« Marchons enfants ». Les opposants à la PMA sans père et à la GPA mobilisent en Bretagne le 10 octobre

A LA UNE

Le gouvernement a multiplié les attaques contre la famille traditionnelle ces dernières années, mais s’est également engagé dans des voies qui tendent à l’avènement du transhumanisme (PMA sans père-GPA, filiation fictive, embryons transgéniques, recherche sur l’embryon jusqu’à 14 jours, congélation des ovocytes, gamètes artificiels, chimères, IMG à 9 mois…).

Le 10 octobre, il trouvera des opposants dans la rue, derrière le slogan « Marchons enfants ». Des opposants qui se feront entendre à Nantes, Rennes, Brest, Saint-Brieuc ou encore Vannes, dans toute la Bretagne (et ailleurs en France).

Voici ce qu’indiquent les organisateurs :

Fin juillet nous vous alertions sur l’adoption par l’Assemblée nationale en 2ème lecture du projet de loi Bioéthique, par un vote à main levée, à 4h du matin, devant très peu de députés présents dans l’hémicycle : ce vote est un fiasco démocratique. La PMA, Procréation Médicalement Assistée pour toutes les femmes, payée par la Sécurité Sociale (et sa conséquence pour cause d’égalité de traitement la GPA, Gestation Par Autrui) priverait définitivement les enfants de leur père (ou leur mère). La filiation de 2 mères (ou 2 pères), fictive car contraire à la biologie, installerait ces enfants dans un mensonge accrédité par l’État en notre nom à tous. La possibilité ouverte de trier les embryons, en détruisant les autres, est une ouverture vers l’eugénisme, sélection des individus selon certains critères.

La création de chimères animal-homme, cellules humaines dans embryon animal, est un pas sans filet vers l’inconnu. le vote en catimini d’un amendement qui fait exploser l’encadrement de l’avortement en France en ajoutant un critère invérifiable de « détresse psychosociale » pour avoir recours à un avortement dit « médical » (IMG) jusqu’au dernier jour de la grossesse. D’autres articles du projet sont tout aussi inquiétants : congélation des ovocytes par des sociétés privées, création de gamètes (ovocytes ou spermatozoïdes) artificiels… La journée nationale de mobilisation sera l’occasion de demander que soient traitées 3 grandes urgences, absentes du projet de loi bioéthique : la véritable lutte contre l’infertilité, l’arrêt de l’engrenage eugéniste et le respect de l’intégrité de l’espèce humaine. La journée nationale de mobilisation sera l’occasion de demander une politique de la famille ambitieuse. La crise sanitaire, le confinement et ses conséquences économiques et sociales montrent combien la famille est un bien précieux pour tous les Français. Premier lieu de solidarité et refuge pour les plus vulnérables, elle doit être soutenue par des mesures de bon sens et non sabordée par une révolution de la filiation aussi injuste que dangereuse.

Mobilisation pour la famille, ces manifestations seront naturellement avec les familles. Comme pour tous les événements labellisés « Marchons Enfants », tout sera mis en œuvre pour les accueillir dans les meilleures conditions et le respect des conditions sanitaires.

Manifestations en BRETAGNE pour le retrait du Projet de Loi Bioéthique le 10 octobre

  • à SAINT BRIEUC 10h15 Place des Droits de l’Homme (derrière la Mairie)
  • BREST 15h Place de la Liberté
  • RENNES 14h Place de l’Hôtel de Ville
  • VANNES 15h au Port
  • NANTES

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

Articles liés