M. Darmanin, libérez la maison squattée d’Henri Kaloustian à Théoule-sur-Mer avant que le peuple ne s’en charge ! – MAJ la maison libérée [L’Agora]

A LA UNE

MAJ 8 septembre par la rédaction de Breizh-info.com : La famille qui squattait une maison de Théoule-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes depuis plusieurs semaines a finalement quitté le domicile. L’homme, soupçonné de violences conjugales, a été placé en garde à vue tandis que la femme et les enfants ont été relogés, a appris franceinfo de source proche du dossier.

Commentaire d’un internaute : « Tu squattes une maison, les propriétaires l’ont dans le c…et la gendarmerie fait le pied de grue devant pour te protéger. En revanche, si jamais tu t’embrouilles avec ta femme, tu es interpellé dans l’heure. Nous vivons dans un mauvais film dramaticomique »

Re zo re. Trop c’est trop. On n’en peut plus de ces squatteurs qui sévissent dans les métropoles comme dans les stations balnéaires, et qui s’approprient par la force et la ruse des biens qui ne leur appartiennent ni d’Eve, ni d’Adam. Des squatteurs qui, entre trêves hivernales et indulgence des magistrats, des autorités, et complicités des associations, pratiquent le terrorisme immobilier (comment appeler autrement le fait de s’introduire illégalement chez quelqu’un, de changer les serrures, et de souvent dégrader la propriété squattée ?).

L’affaire Henri Kaloustian, à Théoule-sur-Mer, après l’affaire Marvyonne Thamin, il y a quelques années à Rennes, en passant par ces squats qui prolifèrent, de Brest à Nantes jusqu’à Paris et le Sud de la France, pourrait être la goutte d’eau qui fera déborder le vase. Il y a quelques jours, ce retraité s’est rendu dans ce qui devient sa résidence principale à Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes) en compagnie de son épouse, en rentrant de vacances. Seulement, à leur arrivée, les Kaloustian découvrent que leur maison est squattée par un couple et leurs deux enfants, qui les empêchent de rentrer chez eux. Second problème : impossible de les déloger sans décision de justice.

La mairie a dépêché gendarmes et policiers pour empêcher…le couple de reprendre possession de sa maison, sous prétexte d’une loi qui protège les squatteurs. C’est insupportable. Cela suffit. Dans certains états des USA, pays dans lequel le domicile est sacralisé, l’histoire aurait été réglée en quelques minutes, à coup de revolver, et en toute légalité.

Monsieur Darmanin, ministre de l’Intérieur, ou bien aujourd’hui, vous écoutez la colère qui gronde, vous modifiez la loi en urgence (vous savez, les ordonnances que vous prenez ici ou là quand ça vous arrange) et vous redonnez à Monsieur et Madame Kaloustian les clés de leur maison, celle pour laquelle ils se sont saignés toute une vie durant. Ou bien vous incitez par votre inaction les citoyens à aller rendre la Justice eux mêmes, et à reprendre au nom du peuple possession de la maison de M. Kaloustian afin de lui redonner.

Nous ne voulons plus de vos magistrats qui poursuivent des citoyens parce que vos gendarmes se montrent incapables d’arrêter des égorgeurs de chevaux.

Nous ne voulons plus de votre code pénal qui permette à des squatteurs de déposséder des citoyens de leurs biens immobiliers.

On en a marre de vos flics et de vos gendarmes qui nous arrêtent et nous malmènent pour un masque mal porté, quand dans le même temps ils ne font rien pour nos gamins qui crèvent dans les rues parce que vous refusez de voir la réalité, la sauvagerie, en face.

Agissez, ici, maintenant. Sinon, les habitants de ce pays vont finir par prendre les choses en main, sans vous. « On ne fait pas Justice soi même » nous direz vous. Mais que faire quand la Justice, ciment du Contrat social qui lie les citoyens entre eux, n’existe plus ?

Croyez-vous sincèrement que les habitants de ce pays en auront quelque chose à faire des menaces de répression et de prison que vous leur promettez si ils agissent par eux mêmes alors que vous permettez par votre inaction quotidienne qu’on squatte leur maison, qu’on viole leur femme, qu’on tabasse leur fils ?

M. Darmanin, agissez, maintenant. Ou assumez alors de n’être qu’un semeur de guerre et de haine, que vous et vos collègues (et personne d’autre) laissez s’installer, chaque jour un peu plus, dans le pays, à cause de vos bons sentiments qui ne parlent pas aux parasites qui pourrissent la vie des citoyens de ce pays au quotidien, eux qui ne comprendront que la force et la détermination. Assez de blabla. Des actes.

Justice pour la famille Kaloustian !

Julien Dir.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 1]

Madame la Chouette est de retour, pour vous proposer sa sélection de Noël afin de gâter vos enfants, petits...

Territoires perdus | Histoire du trafic de drogue Partie 3

Comment, deux siècles durant, les pouvoirs en place ont fait naître et prospérer le commerce des drogues, envers occulté...

5 Commentaires

  1. Le ministre de l’intérieur n’a aucun pouvoir dans cette affaire, cela relève de la justice, donc de Éric Dupond-Moretti mais xet homme d’extrême gauche est toujours du côté des délinquants et criminels.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés