populations avec celle de l’Europe et des USA.

    • Gabriel dit :

      Le monde n’est pas devenu fou, il est sous l’emprise d’une puissante secte satanique qui sait très bien ce qu’elle fait. Tout a un sens profond. Il s’agit d’une épreuve pour l’humanité, l’épreuve finale.

  5. Maury dit :

    La baisse du niveau scolaire donc des niveaux de compréhension et de reflexion des français, explique le comportement passif et crédule. L’ idéologie de l’égalité a ramené chacun au niveau zéro de la culture. Les premiers responsables sont les enseignants guidés par le partie socialiste et ses sous marins ( Giscard, chirac et sarko). La plupart des profs suivaient honnêtement leur idéologie sans percevoir où elle conduisait.

  6. domper dit :

    Quand un type de 120 Kgs parle à un mec de 60 kgs ce dernier l’écoute ! Quand B. Lemaine voulait ” mettre l’économie russe à genoux ” Poutine a rigolé car une immense nation possédant 50% des réserves mondiales de matières premières n’a pas peur d’un petit ministre français !

    • Henri dit :

      Je ne crois pas que Poutine ait rigolé : il a dû se contenter de hausser les épaules devant l’insignifiance et le grotesque du bouffon.

  7. candela daniel dit :

    la religion de nos pères était odinique pas catholique , renseignez vous car cela change tout !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Social

Salsa Bertin : « Pour favoriser le mondialisme, il faut abattre les paysans ! »

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine

Comprendre la décadence, imaginer une alternative à la catastrophe : le nouvel essai de Julien Rochedy

Découvrir l'article

Sociétal

Pierre-Antoine Plaquevent – Comprendre le mondialisme

Découvrir l'article

Vu ailleurs

L’agonie de la France sous Macron : les principales caractéristiques du déclin mondialiste de la France

Découvrir l'article

Sociétal

Marc Aurèle – Mes pensées pour moi même

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Stanislas Berton : « Une société qui perd tous ses repères devient facilement manipulable » [Interview]

Découvrir l'article

Sociétal, Société

L’immigration n’enrichit que les patrons. Quand le secteur privé disserte sur l’importation de lupenprolétariat

Découvrir l'article

Economie

Mondialisme : la tyrannie des élites ultralibérales

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Pierre Le Vigan présente son « comprendre les philosophes » [Interview]

Découvrir l'article

Tribune libre

Le Mondialisme, une maladie principalement occidentale [ L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky