Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Eric Zemmour : « Nous devons nous allier avec Poutine et la Russie »

Eric Zemmour : « Nous devons nous allier avec Poutine et la Russie ». L’émission «Face à l’info», diffusée sur CNews le 8 Septembre 2020.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Eric Zemmour : « Nous devons nous allier avec Poutine et la Russie »”

  1. Bernadet Didier dit :

    Il est très difficile de faire constater au peuple Français la propagande, les endoctrinements, les intox permanentes qu’ils subissent de la plupart de nos médias (et ce bon an mal an depuis les années 45), au service de “l’atlantisme” et donc de la tutelle américaine sur l’Europe. Qui plus est, nous, Français, qui juste après la guerre subissions un parti communiste puissant et dangereux (de l’ordre de 40 % des voix), étions sujets à caution mais, cerise sur le gâteau, par la suite, le Général de Gaulle dénonçait et luttait contre cette quasi colonisation Américaine en nous faisant nous découpler de l’OTAN et en vidant les américains du SHAPE de Rocquencourt…et, comme le dit Zemmour, en prônant une “vraie” Europe de Brest à Vladivostok. La tutelle américaine sur l’UE est patente, Macron, l’atlantiste, dit bien que la France n’est pas souveraine, que l’UE l’est pour elle… Il y a en réalité en France, plus que la notion de gauche/droite, un clivage pro ou anti-atlantiste. Ce problème gangrène la politique nationale et la pression médiatique, pendant les élections , fausse complètement les débats. Les US craignent avant tout une Europe constituée avec la Russie (qui en fait partie géographiquement et historiquement) car cette entité leur retirerait à terme le leader ship occidental. Il y a eu en France de grands “collabos” de ce système, le premier, Jean Monnet, à la solde des US, puis dans la foulée, des Présidents (Giscard, notamment…) et quelques milis qui ont “oublié” certains articles de notre constitution. La puissance médiatique aux ordres de la grande finance sera difficile à “contrer” à moins que, comme pendant la guerre, nous ne rentrions en résistance…active ! Il en va du devenir de notre Etat, notre culture, notre civilisation.

    • Jean-Marie Postiaux dit :

      Votre état n’est plus qu’une République Islamiste Française ! Macron l’a vendue à l’Islam !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Marion Maréchal exclue de Reconquête: l’interview d’Éric Zemmour en intégralité

Découvrir l'article

A La Une, International

Stanislav Aseyev : « Si l’Ukraine tombe, la Moldavie ou les États baltes suivront » [Interview]

Découvrir l'article

International

Ukraine : la folle marche de l’Histoire

Découvrir l'article

A La Une, International

Ukraine. Nikola Mirkovic de retour du Donbass : « Cette guerre est une autodestruction sans nom, une autolyse slave, un traumatisme et une blessure pour tous les Européens » [Interview]

Découvrir l'article

Politique

Eric Zemmour sur BFM TV à propos du drame d’Incarville : « Je propose la remigration pour les criminels d’origine étrangère »

Découvrir l'article

International

Guerre en Ukraine : la vérité empoisonnée ? Par Régis Le Sommier

Découvrir l'article

Politique, Vu ailleurs

Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon face aux interdictions

Découvrir l'article

Politique

Rod Dreher après l’annulation d’une conférence patriote à Bruxelles : « Nous ne nous laisserons pas faire »

Découvrir l'article

A La Une, International

Dionis Cenusa : « La capacité de l’Ukraine à se défendre ne permet pas à la Russie de s’approcher d’Odessa et d’atteindre la Transnistrie »

Découvrir l'article

Environnement, Sport

Il réalise le tour du Cap Fréhel à la nage en solo et sans assistance [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky