Racket des automobilistes. Six fois plus de voitures radars privatisées sur les routes en 2021 !

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

En annexe du Projet de loi des finances 2021, le gouvernement a détaillé ses objectifs en matière de « dispositifs de sécurité routière » : 4 700 radars guetteront les automobilistes sur les routes, d’ici à décembre 2021. Parmi eux, 450 « voitures radars »… dont 223 seront conduites par des chauffeurs privés. Soit six fois plus qu’en 2020, comme l’a calculé la Ligue de Défense des Conducteurs, ce qui témoigne d’une volonté d’accélérer la répression visant les automobilistes, et le racket sur les routes.

À fin juin 2020, les voitures radars privatisées n’étaient « que » 40 à circuler dans les premières régions où elles ont été déployées, à savoir la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre-Val de Loire. À fin 2021, elles seront 223 et rouleront partout en France.

« Cette nouvelle, si elle n’est pas une surprise – depuis 2018, l’État a engagé un processus de “délégation” de la conduite des voitures radars à des chauffeurs salariés d’entreprises privées –, n’en réactive pas moins le ressentiment des conducteurs vis-à-vis d’une politique de la rentabilité par la répression routière » indique l’association qui défend les automobilistes.

La preuve par les chiffres : entre janvier et juin 2020, ces 40 voitures radars privatisées, qui représentaient alors moins de 10 % des véhicules affectés au contrôle « mobile » (leur nombre total était de 402), comptaient déjà pour un tiers des heures de contrôle, car elles circulent en moyenne 5 h 30 par jour, contre 1 h 45 pour celles qui sont conduites par des représentants des forces de l’ordre.

Ce n’était donc qu’un début, puisque d’ici à fin 2021, leur nombre sera presque multiplié par six. Soit 223 véhicules conduits par des chauffeurs privés, sur un parc total lui aussi revu à la hausse, puisqu’il sera passé à 450 voitures radars (+12 %) ! À terme, plus aucun gendarme ou policier ne procédera d’ailleurs à ces contrôles, lesquels seront entièrement dévolus à des salariés uniquement payés pour conduire. Ce qui réduira la mission de sécurité routière de ces dispositifs mobiles à… strictement rien.

« La Ligue de Défense des Conducteurs déplore que les efforts du gouvernement ne se concentrent pas sur une véritable politique de sécurité routière, où la prévention primerait sur la répression. Les voitures radars privatisées ne feront jamais diminuer l’accidentologie, ne feront qu’occasionner une nouvelle source de stress pour les automobilistes et ne boucheront jamais les nids-de-poule. Le seul objectif de ce nouveau fléau des routes est de piéger les conducteurs. »

Dans le détail, le parc de 4 700 radars se décomposera comme suit, au 31 décembre 2021* :

• 1 000 radars fixes (dispositifs de contrôle du respect des vitesses limites autorisées) ;

• 400 radars discriminants (radars fixes permettant de distinguer les vitesses des véhicules légers de celle des poids lourds) ;

• 450 radars mobiles « embarqués/débarqués » (dispositifs de contrôle embarqués dans des véhicules mis à disposition des forces de l’ordre, et permettant des contrôles en mode embarqué ou débarqué, véhicule à l’arrêt) ;

• 450 voitures radars sont déployées. Il est prévu que la conduite de 223 de ces voitures radars soit externalisée.

• 250 radars autonomes, jusqu’à présent appelés radars chantiers (radars semi-fixes destinés à assurer un contrôle des vitesses dans les zones de chantier ou de danger temporaire) ;

• 72 radars vitesse moyenne, aussi appelés radars tronçons (radars permettant de mesurer la vitesse moyenne d’un véhicule sur un tronçon de route de plusieurs kilomètres) ;

• 300 radars feux rouges (radars permettant de sanctionner les franchissements illicites de feux tricolores) ;

• 78 radars passages à niveau (radars permettant de sanctionner les franchissements illicites de passages à niveau) ;

• 1 200 radars tourelles (le dispositif de contrôle est installé dans une tourelle fixe afin de contrôler le franchissement des feux rouges, la vitesse ou le franchissement des passages à niveau, et sera régulièrement déplacé).

• 500 radars urbains (le dispositif de contrôle est installé dans une tourelle fixe afin de contrôler le franchissement des feux rouges, la vitesse, et sera régulièrement déplacé).

*Source : Annexe au Projet de loi de finances 2021, Programme 751, Structures et dispositifs de sécurité routière.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

4 Commentaires

  1. Du vol..l’arnaque dans toute son horreur..
    Nos dirigeant sont tellement nus qu’ils sont incapables de gérer sans plonger leurs mains dans nos poches…!!

  2. On nous rebat les oreilles avec les prétendues valeurs républicaines , mais avant tout la Gueuse est vorace de notre argent et se fiche bien de notre sécurité !

  3. Le plus grand proxénète en France c’est l’étattout simplement. Les Françaises et les français aiment se faire tondres. 😡😡😡😡😀😀😀😀😀🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Automobile. Sur les 6 premiers mois de l’année, le marché de l’occasion affiche une hausse record

En Juin, le marché du véhicule d'occasion enregistre d'excellent résultats avec 547 997 unités, en retrait par rapport à juin 2020 de -6.4%, mois exceptionnel qui avait suivi le...

Automobile. Obligatoire à partir de 2022 sur les véhicules neufs, à quoi servira la « boîte noire » ?

À partir de 2022, les véhicules neufs vendus en Europe seront dotés d'une « boîte noire ». À quoi servira précisément ce nouveau dispositif...

Interdiction des signalements des contrôles de vitesse sur les applications dédiés : « Le décret en trop » pour la Ligue de Défense des...

Paru au Journal officiel le 20 avril, un nouveau décret interdira aux applis de type Waze ou Coyote de signaler les contrôles de vitesse,...

Automobile. Le point sur le marché du véhicule d’occasion

En mars, malgré les nouvelles mesures de confinement, le marché de l'occasion confirme la bonne tendance enregistrée en début d'année avec un volume de 587...