Désintox. Aux USA, les Noirs ont 23,5% de risques en moins d’être abattus par la police que les Blancs

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Un article australien traduit et repéré par le journal Le Point converge avec ce que nous avons déjà écrit dans nos colonnes à propos du racisme supposé de la police aux USA, et de la violence particulière réservée aux Noirs dans le pays qui a élu, avant Donald Trump, Barack Obama.

« L’emballement médiatique autour de la mort de George Floyd empêche de parler posément et de manière objective des violences policières aux États-Unis » explique l’article donc voici un florilège :

(…) Afin de quantifier les préjugés raciaux dans les meurtres commis par la police, une étude publiée en 2016 dans la revue Injury révélait que les Noirs américains n’étaient pas plus susceptibles d’être blessés ou tués par la police que les Blancs américains lors de contrôles. Et, malgré la conclusion générale du rapport du Center for Police Equity selon laquelle les policiers feraient davantage usage de la force contre des suspects noirs, il constate également que les Noirs ne sont pas plus susceptibles que les Blancs d’être soumis à une force mortelle. En réalité, il observe même que les Blancs courent un risque plus élevé d’être tués lors d’une arrestation. (…)

D’autres chercheurs se sont focalisés sur l’usage policier des armes à feu. Une étude ancienne fournissait quelques données attestant d’une disparité raciale, mais pas dans le sens attendu : elle révélait en effet que la police tirait davantage de balles sur les suspects blancs que sur les suspects noirs.

(…) Dans le cadre d’une série d’expériences de simulation psychologique intense menées à l’université de l’État de Washington, il a été constaté que les policiers avaient une propension à tirer sur des suspects blancs plus rapidement que sur des suspects noirs (…)

Une étude arrivant à une tout autre conclusion. “Les résultats sont surprenants”, écrit Fryer. “Par rapport aux Blancs, les Noirs ont 23,5 % de risques en moins d’être abattus par la police lors d’une interaction”.

(…) Si la mort d’un Blanc aux mains d’un policier fait rarement la une des journaux, au contraire, la mort d’un Noir a toutes les chances de générer sans attendre une large couverture médiatique, une flambée d’indignation ainsi que des manifestations, voire des émeutes, pour des semaines ou des mois. »

Conclusion de l’article :

« On résume : une couverture médiatique trompeuse joue sur l’opinion publique quand des idées préconçues alimentent un marché de la disponibilité faisant que certaines croyances se développent davantage que d’autres. Ce qui augmente le nombre de croyants et engendre d’autres effets d’information en cascade à mesure que ces croyants accroissent leur influence sur d’autres, et ainsi de suite. Le public comme les médias sont alors moins susceptibles de remettre publiquement leurs croyances en question du fait d’un mécanisme social, la réputation en cascade. Ces cascades de réputation se comportent comme des cascades d’information, mais leur motivation sous-jacente est différente : les gens adoptent publiquement les croyances des autres par nécessité sociale et non pas parce qu’ils y croient sincèrement. Lorsqu’un consensus émerge, la charge de la justification de ses croyances incombe à ceux qui vont à l’encontre de l’orthodoxie, et à mesure que la prévalence d’une croyance augmente, les coûts de la dissidence augmentent eux aussi, provoquant un effet boule de neige dans la falsification des préférences (lorsqu’on ment publiquement sur ce que l’on croit vraiment). »

C’est ce qui s’appelle mettre les points sur les I.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

I-Média n°353 – Genou à terre et bobard du racisme systémique

I-Média n°353 – Genou à terre et bobard du racisme systémique 01:48 L’image de la semaine La ségrégation raciale et sexuelle dans les rues de...

Vladimir Poutine abandonne le dollar. En route vers un monde sans la monnaie américaine ?

Le désamour entre les USA et la Russie ne date pas d'hier. La Guerre Froide a bien sûr exacerbé des divergences idéologiques, et l'après-guerre...

Black Lives Matter. Les joueurs de football irlandais et anglais soumis à l’ethnomasochisme, pas les supporters hongrois [Vidéo]

Les joueurs de l'équipe d'Irlande de football, soumis au mouvement Black Lives Matter, ont tous mis le genou à terre lors d'un match amical...

I-Média n°351 – Cergy. L’incroyable réaction des médias au racisme d’un Maghrébin

I-Média n°351 – Cergy. L’incroyable réaction des médias au racisme d’un Maghrébin Sommaire ⬇️ 01:19 L’image de la semaine La traque très médiatique d’un forcené...