Tour de France 2020. Julian Alaphilippe s’impose en champion, au terme d’une 2ème étape insipide

A LA UNE

Au bout de l’ennui, Julian Alaphilippe a réussi à redonner de l’intérêt à la deuxième étape du Tour de France 2020 entre Nice et Nice. Une deuxième étape qui s’élançait au lendemain d’un départ vendangé par les coureurs comme par l’organisation en raison de la pluie, et qui promettait un peu de bagarre sur le papier.

Il n’en a rien été. Une échappée est partie tôt, avec Peter Sagan (Bora); Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale), Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), Toms Skuijns (Trek-Segafredo), Anthony Perez (Cofidis), Michael Gogl (NTT), Lukas Postlberger (Bora-Hansgrohe). Elle a été contrôlée toute la journée par un peloton mollasson ne prenant aucun risque dans les deux cols de 1ère catégorie prévus au programme (à se demander finalement à quoi cela peut bien servir de les mettre sur le parcours aussi tôt dans la course).

Puis elle a été reprise, avant qu’à 13km de l’arrivée, Julian Alaphilippe, en immense champion qu’il est (il avait annoncé vouloir remporter cette étape) ne place une attaque fulgurante. Seuls Marc Hirschi (Sunweb) puis Adam Yates (Mitchelton-Scott), réussiront à sortir du petit peloton eux aussi et à le suivre, les trois compères se relayant bien jusqu’un peu après la flamme rouge, avant que l’expérience d’Alaphilippe ne lui permette de s’imposer, à l’arrachée, tandis que le peloton fondait sur eux.

Julian Alaphilippe l’a emporté d’une roue à Nice, pour ce qui constitue sa première victoire de la saison, une victoire dédiée avec beaucoup d’émotion à son père, décédé récemment. Voici Julian Alaphilippe qui s’empare, une nouvelle fois, du maillot jaune, et qui s’apprête à refaire vibrer une foule bannie des routes pour des raisons sanitaires abjectes. En espérant qu’au sein du peloton, dans les jours à venir, d’autres coureurs trouvent enfin la définition du mot « panache » dans le dictionnaire, et tourne un peu la page des mots « calcul », « oreillette » et « watts ». C’est le cyclisme qui en sortirait grandit…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

#UnionOfEquality et Wokisme. La Commission Européenne édite un document appelant à ne plus utiliser les noms chrétiens, Noël ou le masculin

C'est un document qui doit être diffusé au maximum afin de montrer quelles sont les intentions des personnes qui,...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la démarche scientifique visant à démontrer...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la...

Articles liés