Islamisme. Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu’il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu’il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité. Les masques tombent.

Les propos ont été tenus sur BFM/RMC. Pour information, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) est l’instance représentative du culte musulman en France. Il a été fondé en 2003 sur l’impulsion du ministère de l’Intérieur afin d’agir comme interlocuteur privilégié du culte musulman auprès de l’Etat, et de favoriser la structuration de l’islam en France.

L’interview en intégralité :

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rennes. Le député Mustapha Laabid (LREM) définitivement condamné pour abus de confiance

Le député de la première circonscription d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid (LREM) a été définitivement condamné par la Cour de cassation....

Non, Alice Coffin n’a pas été agressée : la preuve en vidéo

La conférence d’Alice Coffin à la Friche Lucien, à Rouen, mercredi soir 16 juin 2021, a été animée :...

5 Commentaires

  1. Qui croit encore à l’islam « modéré » ? Les musulmans voudraient que les prescriptions de l’islam s’imposent à tous. C’est normal puisque leur religion est ainsi faite. Mais cela rend leur religion incompatible avec nos valeurs. Paradoxe : seuls de « mauvais » musulmans peuvent sincèrement s’accommoder de notre société…

  2. article 1 de la constitution : »La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »
    Charlie Hebdo a le droit de faire ce qu’il veut. Mais l’éducation nationale représente l’Etat, n’a pas à remettre en cause les croyances des élèves en faisant la promotion de ce genre de caricatures. Le « droit au blasphème » ne devrait pas faire partie du programme, comme l’explique très bien l’ article de Breizh Info de ce jour de Christian le Gall.

  3. C’est quand même terrible cette volonté qu’ils ont de tenter de nous imposer -par tous les moyens- sans arrêt, leur façon d’être et ou de penser !
    Si on cède à ça alors quid de demain ? Nos femmes ne peuvent déjà plus s’habiller comme elles veulent !
    Pourquoi EUX ne cèdent ils pas, à l’inverse, car la terre d’accueil, c’est la notre avec son histoire et ses modes de vie !!!

  4. Il est clair qu’un vent de liberté souffle sur ce pays et chacun fait ce qu’il veut.

    On constate que dans les faits, le droit de blasphème coexiste harmonieusement avec le droit de tuer, en ce sens que lla République provoque cette religion qui ne supporte pas qu’on tourne en dérision son fondateur. L’Islam n’est pas le Christianisme.

    Elle est cette religion en miroir du Judaïsme qui ne pardonne pas exactement.

    Actuellement, est-il vraiment nécessaire de défendre les petits dessins des Charlies ? La République va-t-elle en sortir grandie ?

    Pendant le premier confinement, était-il nécessaire de faire passer la loi sur le droit à avorter jusqu’à 9 mois ?

    Il me semble que le second confinement va vraiment piquer parce que il y a des gens qui n’apprennent jamais rien et tout le monde va en pâtir.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Islamisme. Le témoignage des policiers de la BRI qui étaient face aux terroristes au Bataclan

A 3 mois de l’ouverture du procès des attentats du 13 Novembre 2015, France 3 Paris Ile-de-France vous propose un document exceptionnel. Pour la...

Islamisme. Mila, le blasphème et la haine

Depuis le début du procès, il y a 10 jours, de ceux qui la menacent de mort pour avoir crûment critiqué l'islam, #Mila est...

Attaque au tournevis à Nantes : le procès renvoyé, l’auteur de l’attaque reste en prison

Le vendredi 4 juin dernier peu avant midi, un nord-africain armé d'un tournevis a attaqué plusieurs personnes près de Bouffay, visant en priorité gorge...

Flandre. Des nationalistes du Voorpost condamnés à de la prison pour avoir dénoncé « l’islamisation » [vidéo]

Le terrorisme intellectuel n'épargne pas la Flandre. Pour avoir simplement déployé une banderole et distribué quelques tracts dénonçant « l'islamisation de la société »,...