Islamisme. Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu’il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu’il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité. Les masques tombent.

Les propos ont été tenus sur BFM/RMC. Pour information, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) est l’instance représentative du culte musulman en France. Il a été fondé en 2003 sur l’impulsion du ministère de l’Intérieur afin d’agir comme interlocuteur privilégié du culte musulman auprès de l’Etat, et de favoriser la structuration de l’islam en France.

L’interview en intégralité :

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

5 Commentaires

  1. Qui croit encore à l’islam « modéré » ? Les musulmans voudraient que les prescriptions de l’islam s’imposent à tous. C’est normal puisque leur religion est ainsi faite. Mais cela rend leur religion incompatible avec nos valeurs. Paradoxe : seuls de « mauvais » musulmans peuvent sincèrement s’accommoder de notre société…

  2. article 1 de la constitution : »La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »
    Charlie Hebdo a le droit de faire ce qu’il veut. Mais l’éducation nationale représente l’Etat, n’a pas à remettre en cause les croyances des élèves en faisant la promotion de ce genre de caricatures. Le « droit au blasphème » ne devrait pas faire partie du programme, comme l’explique très bien l’ article de Breizh Info de ce jour de Christian le Gall.

  3. C’est quand même terrible cette volonté qu’ils ont de tenter de nous imposer -par tous les moyens- sans arrêt, leur façon d’être et ou de penser !
    Si on cède à ça alors quid de demain ? Nos femmes ne peuvent déjà plus s’habiller comme elles veulent !
    Pourquoi EUX ne cèdent ils pas, à l’inverse, car la terre d’accueil, c’est la notre avec son histoire et ses modes de vie !!!

  4. Il est clair qu’un vent de liberté souffle sur ce pays et chacun fait ce qu’il veut.

    On constate que dans les faits, le droit de blasphème coexiste harmonieusement avec le droit de tuer, en ce sens que lla République provoque cette religion qui ne supporte pas qu’on tourne en dérision son fondateur. L’Islam n’est pas le Christianisme.

    Elle est cette religion en miroir du Judaïsme qui ne pardonne pas exactement.

    Actuellement, est-il vraiment nécessaire de défendre les petits dessins des Charlies ? La République va-t-elle en sortir grandie ?

    Pendant le premier confinement, était-il nécessaire de faire passer la loi sur le droit à avorter jusqu’à 9 mois ?

    Il me semble que le second confinement va vraiment piquer parce que il y a des gens qui n’apprennent jamais rien et tout le monde va en pâtir.

Comments are closed.