Puy du Fou. Philippe de Villiers débouté de son action en diffamation

A LA UNE

En février 2019, on apprenait par le Sans-Culotte, le « Canard enchaîné » vendéen, l’existence et la sortie imminente du dernier livre de Christine Chamard, « Puy du Fou : la Grande trahison » (Editions Max Milo).

Le mois suivant, « sans attendre la parution de cet ouvrage, et sans en connaître le contenu » indique Christine Chamard, Philippe de Villiers déposait plainte en diffamation contre deux personnes :

  • Marie Coq, auteur de l’article et directrice de la publication du Sans-Culotte,
  • Christine Chamard, pour avoir partagé son article sur ma page facebook publique, en qualité de directrice de la publication de celle-ci, une page publique étant considérée comme un journal

A l’une comme à l’autre, il réclamait : 1 euro symbolique de dommages et intérêts, 10. 444, 09 euros de remboursement de frais d’avocat, et la publication, « de manière à rétablir publiquement son honneur« , d’un communiqué judiciaire, qu’il avait déjà rédigé, sur le site internet du Sans-Culotte, sur ma page Facebook, à l’intérieur du journal et dans deux autres titres de presse de son choix.

La 17ème chambre correctionnelle du Tribunal judiciaire de Paris, après une audience qui s’est tenue le 1er octobre et un verdict mis en délibéré jusqu’au 10 novembre, a décidé de relaxer les deux femmes des chefs de poursuite.

Le livre « Puy du Fou : la Grande Trahison », n’a, quant à lui, jamais été attaqué ni poursuivi.

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Lorient. Un migrant tunisien s’échappe alors qu’il devait être expulsé…il ne sera pas expulsé !

Une nouvelle histoire qui témoigne de la capitulation de la République française sur la question de l'immigration - et...

Présidentielle 2022. Emmanuel Macron donné en tête devant Marine Le Pen et Valérie Pécresse

Dans un peu moins de 3 mois, si le gouvernement actuel ne fausse pas les règles du jeu, la...

1 COMMENTAIRE

  1. quand la justice ‘indépendante’ obéi aux ordres venus ‘d’en haut’ pour faire que rien ne se passe, que tout reste en l’état, que les Villiers ne puissent sortir gagants d’une action diffamante ……..
    Pauvre France !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés