Économie. Ces guides touristiques en sursis faute de touristes étrangers

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Parmi les victimes économiques de la crise sanitaire, les guides conférenciers professionnels qui pâtissent de l’absence de touristes étrangers en France suite aux mesures restrictives.

Tourisme : des guides traducteurs inquiets

Suite à la crise du Covid-19, quel avenir pour les professionnels du tourisme en France, tout particulièrement pour ceux dont l’activité relève exclusivement des touristes étrangers ?

Pour exprimer leur scepticisme face à ce futur incertain, des guides conférenciers professionnels organisaient une manifestation le 19 septembre à Rennes afin d’alerter sur les difficultés du secteur. Ils étaient donc une vingtaine à se réunir sur les marches de l’opéra à l’occasion des journées du patrimoine.

Des guides conférenciers dont 80 % travail se fait en langue étrangère, le marché en langue française ne représentant que 20 % de l’activité. Or, avec l’imposition de quatorzaines à l’aller et au retour de voyage aux touristes chinois mais aussi américains encore australiens, ces derniers se sont montrés très rares en France durant la saison estivale.

Dans cette situation, les guides conférenciers sont donc parmi les premiers impactés face à l’absence de touristes étrangers. Le manque à gagner est énorme et certains esquissent déjà la question de la reconversion professionnelle.

À quand le redémarrage pour les touristes étrangers ?

Plus qu’un cri de détresse, les manifestants souhaitent surtout l’obtention d’une année blanche de la part de l’État, permettant ainsi la prolongation de leurs droits au chômage jusqu’en 2021. Un modèle calqué sur celui des intermittents du spectacle auquel les guides n’ont pas encore accès. Ils attirent aussi l’attention sur le fait qu’ils contribuent, à leur manière, à la valorisation du patrimoine hexagonal et ont donc leur rôle dans l’économie touristique nationale en générant également de l’activité pour les restaurateurs et les hôteliers.

Avec les mesures de restriction sanitaire liée au Covid-19, les visites de groupes ont donc connu un coup d’arrêt pour ces guides conférenciers qui sont aussi confrontés aux limitations de regroupement. Par exemple, il n’est plus possible de réunir plus de 10 personnes au Mont-Saint-Michel actuellement et les visites ne peuvent se faire que de façon dynamique. De plus, pour ces guides aux employeurs multiples (autocaristes, groupes scolaires, etc.), impossible d’avoir accès au chômage partiel.

À quel horizon peut-on espérer un retour des touristes étrangers en France ? Pour certains, il pourrait être nécessaire d’attendre 2023, le temps que le trafic aérien reprenne progressivement une fois une un vaccin contre le coronavirus disponible. Mais, encore faut-il que le taux de remplissage des avions soit suffisamment important pour que les tour-opérateurs proposent des tarifs attractifs. Beaucoup de conditionnel donc pour une profession qui n’aura peut-être pas les moyens de patienter jusque-là.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Ar ravoù berzet er Morbihan

D'ar merc'her 12 a viz mae ez eus bet embannet ur skrid-embann gant prefed ar Morbihan evit difenn strizh...

Articles liés

Tourisme en Bretagne. Ouverture de 8 VVF

Dès à présent, la majorité des VVF accueillent les premiers vacanciers et 93 seront ouverts pour les traditionnelles « grandes vacances d'été ». Sur...

« Campagnes d’Avenir », un nouveau fonds pour le développement du tourisme dans les communes rurales

Airbnb et l'Association des Maires Ruraux de France ont signé un nouveau partenariat pour développer 15 000 hébergements touristiques de qualité en zone rurale....

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement. Ou plutôt d'une...

10 raisons d’acheter une propriété à Malte

Malte se fait de plus en plus connaitre pour son style de vie, qui mélange l’aspect farniente des villes méditerranéennes et son dynamisme avec...