20 à 25 % de la population de Nantes d’origine africaine ?

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

20 à 25 % de la population de Nantes d’origine africaine ? C’est ce qu’estime Thomas Bouli, fondateur d’[email protected], militant d’Afrique Loire et lui même africain.

Dans un article du journal Ouest France paru cette semaine et intitulé « Que faire du patrimoine africain de Nantes ? », ce dernier explique aux journalistes qui l’interrogent : « Aujourd’hui à Nantes, 20 à 25% de la population a des origines africaines ». On ne voit pas bien comment il a pu faire ce recensement eu égard de l’interdiction des statistiques ethniques, mais cela confirmerait en tout cas l’impression visuelle de quiconque se ballade aujourd’hui dans la capitale historique de la Bretagne.

Sur pas loin de 310.000 nantais cela ferait 35.000 à 40.000 personnes d’origine africaine à Nantes.

Si l’on compare aux chiffres révélés hier concernant les 11% de prénoms musulmans donnés en 2019 en Loire-Atlantique (et donc au 15-16% donnés à Nantes proportionnellement), ces chiffres pourraient être toutefois assez réalistes en additionnant les Africains de confession musulmane et ceux de confession catholique dans la cité des Ducs de Bretagne.

Alors, le remplacement progressif d’une population par une autre – ou la « créolisation du pays » chère à Mélenchon, fantasme d’extrême droite ? Loin d’être évident. A moins d’être aveugle (ou borné idéologiquement) force est de constater que les rues de Nantes n’ont pas exactement la même coloration en 2020 qu’il y a 100 ans.

Libre à chacun ensuite de s’en féliciter…ou de le déplorer…

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Gérald Darmanin est un client de Valérie Hervo

Si vous voulez rencontrer Gérald Darmanin, il est plus simple d’aller chez Valérie Hervo que de solliciter un rendez-vous...

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et...

8 Commentaires

  1. « les rues de Nantes n’ont pas exactement la même coloration en 2020 qu’il y a 100 ans », écrivez-vous. Honnêtement, je ne m’en souviens pas ! Mais je peux témoigner qu’elles n’ont pas la même coloration qu’il y à seulement 10 ans. Depuis des décennies, les intellos de gauche nantais se retrouvent volontiers au café Flesselles, près de la place du Bouffay. Il leur faut beaucoup de mauvaise foi pour nier que la couleur de peau moyenne des passants s’assombrit progressivement.

  2. Ce qui surprend le visiteur, c’est le nombre effarent de blanches sortant avec des noirs.
    Dans 30 ans, la population sera de type brésilien.
    Déjà que le voile a remplacé la coiffe bigouden…

  3. question de montage beaucoup de femme maintenant aiment ce qui fonce et defonce la suite sera le demontage a la lame ce coup la si çà ne gagne pas çà debarasse

  4. Lorsqu’un couple est représenté dans une affiche municipale, c’est toujours un noir et une blanche.
    Un viol par jour en moyenne à Nantes.
    Pas étonnant que des africains considèrent
    « QU’IL N’Y A QU’À SE SERVIR »

  5. Dans ma Bretagne de mon enfance, Je ne savais et n’avait jamais vue d’individus noir ni arabe. Jusqu’à mes 20 ans pour la période militaire. Dans les années 60-70. Maintenant quelle horreur…

  6. Dans ma Bretagne de mon enfance, Je n’avait jamais vue d’individus noir ni arabe. Jusqu’à mes 20 ans pour la période militaire. Dans les années 60-70. Maintenant quelle horreur…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. Arrestation d’un suspect du meurtre de janvier aux Dervallieres

Le 11 janvier dernier, au pied du Building, immeuble assiégé par le trafic de drogue aux Dervallieres - il s'y poursuit toujours au 16,...

Deal de drogue à Nantes : la nourrice était payée 30 euros par jour

L'arrestation le 7 mai d'un dealer interpellé à la Bottière rue Paul Sabatier chez la nourrice - la personne chez qui la drogue était...

Football. Le Stade Rennais accroche le PSG, victoire du FC Nantes, défaites de Brest et de Lorient

Le sprint final est lancé concernant la saison de Ligue 1, avec la 36ème journée jouée ce week-end. Les Lillois pourront remercier le Stade...

Handball. Nantes vainqueur de l’EHF European League

Le club de Nantes Atlantique Handball a décroché le premier titre européen de son histoire en remportant l’EHF European League dimanche 9 mai au soir à Baia...