Rennes. Il veut aider un passant agressé, il se fait agresser à son tour. Deux interpellations dont un mineur étranger

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

La violence d’une partie des « mineurs étrangers » présents illégalement sur notre sol n’est plus à démontrer. Même le Procureur de la République de Rennes a fini par la concéder.

Le journal Ouest-France rapporte que dans la nuit de samedi à dimanche, à Rennes, un homme qui marchait entre le Cours des Alliés et la rue Gurvand à Rennes, a été abordé par un groupe de quatre personnes qui lui ont réclamé des cigarettes avant de le tabasser sauvagement. Et de lui voler téléphone portable et chaine. Un homme se porte à son secours, agressé à son tour, puis dépouillé de son téléphone.

Parmi les interpellés dans la nuit qui a suivi par la Bac, un homme de 21 ans, jugé en comparution immédiate ce mercredi, mais également un « mineur étranger » (vrai ou faux ?) hébergé à Dinard, présenté au parquet des mineurs de St Malo. Le problème comme à chaque fois étant la loi française, obsolète, qui les rend inexpulsable y compris si ils se livraient aux pires atrocités.

Une loi que de plus en plus de Français veulent changer tandis que les autorités font aujourd’hui la sourde oreille à ce sujet, laissant une forme de chaos et d’impunité se développer dans tout le pays.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...