Échange de maison : politique d’annulation et propreté, critères décisifs en période de Covid-19

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Malgré les différentes restrictions sanitaires, il est toujours possible de partir durant ces vacances de la Toussaint, à condition de respecter les mesures en vigueur. Mais quelles sont les priorités qui vont orienter le choix d’hébergement des vacanciers adeptes de l’échange de maison ?

La possibilité d’annuler sans pénalité et la propreté, critères décisifs

Si ces vacances de la Toussaint version 2020 se déroulent dans des conditions peu communes compte tenu du contexte sanitaire lié au Covid-19, l’échange de maison fait des adeptes afin de limiter les coûts. La plateforme HomeExchange, spécialisée dans le domaine, a mené une enquête auprès de ses membres en leur demandant notamment quels sont les principaux critères qu’ils prennent en considération pour organiser leurs vacances.

Ils sont 60% à estimer que pouvoir annuler sans pénalité la réservation de l’hébergement est une condition essentielle. Ce résultat, directement relié au contexte incertain dans lequel nous vivons et aux mesures prises pour juguler la seconde vague de l’épidémie, montre que les vacanciers ont besoin d’être rassurés par des garanties concrètes en cas d’impossibilité de partir.

Deuxième point le plus important, la propreté et l’hygiène sont des paramètres indispensables pour 48% des répondants. Dans un monde où les voyageurs sont de plus en plus exigeants en matière de sécurité sanitaire, les vacanciers pratiquant l’échange de maison souhaitent être certains que les logements dans lesquels ils vont séjourner sont propres et ne représentent pas une menace pour l’hygiène.

Échange de maison : des réservations de plus en plus tardives

Autre enseignement de l’enquête, les membres, qui sont 73% à avoir du mal à se projeter dans leurs futures vacances, sont
également 35% à penser organiser leur voyage seulement un ou deux mois avant leur départ. C’est, par ailleurs, la raison pour laquelle avoir la possibilité d’organiser leur séjour à la dernière minute arrive en troisième position dans les critères les plus importants pour eux. Les membres sont en effet 40% à penser que ce critère est indispensable, suivi de la possibilité d’avoir un espace privé (35%).

« Ces résultats permettent de confirmer que l’échange de maison est la solution pour voyager pendant cette période compliquée : en plus d’offrir une maison pour soi qui garantit une réelle sécurité sanitaire, ce mode de voyage ne nécessite aucun engagement d’argent et est donc annulable sans difficulté », conclut Charles-Edouard Girard, cofondateur de HomeExchange, en plaidant pour sa société.

Toutefois, si l’échange de maison est un mode de séjour qui séduit un public toujours plus large, un certain nombre de recommandations sont à prendre en compte pour éviter les mauvaises surprises.

Ces précautions à connaître…

Tout d’abord, faire connaissance avec ses hôtes permet de savoir qui on accueille chez soi. Mais aussi d’éviter certains désagréments sur les questions de cigarettes, d’animaux à garder, des plantes et surtout sur le ménage. Dont tout le monde n’a pas la même appréciation…

Prévenir ses voisins de jeter un œil sur votre maison lorsqu’elle est occupée par ces habitants temporaires est aussi une bonne idée. Y compris pour régler certains problèmes en l’absence du propriétaire.

Mieux vaut également songer à protéger les affaires auxquelles on tient et ranger les objets fragiles. Attention aussi aux médicaments accessibles dans la maison et qui peuvent être sources de problème si les hôtes en font mauvais usage.

Enfin, il est recommandé de prendre une assurance exceptionnelle et de demander à ses occupants de passage de faire de même. Prévenir son assureur du séjour à venir mais aussi rédiger un contrat stipulant les détails de l’échange sont également de bons moyens pour éviter de connaître un retour de vacances difficile…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...