Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Italie. Matteo Salvini agressé physiquement par une africaine lors d’un déplacement en Toscane [Vidéo]

À quelques encablures d’un scrutin régional en Toscane, l’agression de Matteo Salvini par une femme Congolaise lors d’un déplacement de celui-ci ne risque pas de faciliter la tâche de ses opposants.

Matteo Salvini agressé par une Africaine

La campagne électorale menée en Toscane dans la perspective des prochaines élections régionales (des 20 et 21 septembre) par Matteo Salvini n’est pas de tout repos. Le leader de la Ligue était en déplacement à Pontassieve, non loin de Florence, le 9 septembre lorsqu’une femme sortie de la foule s’est jetée sur lui.

La femme en question, âgée de 29 ans et originaire du Congo, a alors arraché le masque de l’ancien ministre de l’Intérieur italien ainsi qu’un bouton de chemise et le rosaire qu’il portait au cou. Le tout en lui criant un « Je te maudis ! » en italien.

La Congolaise dans un « état psychophysique altéré » ?

Par la suite, la police est rapidement intervenue afin de contenir la femme agressive. Certaines sources indiquant que cette dernière présentait un « état psychophysique altéré ». Cependant, la police locale a déclaré qu’elle avait été mise en garde et n’avait pas été arrêtée car ses actes ne semblaient pas avoir été prémédités puisqu’elle venait de croiser la route de Matteo Salvini alors qu’elle rentrait chez elle après le travail.

En réaction à cet incident, Matteo Salvini a affirmé que « chacun peut avoir des idées politiques, de football ou religieuses différentes mais la violence, non ».

Plus généralement, cette action violente de la part des opposants au leader de la Ligue n’est pas des plus habiles puisqu’elle a déclenché une vague de soutien massive en sa faveur sur les réseaux.

« Je réponds à cette colère par un sourire et par le travail. Vive l’Italie des femmes et des hommes qui croient en la liberté, la sérénité et le travail », a-t-il également déclaré plus tard.

À l’inverse, cette affaire pourrait bien aider la droite locale à s’emparer de la Toscane lors de ce prochain scrutin régional dans ce fief historique de la gauche italienne.

Enfin, Matteo Salvini doit être jugé le mois prochain pour des accusations de détention illégale de migrants en mer en attendant que d’autres États membres de l’UE acceptent de les accueillir. Des accusations qu’il réfute.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Italie. 500 clandestins supplémentaires débarqués cette semaine par les ONG

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

International, Tourisme

Le Bernina Express | Danger sur les rails

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Cyclisme. Tour de France 2024 : Présentation de l’étape 3 entre Piacenza et Turin

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

A La Une, Agriculture, Immigration

Un migrant amputé par une machine agricole et laissé mourir : le visage de l’esclavagisme nécessaire au capitalisme et encouragé par le gauchisme

Découvrir l'article

Agriculture, Economie, Immigration, International, Social, Sociétal

Immigration économique. Le secteur agricole et agroalimentaire italien peut-il se passer de travailleurs migrants ?

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky