Santé. Les poux sous le microscope des laboratoires !

A LA UNE

Il est là et on parle de lui à chaque rentrée scolaire mais il opère toute l’année en fait. Le vampire de tête : le pou. Vous êtes déjà en train de vous gratter la tête, rien que d’en entendre parler ? Contre cela il y a différents traitements mais pas toujours efficaces. En laboratoire, les travaux de recherche continuent pour trouver les points faibles de la petite bête.

Deux catégories d’anti-poux existent selon le site doctipharma :

Les produits insecticides ou neurotoxiques

Les neurotoxiques sont irritants et peuvent entrainer des phénomènes de résistance mais ils  sont généralement très actifs sur les lentes. Ils se présentent la plupart du temps sous la forme de spray à pulvériser sur cheveux secs. Le traitement doit se faire dans un endroit aéré et éloigné de toute flamme en protégeant bien le visage et notamment les yeux, le nez et la bouche. Il faut rincer soigneusement et pour éviter la recontamination. Précaution d’usage : la plupart de ces produits sont contre indiqués avant l’âge de 2 ou 3 ans et pas chez la femme enceinte, contre indiqués également en cas d’asthme ou de problème respiratoire. Parmi les molécules constituant ces produits on trouve : le pyrèthre et les pyréthrinoïdes de synthèse. Pour toutes ces raisons mais surtout pour toutes les résistances que ces produits ont générées : ils ne sont quasiment plus commercialisés.

Asphyxiants (sans insecticides)

Les asphyxiants sont des traitements sans insecticides qui agissent de manière mécanique en bouchant les orifices respiratoires des poux adultes et des lentes entrainant alors leur mort par asphyxie. Ils sont généralement moins agressifs pour le cuir chevelu et sans toxicité pour le patient et non polluant pour l’environnement. Pour l’instant ces nouveaux produits n’ont pas créé de résistance chez les poux et ils n’irritent pas le cuir chevelu. Ils peuvent être utilisés dès 6 mois. Les lotions s’appliquent raie par raie sur cuir chevelu sec et le temps de pause varie en fonction du produit de 10 minutes à 12 heures. Il suffit ensuite de rincer la tête avec un shampooing doux puis de peigner les cheveux avec un peigne fin pour éliminer les parasites morts. Il est recommandé de recommencer l’application le lendemain ou quelques jours après. Ces produits contiennent généralement des complexes siliconés (diméticone, cyclométicone). Demander conseil à votre pharmacien.

Il existe aussi des traitements naturels : mayonnaise pour décoller les lentes sur les cheveux, huile de coco, bicarbonate de soude, huile d’olive, ou encore huiles essentielles, notamment à base de lavande.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« Vivre ensemble » à Brest. Des policiers attaqués dans le quartier de Kérédern

La police n'effraie plus les voyous. A Brest, des policiers ont été attaqués, dimanche, en pleine journée, dans le...

Marsault, l’encre et le bazooka

Marsault, dessinateur humoristique et auteur de bande dessinée à succès, est l'invité de Livre Noir. Rare dans les médias,...

Articles liés